Des chercheurs français ont élucidé les mécanismes impliqués dans la perte d'odorat chez les patients infectés par le SARS-CoV-2 aux différents stades de la maladie. Ils ont notamment découvert que le coronavirus infecte les neurones sensoriels, s'y réplique et provoque une inflammation persistante de l'épithélium et du système nerveux olfactif.

Selon une étude américaine, exposer le SARS-CoV-2 à une température d'environ 72°C pendant une demi-seconde permettrait de réduire de 100 000 fois la concentration de virus actif dans une solution, ce qui serait suffisant pour le neutraliser et l'empêcher d'infecter un autre hôte humain. Ce résultat offre une solution pour atténuer la propagation du coronavirus, en particulier par la transmission aérienne à longue distance.

Newsletter

Le meilleur de chaque semaine dans votre boîte aux lettres