Dr Carl Vanwelde

Le bonheur d'une pratique se mesure au plaisir conservé à se balader dans les rues de son quartier. Le mien ne ressemble plus en rien à ce que j'ai connu en m'y installant, un condensé de belgitude à l'époque, bilingue comme un patois mélangé, modeste sans être pauvre, blotti autour de sa collégiale avec plein de quartiers neufs et d'espaces verts proposés comme une vitrine. Érasme y venait en vacances au XVème, et un superbe petit béguinage abritait une dizaine de béguines. Il y a cinquante ans, j'habitais ce village.

Nicolas de Pape

Les hôpitaux belges et singulièrement francophones sont frappés de plein fouet par les politiques de " mobilité " décidées par nos grandes villes qui accueillent un hôpital dans leur centre ou dans leur périphérie.

Article du magazine
Dr Jean Creplet

Le 17 septembre 2022, à l'Institut de sociologie de l'ULB, l'Amgix (Association des médecins généralistes d'Ixelles et d'Etterbeek), m'avait demandé d'ouvrir son colloque annuel sur l'hôpital du futur. A la question, "êtes-vous satisfaits des hôpitaux?", aucune main levée. "Quoi, rien de bon? Ils font tout de même des choses extraordinaires, non?" Quelques approbations.

Dr Anouk Buelens-Terryn

Quoique je m'efforce de rester informée au jour le jour de l'actualité médicale qui me concerne, ce n'est que récemment que j'ai découvert (grâce à Twitter !) que la pose d'un DIU hormonal ne peut plus être portée en compte au cabinet de médecine générale ou de gynécologie...

Dr Carl Vanwelde

Qu'est-ce qui peuple nos insomnies quand notre journée médicale prend fin ? L'excès de travail, les lourdeurs administratives, l'agressivité ambiante, des conditions de pratique altérées (mobilité, parking, téléphone, primauté de la performance...), peut-être, mais je dois reconnaître que j'en souffre peu. Ce ne sont que peu de choses devant cette autre forme d'inquiétude, diffuse mais rémanente, qui au fil du temps m'occupe. La souffrance de nos patients, que nous considérons souvent comme inéluctable et incidente à la maladie, ne serait-elle pas dans bon nombre de cas provoquée, ou accentuée, par nos propres décisions thérapeutiques ?

Article du magazine
Collectif

Médecins et pharmaciens ont-ils tendance à rejeter la faute sur les patients en situation de pauvreté ? Nous ne devrions même pas nous poser cette question : blâmer la victime est une injustice. Les personnes précarisées méritent soutien et protection et leur souffrance ne peut pas être minimisée. Les professionnels de santé sont censés faire preuve d'empathie et d'ouverture sociale. Ils ne doivent pas adopter un comportement normatif, encore moins faire preuve de mépris. Toute forme de discrimination et d'exclusion des soins de santé doit être rejetée avec fermeté.

Dr Carl Vanwelde

Au moment où nos experts annoncent un tassement du Covid-19 dans nos régions, passant du stade pandémique à une endémie plus simple à gérer, compatible avec une vie sociétale normalisée, un retour sur un passé pas si lointain pose de bonnes questions.

Dr Carl Vanwelde

Il est des chiffres qui donnent le tournis, tellement démesurés qu'ils en perdent toute signification : le patrimoine de 277 milliards d'euros d'Elon Musk, l'amende de 1,7 milliard infligée à Ford pour dédommager les proches d'un couple victime d'un accident de la route, la coquette somme de 98.000 euros déboursée pour assister au dernier match de Serena Williams à l'US Open, ou encore les 80.000 euros nécessaires pour passer une nuit dans la Suite royale de l'hôtel Président Wilson à Genève. On peut allonger sans fin ces sommes qui n'ont d'autre fonction que la mesure de la folie d'un monde. Elles ne nous concernent pas.

Article du magazine
Vincent Claes

L'UCM annonce un nombre record de démissions pour l'ensemble de l'année 2022 dans les petites entreprises. Selon le baromètre semestriel de l'emploi dans les PME réalisé par le secrétariat social Acerta et ses partenaires, six patrons de PME sur dix estiment que la rétention des travailleurs au sein de leur entreprise sera le principal défi d'ici la fin de l'année. Le secteur de l'Horeca est particulièrement fragilisé par la pénurie de personnel.

Article du magazine
Geert Verrijken

Lundi, le 20e anniversaire de la loi fédérale sur les droits des patients a été célébré. Son père spirituel, le professeur en droit de la santé Herman Nys (KU Leuven), a analysé ce qui est entré dans la législation nationale. La conclusion du brillant juriste est claire: la loi doit être rafraîchie et mise à jour.

Marnix Denys

Ceux qui ont besoin de soins devront apprendre à attendre. Tel était le titre de la première page de De Standaard du mardi 9 août. Malheureusement, cette affirmation est correcte. Du moins, si nous continuons à organiser nos soins comme nous le faisons depuis des années. Les technologies médicales peuvent contribuer à changer cette situation, mais aujourd'hui, elles sont encore trop souvent considérées comme des gadgets plutôt que comme des éléments qui changent la donne.

Collectif

Un prisonnier a-t-il autant le droit aux soins de santé qu'un citoyen lambda ? Si la réponse est oui, et nous pensons que c'est le cas, alors il est urgent de trouver une solution pour les 506 détenus atteints d'une hépatite C - souvent non diagnostiqués - dans nos prisons belges. Ils sont traités autrement que les autres personnes dans notre pays, alors qu'il y a presque sept fois plus de personnes infectées en détention provisoire ou sous condamnation que dans le reste de la population.

Geert Verrijken

Le ministre Vandenbroucke propose une " nouvelle donne " aux médecins généralistes. Probablement pas par hasard, les centres universitaires de médecine générale flamands en collaboration avec Jong Domus ont également préparé un futur document. Les deux protocoles mettent l'accent sur les jeunes et les soins intégrés accessibles.

Article du magazine
Dr Jean Creplet

Le Dr Jean Creplet termine ses quatre saisons consacrées à la place des médecins dans leur environnement sociétal en mettant en garde contre les simplifications abusives dans un secteur d'une grande complexité... et en soulignant le défi que cela représente pour les syndicats médicaux dont l'utilité est sans cesse remise en question.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !