Article du magazine

Une étude réalisée par l'Agence intermutualiste (AIM) et l'Inami met en lumière les facteurs de risque susceptibles de prolonger l'incapacité de travail. Elle concerne les troubles psychosociaux et propose un modèle prédictif pouvant améliorer le suivi des patients par les médecins conseils. Elle a été présentée aux Mutualités libres.

Le comité de l'assurance de l'Inami examinera ce lundi une série de propositions de refinancement de la médecine générale du ministre Vandenbroucke pour un montant total de 55 millions d'euros tenant compte d'une partie du refinancement de la psychologie de 1ère ligne qui est censée collaborer au sein des cabinets des médecins généralistes... Mais il s'agit en réalité d'une série de promesses contenues dans l'accord médico-mut 2024-2025. L'Absym n'hésite pas à les qualifier de "poudre aux yeux" (lire encadré).

Le Dr Philippe Mahoux, chirurgien abdominal (UCLouvain), né en 1944, ministre (PS) de l'Education et de l'audiovisuel, chef du groupe PS au Sénat, sénateur direct, revient sur sa très longue carrière médicale et politique. Sa plus grande réalisation est sans aucun doute le vote de la loi sur la dépénalisation de l'euthanasie et celles, concomitantes, sur les soins palliatifs et les Droits du patient. Mais il a été aussi très actif à l'International, via un passage par MSF et à diverses assemblées comme celle du Conseil de l'Europe. Son engagement au PS est pour lui logique par rapport aux valeurs qui l'animent depuis presque 80 ans.

Le Centre d'expertise en incapacité de travail de l'Inami ouvre un marché public pour un projet pilote " portant sur un modèle d'accompagnement du stress au travail ".

L'interdiction des suppléments pour les patients ayant droit à une intervention majorée est reportée d'un an. Tous les honoraires seront indexés à 6,05%. Les syndicats médicaux se montrent satisfaits de l'accord conclu entre les médecins et les caisses d'assurance maladie fin de l'année passée. Les médecins ont 30 jours pour le rejeter. Voici les principales nouveautés.

Homme de réseau, juriste, conseiller du Prince, expert en santé, Jean-Noël Godin quitte définitivement le 15 février le poste de directeur du Groupement belge des omnipraticiens (GBO) auquel il avait été nommé le 5 août 2019. Bertrand Delrée lui succède. Interview-bilan.

Les patients atteints de démence méritent les meilleurs soins possibles. Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke veille donc à ce que certains médecins spécialistes puissent non seulement se rendre en maison de repos et de soins, mais aussi bénéficier d'un meilleur remboursement pour cela.

Article du magazine

Par son montant, bien sûr, pour sa durée d'un an à peine, mais aussi par les réactions qu'il suscita, notamment de la part de plusieurs banquiers: oui, ce bon d'État au rendement fort généreux de 2,81% net fut un véritable évènement. Pas seulement pour le petit épargnant.

Quatre médecins (dont un à la retraite) quitteront bientôt la maison médicale de Libin (province de Luxembourg). Comment encore accueillir les patients dans cette région rurale qui n'attire pas les jeunes médecins ? Explications avec le Dr Anaëlle Javay, présidente du conseil d'administration de la maison médicale.

Congress Report : ATS2024

Fondée en 1905 pour lutter contre la tuberculose, l'American Thoracic Society a pour ambition affichée de faire progresser la recherche et les traitements des affections pulmonaires (surtout) et cardiaques, ainsi que des troubles du sommeil. Cette année, son congrès international (ATS Conference 2024) se tenait à San Diego, du 17 au 22 mai.

Lire les articles

Médecine

Une étude originale, menée entre 2007 et 2020 en Ontario (Canada) et publiée dans la revue Open Forum Infectious Diseases, révèle que les personnes séropositives nécessitant une greffe de rein sont plus susceptibles de mourir avant de pouvoir en bénéficier que les personnes séronégatives. Ce qui souligne la nécessité d'une plus grande équité en matière d'accès à la transplantation rénale pour les personnes vivant avec le VIH.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.