Tout sur Conseil général de l'Inami

Le budget des soins de santé 2021 a été approuvé par le Conseil général de l'Inami où siègent les mutualités, les syndicats et le patronat et le gouvernement (les médecins y étant observateurs). Ce budget permettra, selon les mutualités, d'implémenter la partie santé de la Déclaration gouvernementale. Il a été fixé à 30.073,50 millions d'euros, soit environ 1.200 milliards d'anciens francs belges. Dès 2022, on arrivera à une croissance de 2,5%. En pleine crise sanitaire, ce ne sera pas de trop.

L'accord 2018-2019 annonce des initiatives dans trois domaines pour régler progressivement la problématique des suppléments d'honoraire, une "cause" qui tient fort à coeur aux mutuelles depuis des années.

En politique, les mots sont parfois plus porteurs que les actes. Trompeurs aussi. Cette semaine, le jdM a pu constater les effets du Wishful Thinking, "cette posture qui consiste à prendre ses désirs pour des réalités".

Faute d'accord sur le budget de l'Etat, le Conseil général de l'Inami n'a pu approuver mardi la proposition budgétaire pour les soins de santé. 901,3 millions d'économies supplémentaires sont annoncées dans notre secteur. Maggie De Block déclare avoir "pris ses responsabilités" en concédant, malgré ses promesses, des efforts supplémentaires.

Le journal du Médecin/Artsenkrant veulent grâce à cette enquête évaluer la consommation ou parfois l'abus de substances psychoactives par les professionnels des soins de santé. En 2021, ce thème reste malheureusement difficile à aborder, en raison de la honte et de la stigmatisation.