Tout sur covid

L'Absym organisait samedi 3 octobre un mini-sympo, avec le support de notre confrère Le Spécialiste, au sujet des avances que l'Inami consentira aux hôpitaux qui ont perdu des plumes pendant la crise pandémique. Le gratin de l'Inami et de la Santé publique était là. On parle de deux milliards d'euros d'indemnités au maximum, tant pour les hôpitaux généraux que psychiatriques. Pour l'essentiel, les compensations Covid aux médecins seront réparties par les Conseils médicaux ou les instances qui en tiennent lieu.

En se basant sur des données extraites dans une douzaine de maisons médicales bruxelloises et wallonnes, le Service étude et recherches de la Fédération des maisons médicales s'inquiète de l'augmentation des cas suspects et avérés de Covid. Pour éviter de mettre en péril les autres missions de la première ligne de soins, les maisons médicales pressent les autorités de décharger les médecins généralistes de la prescription des tests de dépistages et de la communication des résultats et d'affiner la définition même d'un cas suspect nécessitant la réalisation d'un test.

À l'heure actuelle où la planète entière est préoccupée par la question du Covid-19, de sa cause et de ses conséquences, une décision rendue récemment par le tribunal de première instance francophone de Bruxelles siégeant en référés mérite notre attention. La peur, qu'elle soit ou non légitime, ne doit pas occulter les libertés essentielles qui forment les bases d'une démocratie. Si une crise sanitaire peut justifier certaines mesures, nous devons toujours continuer à nous interroger sur leur légitimité. Cela fera de chacun d'entre nous un citoyen responsable.

En se basant sur des données extraites dans une douzaine de maisons médicales bruxelloises et wallonnes, le Service étude et recherches de la Fédération des maisons médicales s'inquiète de l'augmentation des cas suspects et avérés de Covid. Et pour éviter de mettre en péril les autres missions de la première ligne de soins, les maisons médicales pressent les autorités de décharger les médecins généralistes de la prescription des tests de dépistages et de la communication des résultats et d'affiner la définition même d'un cas suspect nécessitant la réalisation d'un test.

Coronavirus L'usage de traitements antiviraux n'avait pour l'instant donné aucun résultat significatif dans la lutte contre le Covid-19. Les espoirs se placent aujourd'hui de plus en plus du côté des anticorps monoclonaux.

Fin septembre, le magazine Science a publié deux études qui établissent le lien entre la pathogenèse des cas graves de Covid-19 et les déficiences du mécanisme de l'interféron. Les résultats laissent entrevoir de nouvelles perspectives de traitement.

L'obésité augmente le risque d'un mauvais développement du Covid-19. Des chiffres récents mettent en lumière un écart spectaculaire par rapport aux personnes au poids normal. Le risque est déjà plus grand en cas de simple surpoids.

Le Dr Ntambwe est Belgo Congolais et responsable de la politique de santé chez Médecins Sans Vacances. Il nous alerte sur la situation de l'hôpital de Nyantende dans le Sud-Kivu à l'Est de la République Démocratique du Congo et sur le manque de matériel et d'effectifs. Il nous parle également de la situation sanitaire du pays.

Après la musique de chambre, voici la musique de salon ! En effet, l'Orchestre royal de Chambre de Wallonie basé à Mons a décidé de soutenir l'hôpital Ambroise Paré durant la pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement, en proposant un concert retransmis dans votre salon, et ceci dans l'espoir de récolter vos dons.

Président de la SSMG, le Dr Thomas Orban trouve l'idée du baromètre lumineuse. " Hélas, comme souvent, les moyens financiers ne suivent pas. Il est donc difficile de mettre en place une vigie des Covid en première ligne lorsqu'on reçoit des cacahuètes pour le faire. " Le Dr Orban ne fera donc pas la promotion du système.

Neuf médecins sur dix conseillent activement aux patients à risque de se faire vacciner contre la grippe. Le nouveau vaccin contre le Covid-19 suscite moins d'enthousiasme. Seulement 68% des médecins déclarent qu'ils inciteront leurs patients à se faire vacciner contre le Covid-19.

" À plus long terme, le Covid-19 aura un impact positif, en particulier sur le plan de l'informatisation et de l'outsourcing/de la consultance. La pandémie a clairement mis en lumière l'importance capitale des soin de santé, et des économies sont aujourd'hui hors de question. "

Dans sa leçon inaugurale à la chaire de Pathologie et thérapeutique générales (1954), le Pr Raymond Garcin évoquait avec lyrisme la profession médicale comme une confrontation entre l'homme et sa souffrance, en face desquels se trouvent son semblable et sa compassion. Toute la médecine est partie de là, mais qu'en reste-t-il dans nos pratiques par temps de Covid-19 ?

" Dans l'enquête du Journal du médecin, je constate que de nombreux collègues sont demandeurs de plus d'informations scientifiques concernant les compléments alimentaires ", déclare le Pr Geert Martens (chef du laboratoire de médecine de l'AZ Delta de Roulers). L'intéressé nous éclaire donc sur la question.

Les mesures contre le coronavirus et les frais d'hospitalisation de mars à juin ont coûté 512 millions d'euros, rapporte mardi l'hebdomadaire Knack sur la base de l'Inami, en charge du remboursement des soins médicaux. Et ce n'est qu'une partie de l'ardoise: les examens et les traitements n'ont pas encore été inclus dans le calcul.

Dans son rapport CSS-9597, le Conseil supérieur de la santé recommande de donner la priorité à plusieurs groupes pour la vaccination contre le SARS-CoV-2. Les travailleurs du secteur des soins de santé sont évidemment prioritaires.

La moyenne de nouveaux cas de contamination au Covid-19 entre le 28 juin et le 4 juillet est de 85,1. Un chiffre qui stagne par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres actualisés mercredi de l'Institut de santé publique Sciensano.

Durant la pandémie, la Fédération des associations de médecins généralistes de Bruxelles n'a pas chômé. Elle a mobilisé 500 médecins pour lutter contre le Covid-19. Le Fonds Dr Daniël De Coninck, géré par la Fondation Roi Baudouin, a soutenu financièrement cette action à hauteur de 10.000 euros.

Après avoir été approuvé par les médecins et les mutuelles mercredi dernier à l'unanimité, l'accord médico-mutualiste pour 2021 a été approuvé au Comité de l'assurance et par le Conseil général de l'Inami ce lundi. " En cette période marquée par l'incertitude, les tarifs garantis chez le médecin 2021 sont une certitude très appréciable ", réagit le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke.