Tout sur Jean-Noël Godin

Si le gouvernement Vivaldi se concrétise, une des priorités annoncées sera de refinancer le secteur des soins de santé en augmentant la norme de croissance du budget. Qui en profitera ?

Jean-Noël Godin, directeur du GBO (qui s'exprime ici à titre personnel) évalue notre système sanitaire à l'aune de la crise pandémique historique que nous connaissons. Au menu : vision à court terme, éparpillement des compétences de santé, menace de confédéralisme et salaires trop bas. Le Covid-19 sera-t-il disruptif pour notre mode actuel de gouvernance belge ? , se demande-t-il.

Le Groupement belge des omnipraticiens (GBO), qui représente majoritairement les MG francophones, a travaillé à un nouveau site internet pour s'adapter aux nouveaux outils de communication et le mettre en conformité avec le RGPD.

Fait relativement rare : le Conseil général de l'Inami n'a pas approuvé ce lundi la proposition budgétaire du Comité de l'assurance, votée en choeur, il y a 15 jours, par les médecins et les mutuelles. Par rapport aux 21 membres du CG, il a manqué une voix sur les 11 nécessaires, le gouvernement s'abstenant car la proposition " ne met pas suffisamment le patient au centre des priorités ". Les réactions outrées des prestataires et des mutuelles ont fusé : camouflet, hypocrisie et irresponsabilité.

Les relations et la coordination entre les postes de garde en médecine générale et les Urgences hospitalières ne coulent pas de source. L'Observatoire bruxellois du social et de la santé a enquêté (lire jdM n°2599). Dans cette deuxième partie de notre interview, le Dr Paul De Munck et Jean-Noël Godin, respectivement président et directeur du GBO commentent, notamment, cette enquête.

Dans un entretien exclusif avec le jdM, le Dr Paul De Munck, président du GBO et son nouveau directeur, Jean-Noël Godin, soulignent que la poursuite de la professionnalisation de leur organisation dépend de moyens financiers qui ne suivent pas. La qualité de la concertation en dépend.

Dans un entretien exclusif avec le jdM (dont l'intégralité vous est proposée sur internet), le Dr Paul De Munck, président du GBO et son nouveau directeur, Jean-Noël Godin, soulignent que la poursuite de la professionnalisation de leur organisation dépend de moyens financiers qui ne suivent pas. La qualité de la concertation en dépend.

Le GBO vient de désigner son directeur, Jean-Noël Godin. L'expert en soins de santé travaillera en étroite collaboration avec le Dr Paul De Munck, président du syndicat médecin, et le bureau exécutif. Cette nouvelle fonction devrait renforcer le syndicat.

Le GBO vient de désigner son directeur, Jean-Noël Godin. L'expert en soins de santé travaillera en étroite collaboration avec le Dr Paul De Munck, président du syndicat médecin, et le bureau exécutif. Une nouvelle fonction qui devrait renforcer le syndicat médical.

Le jdM a demandé à quelques partenaires de Jacques de Toeuf dans le secteur de la santé de qualifier l'action syndicale au long cours du désormais président honoraire de l'Absym.