Tout sur Philippe Devos

Les fédérations hospitalières plaident pour une amélioration de la qualité des soins qui repose sur des moyens. Elles sont ouvertes à une transparence, tant que celle-ci n'est pas liée au financement des hôpitaux et ne les met pas en concurrence.

À propos de l'embryon de débat par journal interposé entre le Dr Luc Herry (Absym Wallonie), le Dr Philippe Devos (Unessa) et Mme Sylvianne Portugaels (CHR de la Citadelle).

Jeudi dernier, la Bourse de Namur accueillait un grand débat politique organisé par Unessa. Les grands partis francophones ont eu l'occasion de donner leur vision sur sept thématiques, parmi lesquelles la pénurie de personnel et l'attractivité des métiers du soin.

Ancien président de l'Absym, le Dr Philippe Devos a été nommé directeur général d'Unessa, la fédération de l'accueil, l'accompagnement, l'aide et les soins aux personnes. Fidèle à lui-même, il a répondu sans détours aux questions du jdM.

Ancien président de l'Absym, le Dr Philippe Devos a été nommé directeur général d'Unessa, la fédération de l'accueil, l'accompagnement, l'aide et les soins aux personnes. Il a accordé une interview au jdM en exclusivité.

À côté du paiement à l'acte - un honoraire pur plus les coûts (les rétrocessions doivent disparaître) -, les services de garde, les chefs de service, etc. seraient rémunérés de façon forfaitaire. Enfin, la porte s'ouvre vers une partie de paiement basé sur la performance.

Maggie De Block a été choisie pour présider un comité d'experts créé dans le cadre du programme One Health de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le CA de l'Absym réuni à Mons le week-end dernier s'est choisi comme nouveau président l'ophtalmologue Johan Blanckaert, originaire d'Ypres. Il succède au généraliste Luc Herry qui assurait l'interim depuis la démission du Dr Devos.

Le CA de l'Absym réuni à Mons ce week-end s'est choisi comme nouveau président l'ophtalmologue Johan Blanckaert, originaire d'Ypres. Il succède au généraliste Luc Herry qui assurait l'interim depuis la démission du Dr Devos.

Le projet Proxisanté - nouvelle dénomination des Assises de la première ligne wallonne - a démarré avec un questionnaire envoyé à près de 75.000 soignants dans une démarche participative. Le questionnaire est disponible en ligne depuis le 20 avril et est censée se terminer le 20 mai prochain. À neuf jours de la clôture, 1.158 professionnels de la santé ont répondu au questionnaire en ligne.

Le projet Proxisanté - nouvelle dénomination des Assises de la première ligne wallonne - a démarré avec un questionnaire envoyé à près de 75.000 soignants dans une démarche participative. Le questionnaire est disponible en ligne depuis le 20 avril et est censé se terminer le 20 mai prochain. À mi-parcours, le bilan est plus que mitigé puisque seulement 562 répondants ont pris part au questionnaire en date du 3 mai.

Homme de l'ombre, le Dr Luc Herry succède au scintillant Dr Philippe Devos à la tête de l'Absym dont il termine le mandat jusqu'en mai prochain. Une présidence de transition qui pourrait toutefois être chaude. A la clé: le budget (voté ce lundi, lire page 2), l'amélioration du fonctionnement interne du syndicat médical, le refinancement des syndicats et le rattrapage de la baisse des dépenses et des honoraires des médecins due à la pandémie et comment sortir de celle-ci et, enfin, des élections médicales plus équitables pour l'Absym et le Cartel vs AADM.

Homme de l'ombre, le Dr Luc Herry succède au scintillant Dr Philippe Devos à la tête de l'Absym dont il termine le mandat jusqu'en mai prochain. Une présidence de transition qui pourrait toutefois être chaude. A la clé: le budget (voté ce lundi, lire page 2), l'amélioration du fonctionnement interne du syndicat médical, le refinancement des syndicats et le rattrapage de la baisse des dépenses et des honoraires des médecins due à la pandémie et comment sortir de celle-ci et, enfin, des élections médicales plus équitables pour l'Absym et le Cartel vs AADM.

Le CA de l'Absym a élu le 29 octobre au soir Luc Herry comme président du syndicat médical. Il succède à Philippe Devos qui a démissionné au début du mois. Le Dr Herry, médecin généraliste à Chaudfontaine, achèvera la dernière année de son mandat.

"Au début de la pandémie, les sociétés occidentales éprouvaient un sentiment d'invulnérabilité face aux crises sanitaires. Convaincues que nos soins de santé de qualité et nos hôpitaux très développés nous permettraient de faire face à une pandémie, nos sociétés ont peut-être développé un excès de confiance en soi." Le constat du rapport final de la Commission parlementaire spéciale Covid-19 est sans appel.

Qui succédera à Philippe Devos à la tête du syndical médical? Il est encore trop tôt pour le dire. Le généraliste Luc Herry est pressenti. Le nouveau président de l'Absym sera désigné le 29 septembre.

Qui succédera à Philippe Devos à la tête du syndical médical ? Il est encore trop tôt pour le dire. Le généraliste Luc Herry est pressenti. Le nouveau président de l'Absym sera désigné le 29 septembre.

La démission du Dr Philippe Devos de ses mandats de président et de l'administrateur de l'Absym démontre la difficulté de garder une balance équilibrée entre vie professionnelle (hyper)active et vie familiale lorsqu'on s'engage dans la défense de ses confrères.

L'Association belge des hôpitaux (Hospitals.be) a évalué dans une enquête réalisée auprès de 2.000 Belges l'influence de la crise sanitaire sur le secteur hospitalier. 45% des répondants ont le sentiment que depuis le début de la crise sanitaire la qualité des soins a été impactée négativement.

Médecine

Porté par le Pr Natzi Sakalihasan, du service de chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique du CHU de Liège, le centre "Raymond Limet Liège Aortic Center" va proposer une structure multidisciplinaire unique en Fédération Wallonie-Bruxelles et reconnue internationalement.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.