Tout sur Santé

L'exportation des médecins cubains, réputés qualifiés, dans le reste de l'Amérique latine, n'est pas un phénomène nouveau. Le Vénézuela constitue leur destination pour 30.000 d'entre eux (lire page 6) et le Brésil pour 6.000 à 20.000 selon les chiffres contradictoires qui circulent. Devant les attaques du nouveau président du Brésil, Jair Bolsonaro, Cuba a décidé de rompre le programme " Mais Medicos " (plus de médecins) et de les rapatrier. Des millions de patients brésiliens devront se débrouiller sans, notamment dans les zones reculées. Les populations indiennes sont particulièrement touchées.

Le Gouvernement wallon a validé ce 16 novembre l'inscription dans le premier plan de construction hospitalier régional du projet de construction du Grand hôpital de Charleroi (GHdC). Le gros oeuvre du bâtiment pourra commencer début 2019.

Notre quotidien réserve parfois de bonne surprise. Après avoir traversé fort péniblement Bruxelles pour se rendre à une conférence de presse, cela fait plaisir de voir quatre ministres, de trois couleurs politiques différentes (Défi, Open VLD et CD&V), se féliciter sincèrement d'être arrivés à mettre sur pied un projet commun qui devrait permettre aux Bruxellois, francophones et néerlandophones, de profiter d'un meilleur dispositif de dépistage du cancer colorectal.

Les entités fédérées se sont mises d'accord pour lancer un projet-pilote permettant aux pharmaciens de la Région bruxelloise de délivrer gratuitement aux patients les kits de dépistage pour le cancer colorectal et des conseils. Le généraliste reste évidemment la personne de contact pour le suivi du test. 500.000 euros ont été débloqués pour financer ce nouveau dispositif.

"Nous dégageons 1 million pour faire évoluer la politique de vaccination, passer au vaccin Gardasil® et 400.000 pour la promotion santé pour atteindre de meilleurs taux de vaccination chez les filles comme les garçons ", a déclaré hier la ministre wallonne de la Santé, Alda Gréoli, sur son compte twitter @aldagreoli.

Le journal du médecin a suivi les résultats des médecins s'étant présentés aux élections, mais aussi des élus en charge de la santé que ce soit au niveau fédéral, régional et communautaire. Impossible d'être exhaustif, évidemment, mais on peut dire que la profession a bien presté au niveau des scrutins.

Les élections médicales ou syndicales approchent à grand pas. Les premières du genre, en 1998, eurent un franc succès avec plus de 70% de participation. Les toutes dernières hélas, n'ont convaincu d'aller voter qu'un tiers des médecins et moins de 50 % des thérapeutes réellement actifs.

Les médecins généralistes peuvent dorénavant facturer électroniquement sans limite dans le cadre du régime du tiers payant (eFact) et attester électroniquement (eAttest). " Il n'est donc plus nécessaire de rédiger d'attestations papier ", annonce l'Inami. Au dernier décompte du CIN, 2.918 MG utilisent déjà eAttest et ont produit 668.810 attestations électroniques.

551 médecins - 294 généralistes et 257 spécialistes - 207 médecins résidents et 206 étudiants en médecine ont co-signé une tribune pour s'opposer aux récentes hausses de rémunération négociées par leurs fédérations médicales.

Mai 68 a eu un impact sur la société mais, en Belgique, les répercussions du mouvement ont été un peu occultées. C'est que le monde universitaire faisait face à ce moment-là à un cataclysme majeur, la fracture linguistique, qui frappait en particulier l'université de Louvain et son déménagement.

L'APRÈS CANCER Après un cancer, et même bien des années plus tard, les difficultés peuvent persister dans la vie quotidienne. Tant au niveau des assurances que du retour au travail... Il s'agissait de deux des thèmes abordés par le 3ième Cancer Survivorship Summit, organisé par l'EORTC* à Bruxelles les 1er et 2 mars derniers.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.