Une équipe britannique suggère que des complications du Covid-19 touchant le cerveau, potentiellement mortelles, pourraient être plus courantes qu'on ne le pensait initialement. Elles interviennent même dans des cas bénins mais ne sont pas systématiques. Plusieurs cas de patients présentant une inflammation cérébrale rare ont aussi été décelés.

Une étude espagnole de grande envergure révèle que l'écrasante majorité de la population n'a pas développé d'anticorps contre le coronavirus et que, chez certains patients infectés, les anticorps qu'ils ont pu acquérir ont disparu après quelques semaines, ce qui exclut toute possibilité d'immunité collective.

Des chercheurs américains ont découvert que des nano-éponges pouvaient être utilisées comme leurres pour attirer le SARS-CoV-2 et l'empêcher de s'attaquer aux cellules pulmonaires. Elles lui ont fait perdre près de 90% de son infectiosité. Cette technique permettrait aussi de diminuer la réponse inflammatoire face au virus.

Newsletter

Le meilleur de chaque semaine dans votre boîte aux lettres