Dr Carl Vanwelde

Comme un mauvais rêve, sans fin. Avec ses bons et ses mauvais élèves, félicités ou surveillés selon leur respect des consignes, leur taux de civilité et la contagiosité qu'ils véhiculent. Mais que fait donc la médecine à Bruxelles ?

Jacqueline Herremans

Après la cassation partielle de l'arrêt du 28 février 2020 de la Cour d'Assises de Gand, le docteur Van Hove a dû comparaître devant le Tribunal correctionnel de Termonde. Ce 14 septembre, le Tribunal a entendu les plaidoiries des parties civiles et de la défense. Le jugement sera prononcé en principe le 12 octobre.

Henri Anrys

Le Dr Philippe Devos abandonne la présidence de l'Absym avant la fin de son mandat. Il explique son geste par une surcharge insupportable avant l'épreuve de la négociation de fin d'année. Elle sera effectivement délicate. Le gouvernement et les Mutuelles ont l'intention de tenir la dragée haute aux médecins résignés.

Article du magazine
Vincent Claes

La démission du Dr Philippe Devos de ses mandats de président et de l'administrateur de l'Absym démontre la difficulté de garder une balance équilibrée entre vie professionnelle (hyper)active et vie familiale lorsqu'on s'engage dans la défense de ses confrères.

Dr Jean Creplet

Au Président Philippe Devos, un énorme merci ! A l'époque on m'avait demandé d'être figure de proue de l'Absym. On ne savait pas qu'il y aurait une pandémie... et que nous serions sur de nombreux fronts pendant des mois. Oui, sur tous les fronts, le Dr Devos a été une figure de proue non seulement pour l'Absym, mais pour toutes les professions de la santé. Chapeau bas pour ce qu'il a fait et merci de nous forcer à réfléchir au défi de la représentation politique des médecins et dans la foulée, de tous les praticiens au contact direct des malades.

Dr Carl Vanwelde

Au moment où se généralise l'extension d'un pass sanitaire donnant accès aux événements culturels et sportifs, expositions, réunions en grand nombre afin de rendre à la société civile l'impression d'un retour progressif à la vie normale, on ne peut que s'interroger sur la pertinence de cette mesure.

Article du magazine
Nicolas de Pape

La vaccination obligatoire des médecins et des soignants contre le Covid-19 tombe à mon avis sous le sens et agrée les principales organisations représentatives des médecins, tant syndicats que sociétés scientifiques. D'ailleurs, les médecins affichent des taux de vaccination très élevés de l'ordre, selon Sciensano, de 90%, avec 93,53% de taux de vaccination pour les spécialistes et 92,76% pour les généralistes bien que des disparités régionales existent.

Dr Aad Bosmans

Le 31 août, De Standaard a titré "Et si..." il n'y avait pas d'enseignant en classe le 1er septembre ? Bonne question. Mais l'éducation n'est pas le seul groupe professionnel à être confronté à des problèmes croissants de personnel...

Article du magazine
Vincent Claes

Cet été, nous avons été nombreux à vérifier régulièrement le changement de couleurs de la carte du monde et les règles d'application en vigueur pour les tests PCR et les passes sanitaires. Ceux qui sont partis en vacances en juin et juillet ont pu en profiter mieux que les aoûtiens soumis à des contraintes plus strictes liées à l'augmentation du nombre de cas de Covid un peu partout sur la planète.

Henri Anrys

Face à la vaccination, il faut faire la différence entre répandre des fake-news, qui est moralement condamnable et le questionnement, le doute et la prudence, qui sont légitimes. Ainsi, il est contre-productif d'affirmer que la vaccination est une assurance tous risques ou que les effets secondaires n'existent pas.

Article du magazine
Vincent Claes

N'est-il pas grand temps de permettre aux généralistes wallons de vacciner contre le coronavirus dans leur cabinet? Leurs confrères bruxellois peuvent déjà le faire depuis début juillet.

Article du magazine
Vincent Claes

C'est bon. 18 mois après la date butoir du 1er janvier 2020, fixée initialement par l'ancienne ministre de la Santé publique Maggie De Block, la Wallonie a enfin ses huit réseaux hospitaliers locorégionaux. Du moins, les alliances ont été publiquement présentées pour Namur, Charleroi, Liège, le Hainaut et le Luxembourg.

Dr Quentin Lamelyn

Depuis maintenant de très longues semaines, les MACS (médecins assistants candidats spécialistes) luttent pour leur avenir et celui de leurs futurs jeunes collègues. Les revendications sont claires et pourraient se résumer en un seul point, que les MACS bénéficient comme n'importe quel employé, des droits fondamentaux qui leurs sont dus (respect des heures de travail, couverture maladie, congés payés, ...).

Dr Carl Vanwelde

Et quand nous raconterons aux petits-enfants ce que fut le Covid, il nous restera pour nous aider quelques photos de plages, de dunes, de terrasses, d'échoppes vides habitées par des fantômes. Aujourd'hui, c'est l'été, et l'Euro, et le retour à la vie normale. Normale ? Sans doute, si on le dit, avec pourtant quelque chose de fêlé dans la mélodie.