Tout sur Catherine Fonck

La néphrologue Catherine Fonck termine son mandat aux Engagés et ne se représentera plus. Tour à tour ministre de l'Enseignement et parlementaire hyperactive à la Chambre, elle entame un retour aux sources de la "santé de terrain". Heureuse de ce qu'elle a pu accomplir, elle se dit en même temps fatiguée de la politique politicienne.

La demande de remboursement de logopédie pour les enfants ayant un QI inférieur à 86 est passée à la trappe à la Chambre, jeudi dernier, au grand dam de Catherine Fonck qui se bat depuis des années pour l'obtenir...

Réfédéraliser les soins de santé tant que faire se peut, financer massivement la prévention, faire de l'e-santé un outil et non une contrainte, priorité à la santé mentale, suppression du numerus clausus pour faire face aux pénuries, mettre le paquet sur les soignants (notamment les infirmiers) et signer une "Pax Hospitalia". Telles sont les priorités "santé et bien-être" des Engagés (ex-cdH) pour la prochaine législature.

Réfédéraliser les soins de santé tant que faire se peut, financer massivement la prévention, faire de l'e-santé un outil et non une contrainte, priorité à la santé mentale, suppression du numerus clausus pour faire face aux pénuries, mettre le paquet sur les soignants (notamment les infirmiers) et signer une PAX HOSPITALIA. Telles sont les priorités des Engagés (ex-cdH) pour la prochaine législature.

En avril dernier, Frank Vandenbroucke lançait une réforme d'envergure pour remodeler les tâches du personnel infirmier. Une réforme qui poursuit un double objectif: améliorer l'attractivité de la profession d'infirmier et soutenir davantage la première ligne, et singulièrement la médecine générale. Selon l'agenda annoncé, la réforme devrait aboutir fin 2023. À un mois de l'échéance, de nombreuses questions demeurent, surtout concernant l'assistant de pratique.

J'étais au départ interpellé que l'Absym se félicite du report du droit de vaccination par le pharmacien. Pas sur le fond. Mais sur la forme, car le Vlaams Belang était à l'origine de la demande de deuxième lecture du projet de loi.

L'administration du vaccin en pharmacie devait être possible à partir du 1er octobre, mais a été retardée de quelques jours à la suite d'une demande du Vlaams Belang à la commission santé de la Chambre.

"Un mannequin glacé avec un teint de soleil", chantait le groupe Noir Désir dans sa chanson L'homme pressé. Une phrase et un titre qui conviennent particulièrement bien à Frank Vandenbroucke tant on a l'impression qu'il a engagé, depuis que la phase critique de la pandémie est derrière nous, une course contre la montre pour faire passer le plus de réformes possibles.

Depuis le 30 septembre, les centres de chirurgie complexe de l'oesophage du CHwapi/GHDC, des Cliniques universitaires Saint-Luc et du Ziekenhuis Oost Limburg ne peuvent plus bénéficier de la nomenclature Inami pour ces interventions chirurgicales. Les députée fédérales Fonck et Rohonyi demandent de geler provisoirement cette mesure de retrait de cette convention.

Catherine Fonck (Les Engagés) et Sophie Rohonyi (DéFI) ont interpellé en Commission santé Frank Vandenbroucke sur le retrait de la convention "chirurgie complexe de l'oesophage" à trois centres. Les députées lui demandent de tenir compte de critères qualitatifs avant de prendre une telle décision. Depuis le 30 septembre, les centres du CHwapi/GHDC, des Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles et du ZOL (Ziekenhuis Oost Limburg) ne peuvent plus bénéficier de la nomenclature Inami appliquée dans le cadre de la chirurgie complexe de l'oesophage à ces interventions chirurgicales.

La Chambre a approuvé jeudi en séance plénière, et à l'unanimité, une proposition de loi de Catherine Fonck (Les Engagés), co-signée par la N-VA et la majorité, qui ouvre la voie à l'indemnisation des femmes malades du cancer de l'ovaire à la suite d'une exposition à l'amiante.

Ce 24 mai, en commission Santé de la Chambre, la proposition de loi de Catherine Fonck visant à reconnaître le cancer de l'ovaire comme maladie indemnisable par le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante a été approuvée à l'unanimité. Un cancer qui peut se déclarer plus de 10 à 20 ans après l'exposition.

Médecine

Gestion