Tout sur Etat

La CIM (La Conférence interministérielle Santé publique) s'est à nouveau réunie ce 17 juin autour de la question de la gestion de la pandémie de Covid-19. Elle a accordé une attention particulière aux avancées dans la stratégie de dépistage et dans les suivis de contacts ainsi qu'à la détection rapide de tout nouveau foyer de l'épidémie. Tous ces aspects jouent un rôle crucial dans la préparation du pays à une éventuelle seconde vague de l'épidémie.

L'exportation des médecins cubains, réputés qualifiés, dans le reste de l'Amérique latine, n'est pas un phénomène nouveau. Le Vénézuela constitue leur destination pour 30.000 d'entre eux (lire page 6) et le Brésil pour 6.000 à 20.000 selon les chiffres contradictoires qui circulent. Devant les attaques du nouveau président du Brésil, Jair Bolsonaro, Cuba a décidé de rompre le programme " Mais Medicos " (plus de médecins) et de les rapatrier. Des millions de patients brésiliens devront se débrouiller sans, notamment dans les zones reculées. Les populations indiennes sont particulièrement touchées.

La fédération Gibbis a proposé, lors d'un colloque consacré aux soins à domicile, à dix orateurs de présenter des formules innovantes d'organisation alternative des soins, alliant soins à domicile et en institution. " Ces initiatives sont toutes le fruit du travail d'entrepreneurs du secteur à profit social, qui ont mis sur pied avec succès leurs projets, souvent sans avoir bénéficié d'aides externes, organisationnelles ou financières, précise Gibbis. L'offre classique de soins ne répond pas ou de manière inadéquate aux besoins d'un grand nombre de patients, qui combinent souvent plusieurs pathologies. "

Pour la fédération Gibbis, il est temps de créer un cadre juridique et budgétaire spécifique qui facilite l'ouverture de nouveaux lieux de soins répondant à des besoins spécifiques. Cette " ligne 1.5 " doit se situer entre les 1re et 2e lignes actuelles de soins.

Les participants aux Assises de l'e-santé, organisée ce mardi 2 octobre, par LuxHealth et Vivalia, ont eu l'occasion de rendre compte des avancées technologiques dans le secteur de la santé : télé-consultation, chirurgie assistée par hologramme, lunettes connectées, tri des patients aux urgences via une application spécifique, télé expertise stroke... Des projets novateurs portés par des prestataires de soins et des entreprises enthousiastes qui pointent l'apport fondamental de ces techniques pour les patients.

Le Comité de l'assurance a fait sa proposition 2019 pour un montant de 26,513 milliards d'euros (plus de 1.000 milliards de francs belges). Les honoraires des médecins se monteraient à 8.669.715.000 euros, les hôpitaux : 6.091.701.000, les médicaments : 4.288.238.000. Les sages regrettent l'absence de proposition du gouvernement face aux dérapages récurrents du budget des médicaments et signalent que la croissance nette est en réalité inférieure au taux de croissance accordé au secteur de 1,5% l'an.

Le Comité de l'assurance a fait sa proposition 2019 pour un montant de 26,513 milliards d'euros (plus de 1.000 milliards de francs belges). Les honoraires des médecins se monteraient à 8.669.715.000 euros, les hôpitaux : 6.091.701.000, les médicaments : 4.288.238.000. Les sages regrettent l'absence de proposition du gouvernement face aux dérapages récurrents du budget des médicaments et signalent que la croissance nette est en réalité inférieure au taux de croissance accordé au secteur de 1,5% l'an.

Il y a quatre ans d'ici, l'épidémie Ebola frappait la Guinée et affaiblissait le système de santé. Il fallu alors mettre en place un système de santé fort et capable de résister à ce genre de tragédie. En 2016, la Guinée est reconnue par la Belgique comme pays partenaire et depuis 2017 Memisa, ONGmédicale belge de coopération au développement, soutient Fraternité Médicale Guinée (FMG) afin de renforcer les soins de santé primaires. FMG est pionnière en Guinée dans son attention pour les soins de santé mentaux et dans la formation des médecins généralistes, une spécialité encore peu connue en Afrique.

Pas moins de 83,7% des indépendants estiment que le montant de leur pension constitue le principal aspect de leur statut social à améliorer. Quelque 69% d'entre eux jugent ainsi celui-ci insuffisant, révèle le Grand Baromètre de la Sécurité sociale des Indépendants 2018 diffusé par l'Union des Classes moyennes (UCM) mardi. Dans un communiqué, le ministre des Classes moyennes Ducarme a dit rejoindre les préoccupations exprimées par le sondage de l'UCM.

En Belgique, quarante personnes meurent chaque jour du tabagisme. Pour la première fois, un plan d'actions sans tabac, intégré sur 12 ans, va être lancé en Wallonie.

Le Conseil des ministres vient de donner ce vendredi 30 mars son feu vert au cadre légal pour la création de 25 réseaux hospitaliers et à un nouveau modèle de financement pour les soins à faible variabilité. Les grands principes étaient déjà connus. Le timing est précisé. Les médecins devraient être impliqués dans la gouvernance.

Alda Greoli n'a pas envoyé de courrier conjoint avec Maggie De Block aux hôpitaux wallons pour leur demander de donner, avant le 15 février, les noms de leurs partenaires au sein des futurs réseaux hospitaliers. La ministre wallonne de la Santé s'étonne de la démarche "non-concertée" de la ministre fédérale de la Santé qui a déjà contacté, avec son collègue Jo Vandeurzen, les hôpitaux flamands.

S'il y a bien un domaine dans lequel les réformes successives de l'Etat imaginées par les politiques ont fait preuve d'incohérence et d'absence de connaissance scientifique, c'est celui de la Santé publique.

INTERNATIONAL : L'administration du président américain Donald Trump a autorisé jeudi les Etats fédérés à conditionner la fourniture de l'assurance maladie publique Medicaid, destinée aux plus modestes, à une activité ou un emploi. Medicaid est un pilier de la protection sociale américaine. C'est une couverture maladie créée dans les années 1960 et financée conjointement par l'Etat fédéral et les Etats, selon des règles fédérales.

" Alors que se discute à l'Inami une mutation profonde du système d'accréditation qui, en Belgique, crédite les efforts des médecins à rafraîchir et parfaire leurs connaissances, nous ne pouvions que prendre position sur la question ", pose la société scientifique de médecine générale. Trois principes guident son " position paper " : reconnaître un processus, instaurer un contrôle de qualité des formateurs et travailler avec des chèques formation. La SSMG espère que les autorités l'entendront.

Cette année, notre concours d'été est consacré à l'art. En partenariat avec ART-Gallery.be, nous vous présenterons quatre oeuvres, les 2, 9 juillet, 20 et 27 août. Chaque semaine, vous pourrez participer au concours en répondant aux questions pour gagner un an de location d'une de ces oeuvres. Vous avez jusqu'au 15 septembre pour répondre aux questions.

Grâce aux MG, on a évité la catastrophe ! - Nous avons dû trouver beaucoup de réponses par nous-mêmes - Il a fallu improviser très rapidement