Tout sur FAGW

Le Dr André, médecin généraliste liégeois, raconte son vécu fait de contacts avec la Ville, la Province, le Fédéral, de réunions du FAGW, ses illusions/désillusions dans la recherche obstinée de matériel de protection qui rythment ses journées. Et son étonnement que " l'Inami et les ministres de tutelle ne soient pas à nos côtés pour travailler ensemble autrement que par des effets d'annonce ". Il pointe également le matériel manquant ou de mauvaise qualité. " Comment peut-on envoyer les soldats sans armes, avec comme seul moyen de s'en sortir (peut-être ? ), la débrouille et le sens des autres ? ", se demande-t-il.

Le Dr André, médecin généraliste liégeois, raconte son vécu fait de contacts avec la Ville, la Province, le Fédéral, de réunions du FAGW, ses illusions/désillusions dans la recherche obstinée de matériel de protection qui rythment ses journées. Et son étonnement que " l'Inami et les ministres de tutelle ne soient pas à nos côtés pour travailler ensemble autrement que par des effets d'annonce ". Il pointe également le matériel manquant ou de mauvaise qualité. "Comment peut-on envoyer les soldats sans armes, avec comme seul moyen de s'en sortir (peut-être ?), la débrouille et le sens des autres ?", se demande-t-il.

Face à l'épidémie croissante de coronavirus, les cercles de médecins généralistes belges veulent prendre leurs responsabilités. Ils proposent un plan " épidémie " et des mesures concrètes. " Les cercles de médecins généralistes de Belgique sont convaincus qu'ils peuvent jouer et joueront un rôle extrêmement important au moment où nos soins de santé en auront le plus besoin ", soutiennent la FAMGB, la FAGW, le Cartel et Domus Medica.

Face à l'épidémie croissante de coronavirus, les cercles de médecins généralistes belges veulent prendre leurs responsabilités. Ils proposent un plan " épidémie " et des mesures concrètes. "Les cercles de médecins généralistes de Belgique sont convaincus qu'ils peuvent jouer et joueront un rôle extrêmement important au moment où nos soins de santé en auront le plus besoin ", soutiennent la FAMGB, la FAGW, le Cartel et Domus Medica.

L'administration de vaccins, notamment contre la grippe, est perçue par 62% des pharmaciens comme pouvant faire partie de leurs tâches. Ils veulent également savoir pour quelle indication un médicament spécifique est prescrit par le médecin. Ils estiment également qu'ils devraient avoir un droit de regard sur les analyses de sang de leurs patients. Pour sa part, l'Absym considère que le médecin devrait pouvoir à l'avenir décider de déléguer certaines tâches à d'autres professionnels. S'ils sont sont bien formés.

L'administration de vaccins, notamment contre la grippe, est perçue par 62% des pharmaciens comme pouvant faire partie de leurs tâches. Ils veulent également savoir pour quelle indication un médicament spécifique est prescrit par le médecin. Ils estiment également qu'ils devraient avoir un droit de regard sur les analyses de sang de leurs patients. Pour sa part, l'Absym considère que le médecin devrait pouvoir à l'avenir décider de déléguer certaines tâches à d'autres professionnels. S'ils sont bien formés.

La semaine dernière, en sous-commission postes de garde de la médico-mut, le représentant de Maggie De Block a postposé un projet apparemment bien ficelé de partage de la province de Liège en deux " bassins " de population de 200.000 et 800.000 habitants. L'Absym s'étonne.

Le développement de la politique de " soins intégrés pour une meilleure santé " de Maggie De Block (www.integreo.be) pose de nombreuses questions au FAGW (Forum des associations de MG wallons). Notamment le projet namurois. Le financement est "totalement insuffisant" au regard des tâches demandées aux généralistes et aux bénévoles.

On dénonce l'hospitalocentrisme depuis près de 30 ans. En vain apparemment car le centre de gravité hospitalier n'est pas près de se déplacer.