Article du magazine

Pour une réécriture du serment d'Hippocrate

Dr Carl Vanwelde

Le serment d'Hippocrate (1), que des générations de médecins ont prononcé, constitue la base éthique de la profession médicale. Ne convient-il de le réécrire afin qu'il reflète le développement technologique et les changements dans les structures sociales du 21e siècle ?

Article du magazine

Important mais peu porteur

Laurent Zanella

C'est un rapport inhabituel que livre le KCE sur l'accès aux soins des demandeurs d'asile. Il est différent par l'approche " modeste " du Centre d'expertise fédéral sur une problématique qui le dépasse.

Cliniques privées et réglementation

Dr Paul Beke

Ces dernières années, on observe une nette augmentation du nombre de cliniques privées, et par extension, de très nombreuses pratiques médicales extramuros. Dans le paysage des soins, ces institutions se placent face aux hôpitaux agréés généraux et sont considérées comme une forme de commercialisation d'un certain nombre de pratiques de spécialistes. Cela concerne essentiellement des spécialisations et des cliniques de chirurgiens plasticiens, d'ophtalmologues, de dermatologues et de chirurgiens orthopédiques.

Maggie De Block sous pression

Nicolas de Pape

Même si cela arrive de temps à autre, il n'est pas si courant qu'un budget en bonne et due forme proposé par le Comité de l'assurance ne passe pas la rampe du Conseil général. D'autant plus, en raison de l'abstention vraisemblable des cinq représentants du gouvernement.

Article du magazine

Attente, ambitions et peurs

Dr Ahmed Goubella

Même si la fumée blanche se fait toujours attendre au niveau fédéral à déjà plus de cinq mois des élections qui ont vu les citoyens choisir leurs représentants, les accords de coalition sont entérinés au sein des entités fédérées. Et même en l'absence d'un exécutif fédéral de plein exercice, la pression se fait déjà sentir en ce qui concerne le dossier délicat du numerus clausus et des numéros Inami.

Article du magazine

Taux de pauvreté infantile inquiétant

Vincent Claes

La Fondation Roi Baudouin tire la sonnette d'alarme : l'état de déprivation des petits Bruxellois est comparable à celui des enfants pauvres de Pologne ou de Roumanie et celui des petits Wallons est similaire à ce qu'on connaît en Lituanie. Pour les enfants concernés, 25% des Wallons et 40% des Bruxellois, les répercussions sont nombreuses, que ce soit sur le plan scolaire, intellectuel, culturel ou social.

Le médecin de famille menacé par le management

Dr David Simon

La rationalisation des dépenses est à l'oeuvre. Prescripteur de médicaments, de soins infirmiers, de kinésithérapie, d'examens spécialisés et d'hospitalisations le médecin de famille est de plus en plus responsabilisé. Ses profils de dépenses calculés par l'Inami le préviennent de ses excès. Le service d'évaluation et de contrôle médical dépiste les gros poissons. L'informatisation va lui permettre d'affiner ses filets.

Non-respect des quotas fédéraux en Flandre : enfin !

Michel Mahaux

Le nouveau ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), a décidé de ne plus forcément respecter les quotas fédéraux en matière de numéros Inami. Michel Mahaux, économiste de la Santé, s'en réjouit car cela "mettra fin à une pénurie de médecins néfaste aux patients".

Article du magazine

Révolution culturelle

Vincent Claes

Qui aurait cru il y a seulement deux ans qu'un jour le Groupe Jolimont et le CHU Tivoli, le CHR Mons Hainaut et le CHU Ambroise Paré, le CHR de Liège et le CHU de la même ville seraient prêts à créer ensemble, avec d'autres institutions, un réseau hospitalier locorégional ?

Sexisme en orthopédie

Dr Ilse Degreef

Un peu à contre-coeur, je l'avoue: le sexisme en médecine existe encore ! Et c'est peut-être dans ma spécialité que je chéris, l'orthopédie, que c'est encore le plus palpable.

Article du magazine

L'hôpital public mérite de meilleures structures de gestion

Dr Alain De Wever

La courageuse décision de la ministre De Bie concernant l'ISPPC et des membres de son propre parti a mis en évidence ce qui depuis la naissance des structures publiques hospitalières empêche souvent par des décisions inadéquates, partisanes et inefficientes certaines de ces structures d'être bien gérées dans l'intérêt de la population malade, invalide ou accidentée.

Article du magazine

Briser un tabou

Carole Stavart

Samedi dernier, une journée de tempête qui annonce bien notre automne, n'était certainement pas la journée idéale pour aller manifester pour le droit à l'IVG en Europe. À bientôt 30 ans de la loi Lallemand-Michielsen, 35 ans de la mort du Dr Peers, le militantisme n'est plus ce qu'il était, certes, mais certains supports se font une place pour parler de ce sujet.

La nécessaire mutation des CA des hôpitaux à l'ère des réseaux

Pr Frédéric Thys

En 2019, assumer son niveau de responsabilité dans la structure hospitalière du cadre intermédiaire au président de conseil d'administration est extrêmement exigeant. Outre, les nombreux défis liés à l'activité de soins, tels que le nombre croissant de maladies chroniques, la réduction progressive des lits aigus, les pénuries de personnel, le nombre croissant de contraintes administratives et économiques, les attentes en matière d'accréditation, la digitalisation du mode de la santé, viennent s'ajouter les obstacles et exigences à intégrer pour construire dans un délai relativement court la mise en réseau de notre monde hospitalier.

Plus de moyens : le monde à l'envers

Dr Gilbert Bejjani

Le sujet est à la mode, " plus de moyens " est le mot qu'on entend sur toutes les lèvres. Si cela ne se justifie pas pour tous, il y a des thèmes et des domaines où les besoins sont bien réels, et cela même au-delà des besoins dans les soins ou dans la rétribution de l'activité clinique.