Tout sur Santé publique

À partir de 2019, les autorités ont décidé de regrouper les moyens destinés à l'accompagnement pédagogique de la formation professionnelle au sein des hôpitaux. À l'occasion d'un récent symposium du GBS consacré à la qualité de la formation des jeunes spécialistes, le Dr Bert Winnen a eu l'occasion d'exposer l'organisation concrète du financement lié à la personne.

L'AR sur les soins à basse variabilité (SBV) a été publié au Moniteur belge le 18 décembre. Au grand dam de l'Absym qui avait demandé à la ministre de postposer l'entrée en vigueur de ce nouveau mécanisme.

Dans son dernier Baromètre hospitalier, la Mutualité chrétienne réclame la suppression des suppléments d'honoraires à l'hôpital et dénonce une évolution vers "des soins de santé à deux vitesses". Maggie De Block relativise : "on a déjà fait d'énormes progrès ces dernières années. Ce n'est pas encore terminé, mais il s'agit aussi d'un problème qui persiste depuis de longues années. Ça ne va donc pas se résoudre du jour au lendemain. "

L'examen d'entrée en médecine ayant débouché sur " trop " de réussites - 1.138 lauréats pour seulement 600 numéros Inami voire 500 -, la ministre de la Santé publique propose d'instaurer un verrou supplémentaire à la fin des études, " l'attestation de contingentement ". L'Ares précise que le taux de réussite est semblable à celui de l'examen d'entrée en Flandre. Les organisations étudiantes parlent soit de scandale (FEF) soit de meilleure adéquation entre examen d'entrée et numéros Inami (Cium).

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block, dément que l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) garde des rapports d'incidents sur des implants "secrets". "Ils ne sont pas publiés, comme dans beaucoup d'autres pays de l'Union européenne, parce qu'ils sont très techniques", réagit-elle lundi à l'enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), pilotée en Belgique par Le Soir, Knack et De Tijd

Le budget attendu pour l'ensemble de l'assurance-maladie se monterait en 2019, selon les estimations techniques, à 26,529 milliards d'euros. Toutefois, en raison de ce que l'Inami appelle un " blocage structurel " de 142 millions, le budget total de l'AMI se limiterait à 26,387 milliards soit un dépassement estimé à 503 millions dû essentiellement au remboursement des thérapies pharmaceutiques innovantes. Mais pour arriver à ce résultat, l'Inami utilise une série de formules alambiquées...

Le Conseil des ministres a approuvé ce 21 septembre un avant-projet de loi sur la qualité des soins. "Les prestataires devront dorénavant satisfaire à des critères de qualité minimale quel que soit le lieu où ils travaillent, dans un hôpital, un cabinet privé ou au domicile du patient", prévient le Cabinet De Block.

Masanté, le personal health viewer lancé il y a deux mois, s'enrichit de trois nouveautés. Ce portail est désormais également disponible en allemand, les citoyens néerlandophones ont accès à des informations fiables sur la santé et on pourra à partir de Masanté accéder à l'eBox en un clic.

L'Absym revendique un travail lent et patient de dépoussiérage de la nomenclature depuis quinze ans. Le syndicat n'est pas persuadé que le médecin généraliste ait perdu du terrain. En réalité, on a plus que jamais besoin de lui...

Mardi soir, la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block (Open VLD), a remis le Prix Galien. Mathieu Vinken (VUB) s'est vu primé par le prix de pharmacologie. Le prix du dispositif médical a été attribué à la société BD pour le test rapide CPO Detect. Biogen a obtenu le prix du médicament pour le Spinraza ® , un traitement pour l'atrophie musculaire spinale.

En 2016, 1.399 études cliniques pour le développement de nouveaux médicaments et traitements ont été réalisées en Belgique et 506 nouvelles demandes ont été introduites. Après le Danemark, la Belgique est le 2e pays de l'Union européenne où l'on trouve le plus d'études cliniques par habitant. Annuellement, environ 170.000 Belges - en bonne santé ou des patients - participent à une telle étude, selon le magazine santé Bodytalk.

FISCALITÉ Les hôpitaux doivent remplir les fiches fiscales par associé et non plus par association. C'est ce que demande le SPF Santé publique dans une note à la commission hôpitaux-médecins. Si les informations sont incomplètes, les données fournies par l'Inami et la mutuelle constitueront une base suffisante. La Santé publique entend ainsi remédier à un problème fiscal dévoilé par les médias en août 2017.

Qu'en est-il de la prise en charge des frais médicaux pour les donneurs vivants d'organes ?, a demandé Catherine Fonck (cdH) à la Chambre mardi. Pour Maggie De Block, l'arrêté royal de prise en charge a pris un gros retard mais n'est pas bloqué. " Il entrera de toute façon en vigueur rétroactivement le 1er août 2017. Dès lors, il permettra de couvrir 90 % des coûts pour le donneur vivant. "

Une centaine de militants du front commun syndical attendaient ce lundi les sept ministres belges de la Santé qui devaient se retrouver lundi après-midi pour une conférence interministérielle (CIM) consacrée aux réseaux hospitaliers. "Nous avons pu discuter avec certains d'entre eux mais la ministre fédérale, Maggie De Block, est entrée par une porte dérobée et a refusé tout contact", a indiqué Yves Hellendorff (CNE).

Cette nouvelle forme de criminalité a touché deux tiers des entreprises belges en 2016, provoquant des coûts à hauteur de 4,5 milliards d'euros. Le secteur de la santé, riche en données sensibles, est un des plus exposés.

L'ensemble des médecins généralistes du pays auront la possibilité, à partir du 6 février 2018, d'opter pour le service eAttest, soit l'envoi de manière électronique des attestations de soins donnés. Implémentée progressivement et sans obligation, cette procédure s'inscrit dans la modernisation de l'assurance soins de santé voulue par la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block.

Cette année, notre concours d'été est consacré à l'art. En partenariat avec ART-Gallery.be, nous vous présenterons quatre oeuvres, les 2, 9 juillet, 20 et 27 août. Chaque semaine, vous pourrez participer au concours en répondant aux questions pour gagner un an de location d'une de ces oeuvres. Vous avez jusqu'au 15 septembre pour répondre aux questions.

Grâce aux MG, on a évité la catastrophe ! - Nous avons dû trouver beaucoup de réponses par nous-mêmes - Il a fallu improviser très rapidement