Karolien Haese

Un peu partout dans le monde, l'entrée dans l'année 2021 a été marquée par l'annonce de campagnes de vaccination anti-Covid. S'il faut se réjouir de la perspective d'un retour progressif à une vie sociale faite d'échanges et de sourires, la prudence impose d'anticiper les obstacles qui se présenteront immanquablement sur le chemin d'une campagne de vaccination de masse réussie.

Dr Carl Vanwelde

2020 nous aura au moins appris ceci : les voeux, c'est pour rire. Sous le gui cette année, l'absence de convives nous a évité de nous lancer dans la prédiction, dont chacun sait " qu'elle est particulièrement difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir. "

Henri Anrys

Petit événement dans le landerneau syndical des médecins ce 4 décembre 2020. Après l'absorption de la chambre syndicale des médecins de Liège-Luxembourg durant l'été par la chambre de Brabant wallon-Hainaut Namur, celle-ci s'est transformée en " Absym Wallonie ". Deux raisons ont été invoquées pour ce remaniement en élaboration depuis plusieurs années : les difficultés de Liège et la représentativité vis-à-vis de la Région wallonne.

Article du magazine
Nicolas de Pape

Fallait-il rouvrir les écoles entre le congé de Toussaint et les vacances de Noël? Les avis sont partagés. Lors de la première vague et le premier confinement, la peur pour la santé de nos petits et aussi l'influence de la France nous avaient poussés à interrompre longuement les cours en présentiel, au grand dam de la Flandre, plus à l'écoute des Pays-Bas généralement.

Christian Horemans

La fin de 2020, l'année Corona, approche à grands pas. Le virus a profondément changé nos vies, mais nous avons de la chance de bénéficier de soins de santé et d'une sécurité sociale solides, ce qui n'est pas le cas partout. En Afrique également, le Covid-19 a montré l'importance des soins de santé et de l'assurance maladie, même si la liste des efforts à fournir est encore longue. A ce titre, la Belgique et l'Europe peuvent apporter conjointement leur pierre à l'édifice.

Dr Carl Vanwelde

Jusqu'il y a peu, pour toutes les situations requérant un peu d'huile dans les rouages, les certificats et mots d'excuse, la grippe s'imposait. Autant de symptômes que de patients, pas de traitement spécifique, peu d'investigations, d'une simplicité trompeuse dissimulant une vraie boite à outils, elle était tout et son contraire, unique en son genre, une vraie Deuche ... jusqu'à l'apparition de la Covid-19.

Geert Verrijken

Commençons par les bonnes nouvelles. L'industrie pharmaceutique, souvent vilipendée, a réussi à préparer des vaccins contre le covid-19 à un rythme record grâce à tous ses efforts. Ce n'est pas pour rien que le ministre Vandenbroucke a fait l'éloge de la recherche scientifique lors de la remise des prix Galien.

Article du magazine
Vincent Claes

Focalisé sur la lutte contre le coronavirus - le dépistage, la prise en charge et, bientôt, la vaccination - on aurait tendance à oublier les autres problèmes qui entravent l'exercice de la médecine.À

Dr Carl Vanwelde

Enfant, j'étais attiré par les fenêtres, qui avaient sur les portes un avantage : miroir autant qu'issue sur l'extérieur, elles me reflétaient simultanément l'image que je me faisais de moi et de la rue. Bien des années plus tard, un jour de mars cette année, j'ai acquis un écran en plexiglass à placer sur mon bureau.

Carte blanche

Plus d'un milliard de personnes, soit environ 15 % de la population mondiale, présentent une forme de handicap. 80 % des personnes handicapées vivent dans les pays en développement. Aujourd'hui, en tant que directeur de Handicap International en Belgique et kinésithérapeute de formation, je profite ce 3 décembre de la Journée internationale des personnes handicapées pour attirer l'attention sur l'importance de la réadaptation physique.

Article du magazine
Nicolas de Pape

Le virus de Wuhan, estampillé un peu rapidement "Made in China", et la pandémie qui s'en est suivie, sont, à n'en pas douter, la conséquence de l'extraordinaire développement des échanges internationaux de biens et de personnes. En 2003, le Mers était resté cantonné à l'Asie. Mais entre-temps, le hub chinois et les nouvelles routes de la Soie, ont largement permis au Sras-Cov-2, cet être vivant d'un micron, de se répandre sur toute la planète. En accusation, l'économie mondialisée et l'absence de frontières. À juste titre.

Dr Jacques de Toeuf

Le ministre Vandenbroucke a annoncé une rénovation du financement des hôpitaux, associée à une réforme accélérée de la nomenclature. Il a fait part de sa volonté d'agir avec rapidité. La crise Covid a révélé l'état déplorable de la situation financière des hôpitaux, qui doivent leur survie à l'injection de trésorerie consentie par le Gouvernement (avance de 2 milliards, récupérable). Les rapports annuels MAHA de Belfius objectivent l'état désastreux de la balance comptable des hôpitaux, et la part croissante des honoraires médicaux dans le chiffre d'affaire.

Henri Anrys

2020 apparaîtra sans doute comme un grand tournant de notre histoire, parcouru de secousses faisant crouler toutes les certitudes d'une société avancée. Tout se passe comme si les Occidentaux découvraient qu'ils sont mortels et s'en trouvaient tétanisés par la peur. Ce rappel brutal change toutes leurs valeurs : Ils sont prêts à abandonner leur mode de vie et la société hédoniste devenue leur idéal, familles et amis, tourisme, fêtes, cinéma, rencontre, culture, école même, désormais classés comme non essentiels à leur vie quotidienne.

Dr Carl Vanwelde

De toutes nos prescriptions, la plus efficace et la plus agréable à délivrer tient en trois mots: "Tout va bien". Parfois hélas, la potion prescrite est plus amère. Elle appartient néanmoins à nos journées, dont elle est parfois une des principales raisons d'être.

Après avoir été approuvé par les médecins et les mutuelles mercredi dernier à l'unanimité, l'accord médico-mutualiste pour 2021 a été approuvé au Comité de l'assurance et par le Conseil général de l'Inami ce lundi. " En cette période marquée par l'incertitude, les tarifs garantis chez le médecin 2021 sont une certitude très appréciable ", réagit le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke.