Tout sur N-VA

"Qui êtes-vous docteur", le grand baromètre du corps médical, révèle, pour la 5e fois depuis 1985, des informations exclusives sur les médecins généralistes et spécialistes belges. 2.259 médecins (1) ont répondu à cette enquête fouillée du Journal du Médecin/Artsenkrant.

Un accord a été conclu sur la nouvelle répartition des compétences des ex-membres nationalistes flamands au sein de la Suédoise. La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique hérite d'un portefeuille sensible qu'elle connaît bien. "Je récupère aujourd'hui un département en crise."

L'abandon progressif de la filière nucléaire pour produire l'électricité est finalement acté, malgré les réticences de la N-VA : le gouvernement belge n'a pas voulu donner sa chance à cette filière qui promettait peut-être des lendemains sans déchets. L'énergie nucléaire était un " maître-achat " pour assurer une transition énergétique crédible alors que le GIEC nous annonce que, faute de mesures énergiques, nous ne contiendrons pas la hausse des températures de 1,5 °C à l'horizon 2030-2052.

L'ancienne présidente de Domus Medica va tirer la liste CD&V à Kapellen lors des prochaines élections communales. " Ce qui m'attire dans le CD&V, c'est l'histoire inclusive. Mon expérience avec les cabinets démocrates-chrétiens est aussi très positive. On gère en connaissance de cause. La qualité prime sur la couleur politique. "

Les mutualités socialistes Solidaris ont fustigé ce qu'elles estiment être une méconnaissance du dossier dans le chef de la députée N-VA Valerie Van Peel, dont L'Echo annonçait qu'elle compte introduire un projet de loi pour sanctionner plus sévèrement les paiements erronés ou indus effectués par les mutuelles. Les remboursements et paiements indus, versés à un affilié ou un prestataire de soins qui n'y a pas droit ou pour un montant moindre, sont "un problème qui est déjà pris en compte", réagit le porte-parole Bruno Deblander.

La ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) est fatiguée de la fragmentation entre huit ministres de la politique en matière de santé. "En étant honnête, on sait que les soins de santé ont besoin de structures cohérentes", estime-t-elle dans Het belang van Limburg samedi. Elle plaide dès lors pour une refédéralisation de la matière. "Quand on réalise qu'une idiotie a été faite, on doit pouvoir la réparer." Geert Bourgeois (N-VA) et Wouter Beke (CD&V) rejettent catégoriquement cette option.

Les médecins qui sont amenés à traiter des victimes ou des patients à risque de mutilation génitale ou de violence conjugale disposent désormais d'un code qu'ils peuvent suivre. "Confiance" en est le maître-mot et il examine aussi largement l'équilibre entre le secret médical et l'aide en cas d'urgence.

L'épargne pension est un produit très populaire en Belgique. Cette forme de placement permet aux contribuables de constituer un capital qui leur sera versé à l'âge de la retraite moyennant une fiscalisation avantageuse. Le législateur a récemment modifié les règles applicables à ce régime.

L'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek pourrait devenir une structure "hybride", où se déroulerait une collaboration étroite avec les hôpitaux civils, indique la composante médicale de la Défense. Au cabinet du ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), on confirme qu'un groupe de travail sera lancé pour préparer le futur de l'hôpital militaire.

La volonté de Maggie De Block de réduire le nombre des travailleurs en pédopsychiatrie de jour inquiète la poignée d'hôpitaux de jour pédopsychiatriques francophones. Au CHR Saint-Joseph, le Dr Isabelle Schonne, défend une prise en charge adaptée à la réalité de terrain

Maggie De Block précise que "il y a eu un accord au sein du kern au sujet des soins à faible variabilité (ndlr : qui seront désormais forfaitisés en hôpital). La procédure prévoit qu'après accord, le projet de loi est transmis au Conseil général de l'Inami et revient ensuite vers le gouvernement. Cela s'est passé ainsi, et il ne devait pas y avoir de vote ni d'approbation au Conseil général. Mais il a bien donné un avis positif ".

Le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, a provisoirement renoncé à la baisse des accises sur le tabac. Du coup, l'Académie de médecine a renoncé à publier un avis destiné à tancer le ministre.

La semaine dernière, au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a été voté le décret relatif à l'instauration d'un examen d'entrée majorité contre opposition, et ce, malgré que ce projet fût un projet initialement défendu par le MR. Le vote de cet examen d'entrée, c'est surtout l'aboutissement d'un jeu politique malsain vraisemblablement dicté et piloté par la N-VA (et l'OpenVLD) contre le Parti Socialiste, avec la complicité de leurs collaborateurs du MR, le tout gentiment porté en FWB par l'aile droite du CDH, un parti s'auto-définissant comme humaniste.

" Personnellement, je ne suis pas favorable à la création d'un point de contact pour dénoncer les certificats de complaisance car cela me fait penser aux méthodes de dénonciation du temps des dictatures. De plus, de tels points de contact ne font qu'amplifier la méfiance au sein de la société. Il est impossible de fonder une société viable sur un sentiment de méfiance global. " C'est ce qu'a déclaré Maggie De Block à la Chambre récemment.

La planification de l'offre médicale, saga rocambolesque aux relents ubuesques, n'a cessé au cours des dernières années de faire couler... du mauvais sang à tous les acteurs des soins. Chaque semaine, on trouve des commentaires dans la presse à ce propos et ce, aussi bien en Belgique qu'à l'étranger. Cette question est tellement politisée qu'elle apparaît par exemple dans les enjeux prioritaires de la présidentielle en France. En Belgique, le CIUM, comité interuniversitaire des étudiants francophones, vient de publier tout récemment deux études intéressantes (disponibles sur pubmed) à propos de l'examen d'entrée.

Les principaux ministres, réunis au sein du comité ministériel restreint, n'ont toujours pas trouvé d'accord sur le dispositif de réintégration au travail des malades de longue durée. Le projet de Mme De Block (Open Vld), bute sur les visions contradictoires du CD&V et de la N-VA que le premier souhaite volontaire et le second obligatoire. La N-VA prétend proposer un compromis. Ce n'est que quand un travailleur refuse de se soumettre à la réintégration qu'il s'expose à la perte d'une partie de son allocation de maladie. Au cabinet De Block, on explique qu'au contraire, la N-VA s'est enfin rangée à la raison.

Evolue-t-on vers une sorte de Maggie-bashing (en témoignent encore dernièrement les commentaires haineux de militants du PTB) ? L'intéressée peut sans doute le ressentir de cette manière, elle qui évoluait sur la première marche du podium de la popularité tant en Wallonie qu'en Flandre.

Cette année, notre concours d'été est consacré à l'art. En partenariat avec ART-Gallery.be, nous vous présenterons quatre oeuvres, les 2, 9 juillet, 20 et 27 août. Chaque semaine, vous pourrez participer au concours en répondant aux questions pour gagner un an de location d'une de ces oeuvres. Vous avez jusqu'au 15 septembre pour répondre aux questions.

Grâce aux MG, on a évité la catastrophe ! - Nous avons dû trouver beaucoup de réponses par nous-mêmes - Il a fallu improviser très rapidement