Tout sur Laurent Zanella

Le journal du Médecin a changé sa formule il y a peu et avait promis de sortir des sentiers battus pour proposer de nouvelles expériences aux lecteurs. C'est désormais chose faite: avec Medicast, le journal du Médecin se lance dans l'aventure des podcasts. Ce premier jet est l'occasion pour nous de récolter vos avis (en moins de cinq minutes) sur notre création.

Stéphane Rillaerts, directeur du CHRSM, partage son vécu de la cyberattaque qui a lieu dans l'institution namuroise le 26 mai dernier. Si l'hôpital s'en sort finalement bien, il estime que le secteur a manqué d'anticipation et que les autorités publiques ne prennent pas assez en compte la sécurité informatique des hôpitaux.

Le budget soins de santé 2024 aide peu les médecins, mais n'oublie pas les patients. Les appareils auditifs, les lunettes mais aussi les applications mobiles sont désormais mieux remboursés.

J'étais au départ interpellé que l'Absym se félicite du report du droit de vaccination par le pharmacien. Pas sur le fond. Mais sur la forme, car le Vlaams Belang était à l'origine de la demande de deuxième lecture du projet de loi.

Ce lundi, le Comité de l'assurance de l'Inami a approuvé la proposition de budget des soins de santé 2024. À l'unanimité côté organismes assureurs (20 voix "pour"), à la majorité côté dispensateurs de soins: 14 voix "pour", cinq "contre" et une abstention. Si AADM a suivi, le Cartel et l'Absym ont rejeté la proposition de budget.

Le journal du Médecin était présent en nombre, samedi 9 septembre, pour aller à la rencontre des assistants et des généralistes de demain. L'occasion surtout de les écouter, d'en apprendre davantage sur leurs attentes, leurs questionnements.

Le New Deal proposé, les travaux concernant son applicabilité ne sont pas terminés. La SSMG, notamment, travaille sur le sujet en interne mais aussi au sein de groupes de travail du Collège de médecine générale et de l'Inami.

Le Laboratoire hospitalier universitaire de Bruxelles (LHUB) a de nombreuses ambitions. Un plan stratégique de 55 axes a été mis sur pied. Mais quatre points se dégagent de la stratégie de ce laboratoire unique en Belgique, puisqu'il regroupe cinq hôpitaux bruxellois qui n'ont pas fusionné. Rencontre avec Anne Janssen, directrice du LHUB depuis un peu plus d'un an.

Le rapport final du groupe de réflexion New Deal présente essentiellement quatre axes: le paquet d'activités de la pratique de médecine générale, la relation avec le patient, la composition du cabinet de pratique et le modèle de financement. Force est de reconnaître que ce dernier point est la clef de voûte de ce nouveau modèle d'organisation puisque toutes les composantes du New Deal s'y retrouve. Éclairage.

La nomenclature des soins de plaies des infirmiers a changé le 1er décembre. Conséquence pour les médecins? "Ils doivent surtout s'attendre à un changement d'ordre administratifavec la suppression de la prescription. Depuis le 1er décembre, même si un médecin prescrit un soin de plaie, cette prescription n'a plus aucune valeur légale...", explique Anne-Sophie Paquet, infirmière, chargée de projets en santé pour la Fédération des centres de services à domicile (FCSD).

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt l'opinion 'une deuxième vie pour Maggie' de Monsieur Laurent Zanella (NDLR: l'éditorial du jdM n°2731). Bien que je sois contente de l'intérêt pour le thème 'One Health', un thème important qui mérite que la presse s'y attarde, je suis irritée par l'attaque sur ma personne. Vous trouverez donc ci-dessous cette réaction sous forme de droit de réponse.

Le processus participatif pour réformer la première ligne de soins wallonne suit son cours. Après avoir réalisé un premier tour de table avec l'ensemble des professionnels de soins de santé intéressés, l'heure était à la rencontre entre les responsables des associations représentatives le 30 septembre dernier. La balle est désormais dans le camp de l'administration wallonne qui doit plancher sur un projet de décret qui sera proposé aux prestataires d'ici la fin de l'année.

À partir du 1er novembre prochain, les médecins pourront attester un nouveau code de nomenclature, à savoir la prestation '103692 Rédaction et suivi de l'Advance Care Planning (ACP) chez des patients qui ont été identifiés palliatifs suivant l'échelle d'identification du patient palliatif (Pict)'. Cette prestation sera rémunérée 93,41 euros, sans intervention personnelle du patient.

Lancé en mai 2021, Doktr et ses consultations de médecine générale par vidéo ne font pas l'unanimité sur le banc médical, les syndicats ayant fait part de leurs craintes. Cela n'empêche pas le produit lancé par Proximus de faire son chemin. Doktr s'est associé avec Cohezio, Service externe de prévention et de protection au travail, pour lancer les premiers examens de médecine du travail par téléconsultation.

Lancé en mai 2021, Doktr et ses consultations de médecine générale par vidéo ne font pas l'unanimité sur le banc médical, les syndicats ayant fait part de leurs craintes. Cela n'empêche pas le produit lancé par Proximus de faire son chemin. Doktr s'est associé avec Cohezio, Service externe de prévention et de protection au travail, pour lancer les premiers examens de médecine du travail par téléconsultation.

La rédaction d'un certificat d'incapacité obéit aux même règles déontologiques qu'il soit rédigé à l'issue d'une téléconsultation ou d'une consultation en présentiel. C'est l'avis qu'a rendu en septembre le Conseil national de l'Ordre des médecins.

En tant que médecin généraliste, vous jouez un rôle essentiel dans leur prise en charge. Quels sont les "red flags" d'une maladie rare ? Existe-t-il des centres spécialisés ? Où trouver des informations sur les maladies, les possibilités de soutien et les associations de patients ? Vous trouverez des réponses en cliquant sur l'image. Enregistrez la page web dans vos favoris !

Le rôle délétère des mauvais scripts - Le cercle vicieux de l'angoisse - Des trains toujours en avance - Faire l'amour autrement