Tout sur Italie

Selon une étude internationale, le confinement et les autres restrictions imposées pour contrôler la pandémie ont eu des effets négatifs sur la capacité cognitive et la santé mentale de la population. Ces mesures auraient aussi entraîné une plus grosse prise de risque, une tendance à l'individualisme et une intolérance à l'encontre des autres.

"Sur l'année 2020, on dénombre 17% de décès en plus que sur la moyenne des années 2016-2019, soit le niveau de surmortalité le plus élevé observé depuis la Seconde Guerre mondiale", expliquent Thierry Eggerickx et Yohann Doignon, démographes de l' UCLouvain. Soit un an de perte d'espérance de vie, sans doute du jamais vu dans l'histoire en dehors d'une période de guerre.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.400.543 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 12H00 HB. Si les Etats-Unis sont les plus touchés en valeur absolue (485.337 décès), la Belgique est le pays qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 187 décès pour 100.000 habitants, suivi par la Slovénie (179), le Royaume-Uni (173), la République tchèque (170) et l'Italie (155).

Qualifié un temps de " drama queen " par une Maggie De Block un peu à côté de ses pompes, le président de l'Absym, le Dr Philippe Devos, a fait ce 22 janvier une allocution remarquée à la Commission spéciale Covid-19 de la Chambre. Il souligne l'impéritie générale de l'appareil de pouvoir en Belgique, les retards à l'allumage, la lenteur des réactions et le manque total d'anticipation. C'est ce qu'on appelle mettre les pieds dans le plat.

Une étude menée par l'ULB montre que le confinement et l'isolement social se sont traduits par une augmentation des besoins en santé mentale chez 5% des 18-25 ans. Le soutien par les pairs s'érige comme un facteur de protection contre la souffrance psychologique.

Les personnes de plus de 65 ans, les patients atteints de maladies chroniques et les patients dont l'immunité est réduite sont exposés à un risque plus élevé d'infections invasives à pneumocoques (principalement de pneumonie avec bactériémie)(1). Le diabète est compris dans ces maladies chroniques. Un avis du Conseil Supérieur de la Santé reprend dès lors le diabète dans la liste des maladies qui constituent une indication pour la vaccination antipneumococcique.(2)

Oeuvre tardive de Walter Kempowski, "Schuss?" décrit le sort et les comportements d'un agrégat de vies humaines tentant de survivre dans un Reich à l'agonie et sous la menace vengeresse des soviétiques.

Au Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon, une exposition explore un sujet longtemps ignoré en France: la défaite du printemps 1940.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 649.577 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 13H00. Parmi les pays les plus durement touchés dans le monde, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100.000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (67), l'Espagne (61), l'Italie (58), et la Suède (56). Les Etats-Unis sont 9e.

Petit " giro " dans les Pouilles autour de sa perle absolue, encore trop méconnue : Lecce