Tout sur Vandenbroucke

2020 a été l'année du Covid. 2021 sera l'année de la vaccination. "S'il faut se réjouir de la perspective d'un retour progressif à une vie sociale faite d'échanges et de sourires, la prudence impose d'anticiper les obstacles qui se présenteront immanquablement sur le chemin d'une campagne de vaccination de masse réussie", écrit à raison Karolien Haese, présidente de BHCT, dans une tribune publiée sur notre site internet.

Les 20 euros supplémentaires pour chaque DMG seront payés fin janvier, a annoncé le ministre Vandenbroucke mardi à la Chambre.

Focalisé sur la lutte contre le coronavirus - le dépistage, la prise en charge et, bientôt, la vaccination - on aurait tendance à oublier les autres problèmes qui entravent l'exercice de la médecine.À

Philippe Devos, président de l'Absym, espère signer un accord médico-mut pour un an à la fin de cette année. Mais les trois syndicats proposent des options très différentes. Pour lui, les honoraires des médecins ne peuvent compenser le manque à gagner des hôpitaux pendant la pandémie. L'accréditation doit être distincte du volume d'activités. La téléconsultation doit être étendue. Les médecins en formation sont encore mal traités financièrement et socialement.

L'Absym demande au ministre Vandenbroucke de se constituer partie civile dans tous les cas de violence à l'encontre des médecins. Le syndicat rappelle qu'une enquête du journal du Médecin révèle que 67% des médecins généralistes estiment que le gouvernement n'en fait pas assez pour résoudre ce problème.

En raison des circonstances actuelles, la cérémonie du Prix Galien est organisée cette année de façon virtuelle. Vous pouvez vous y inscrire pour suivre le 8 décembre à 19h30 la remise des prix Galien par le ministre Vandenbroucke aux lauréats et le programme scientifique.

62 directeurs généraux et médicaux d'hôpitaux belges ont répondu à notre grande enquête évaluant l'impact de la première vague sur le secteur hospitalier. Ces dirigeants réclament une réforme du financement hospitalier et une refédéralisation du secteur de la santé. Ils estiment que les procédures implémentées au printemps ont permis de mieux faire face à la deuxième vague.

Les hôpitaux belges ont sept jours pour se préparer à la phase 2B. Dimanche, 264 lits de soins intensifs étaient encore libres dans notre pays.

Le passage des hôpitaux en phase 2a à partir du 2 novembre va obliger de nombreux médecins à arrêter leurs activités. Or depuis la 1ère vague, ils attendent toujours une indemnité financière. L'Absym demande au ministre Vandenbroucke de faire le nécessaire.

Comment des dirigeants politiques peuvent-ils être aussi peu en phase avec ce que ressent le terrain ? Cette question lancinante était dans de nombreuses têtes vendredi et samedi lorsque les gouvernements - le fédéral et les régionaux bruxellois et wallons - ont successivement annoncé des mesures " fortes " pour maîtriser la pandémie.