Des chercheurs de l'Universiteit Antwerpen (UA), en collaboration avec le centre d'excellence NETwerk, sont les premiers au monde à avoir pu identifier et analyser l'ADN tumoral circulant, lors d'une étude longitudinale incluant 43 patients atteints d'une TNE métastatique.

Ce type de thérapie a d'abord concerné des patients ayant reçu 2 traitements ou plus, mais les succès enregistrés lors des tentatives les plus anciennes et la démonstration de la persistance des performances à long terme ont vite fait se poser la question d'une utilisation plus précoce.

Le recours à des protocoles de chimiothérapie intensive inspirés de la pédiatrie a beaucoup amélioré le pronostic des LAL des sujets adultes, mais leur toxicité importante a empêché les sujets âgés d'en bénéficier.

Newsletter

Abonnez-vous à nos newsletters

Compte-rendu du Belgian Respiratory Oncology Update Meeting - Mise à jour du traitement du mélanome - Étude innovante des voies moléculaires sous-jacentes de la formation de métastases

Belgian Oncology & Hematology News