Des chercheurs français ont découvert qu'une fréquence plus élevée de consommation de poisson est liée à un risque moindre de maladie cérébrovasculaire, comme l'AVC et la démence, en particulier chez les personnes de 65 à 69 ans. Cela suggère un effet bénéfique sur la santé vasculaire du cerveau avant la manifestation d'une maladie cérébrale.

En employant une analyse dite multi-omique combinée à l'intelligence artificielle, une équipe franco-américaine a réussi à identifier une signature génique qui différencie les patients critiques des non-critiques au sein d'une cohorte de jeunes infectés par le SARS-CoV-2. Ils ont également trouvé un gène " driver ", baptisé " ADAM9 ", en tant que facteur de gravité de la maladie et cible thérapeutique potentielle.

Ingrédient déjà présent dans de nombreuses crèmes et lotions, reconnue pour ses propriétés hydratantes permettant d'apaiser divers problèmes cutanés, la glycérine - ou glycérol - trouve aujourd'hui des preuves objectives de son efficacité contre le psoriasis, particulièrement en cas de poussées inflammatoires.

Dans la population générale, la carence fonctionnelle en fer est associée à l'incidence des maladies coronariennes, des décès d'origine cardiovasculaire et des décès toutes causes confondues. Environ 10% des nouveaux cas de maladies coronariennes survenant dans la décennie suivant la cinquantaine pourraient être évités en prévenant cette carence.

Une étude révèle que les prématurés consommant davantage de lait maternel ont de meilleures performances cardiaques à l'âge d'un an, ce qui suggère que la consommation de lait maternel pourrait jouer un rôle de modulateur dynamique sur la mécanique cardiaque des prématurés et contribuer à la normalisation de leur phénotype cardiaque.

Une étude montre que chez les souris castrées et chez les personnes suivant un traitement de privation androgénique, certaines bactéries intestinales communes produisent des androgènes qui sont facilement absorbés dans la circulation sanguine. Ces androgènes favoriseraient la croissance du cancer de la prostate et sa résistance à l'hormonothérapie.

Des scientifiques gantois ont établi un lien potentiel entre l'alimentation et la gravité d'une infection au SARS-CoV-2. La majorité des patients qui finissent par tomber gravement malades ou même par mourir à l'hôpital présentent une carence nutritionnelle importante en sélénium et en zinc dans leur sang au moment de l'admission.

Sortir régulièrement a un effet positif non seulement sur le bien-être général, mais aussi sur la structure cérébrale. Une étude longitudinale allemande montre qu'un cerveau "bien aéré" présente plus de matière grise dans le cortex préfrontal dorsolatéral droit, une zone impliquée dans la planification des actions et dans le contrôle cognitif.

Selon une étude suédoise, l'exercice physique permet de réduire de près de 60% les risques de développer des troubles anxieux sur le long terme, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Les femmes qui ont des performances élevées ont un risque anxieux plus important que celles qui ont un niveau de performance inférieur.