Tout sur Allemagne

Une enquête européenne menée entre 2019 et 2021 en collaboration avec M-POHL, l'OMS Europe, les Mutualités libres et l'UCLouvain, montre que pour près de quatre Belges sur dix, trouver, comprendre et juger des informations relatives à sa santé est difficile voire très difficile.

15.000 patients survivent en Belgique chaque année, grâce l'implantation d'un pace-maker. Mais qu'en est-il du suivi? Est-il meilleur à l'hôpital ou à distance? Pour le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), les deux suivis sont qualitativement équivalents. Mais le second n'est pas remboursé par l'Assurance-maladie. D'où la proposition de le rembourser temporairement afin "d'éclaircir les nombreuses incertitudes autour de son utilisation effective".

Une jeune chercheuse belge, Camille Goemans, a largement contribué aux résultats d'une étude réalisée en Allemagne, au cours de laquelle les effets de 144 antibiotiques sur les bactéries du microbiote intestinal ont été analysés. Ce travail permet de mieux comprendre les dommages collatéraux causés par les antibiotiques sur les bactéries intestinales et propose de nouvelles stratégies pour les réduire.

Le fabricant de vaccins allemand BioNTech a traité pour la première fois un patient atteint d'un cancer colorectal avec son vaccin contre le cancer à ARN messager individualisé BNT 122 dans le cadre d'une étude de phase 2 récemment lancée aux États-Unis, en Allemagne, en Espagne et en Belgique, a annoncé la société vendredi.

Parmi les prérogatives de l'ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies) figure la lutte contre la désinformation et la mésinformation sur les vaccins, plus précisément contre la rougeole, la rubéole, le papillomavirus humain et, bien sûr, le Covid-19. Un rapport récent identifie cette menace majeure sur la santé publique et propose quelques remèdes. Mais sans toujours convaincre.

Depuis plusieurs décennies, la Classe C occupe la première place du podium. La nouvelle génération entend bien garder son titre, mais dispose-t-elle des atouts requis pour être à la hauteur de ses ambitions? Une premier prise de contact pour répondre à cette question.

Les consultations en ligne et par téléphone ont joué un rôle prépondérant dans la fourniture de soins de santé lors de la première vague de la pandémie de Covid-19 au printemps 2020, constate l'Organisation de coopération et de développement en Europe (OCDE) dans un récent rapport (Governement at a glance, 2021).

Alors que les pays riches arrivent à des taux de vaccination oscillant entre 60 et 70% (68% en Belgique), la hausse du taux de contamination incitent certains pays à inoculer une troisième dose de vaccin à leurs citoyens. Une décision jugée non nécessaire par l'OMS, qui prône l'équité de l'accès aux vaccins, afin de permettre aux habitants des pays du tiers-monde d'être également vaccinés.

Il s'agit d'une nécessité pour les fédérations du secteur (Gibbis, Santhea, Unessa et Zorgnet-Icuro). Un rapport récent de Sciensano montre que l'objectif de vaccination de 70% n'est pas partout atteint dans les différentes catégories professionnelles. Sachant que le variant delta gagne du terrain et que le nombre de contaminations est fortement en hausse, les fédérations demandent aux autorités de faire le nécessaire pour que chaque institution puisse continuer à offrir des soins en toute sécurité à leurs patients et résidents.

La Kunsthalle de Mannheim possède une importante collection d'oeuvres d'Ensor, dont notamment son iconique "Coq mort" et l'ensemble des gravures des séries "Scènes de la vie du Christ" et "La Gamme d'Amour" (pour laquelle l'artiste a également composé une oeuvre musicale). La première exposition Ensor organisée sur place remonte à 1928, mais l'Allemagne reste clairement sous le charme de notre compatriote... et de ses masques.

Sur le futur site unique "Union" du Centre hospitalier de Wallonie picarde (CHwapi) à Tournai, une nouvelle aile destinée à la gériatrie a ouvert ses portes lundi passé. Le bâtiment accueille aussi deux hôpitaux de jour et une crèche. L'investissement est de 27,5 millions d'euros.

Sur le futur site unique "Union" du Centre hospitalier de Wallonie picarde (CHwapi) à Tournai, une nouvelle aile destinée à la gériatrie ouvrira ses portes lundi prochain. Le bâtiment accueillera aussi deux hôpitaux de jour et une crèche. L'investissement est de 27,5 millions d'euros.

Confrontant l'art à l'industrialisation, le musée Von der Heydt de Wuppertal rend hommage à un célèbre enfant du pays né il y a plus de deux cents ans: Friedrich Engels

Le Groupe cdH a proposé une résolution visant à prévenir les suicides et les tentatives de suicide dans le contexte de fragilisation de la santé mentale causé par la crise sanitaire du Covid-19. La proposition, débattue la semaine dernière en Commission santé wallonne, a débouché sur un débat riche autour des moyens - trop faibles - mis sur la table pour la santé mentale en Belgique.

Le PDG du laboratoire américain Pfizer, Albert Bourla, a déclaré jeudi qu'il n'était "pas du tout" favorable à la proposition américaine d'une levée des brevets de vaccins anti-Covid, estimant dans un entretien à l'AFP qu'il fallait plutôt accroître la production des sites existants. Un vaccin basé sur la technologie inédite de l'ARN messager, comme celui mis au point par Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, suppose un processus "très long" et une "expertise technique" pointue pour mettre sur pied un site de fabrication, explique Albert Bourla.

La Fedito Bxl et le Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC) ont déposé, auprès du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, à l'occasion de l'Examen périodique universel de la Belgique qui se tient ce mercredi 5 mai 2021, un ensemble de Recommandations liées à la santé et aux personnes usagères de drogues. Parmi celles-ci figure la décriminalisation des usagers de drogue pour des raisons de santé publique. Fedito Bxl milite également pour les salles de consommation encadrées.

Dans cette suite de la recension de l'audition de Maggie De Block à la Commission spéciale Covid-19 de la Chambre, celle-ci répond pendant deux heures à quelque cinq heures de questionnement des députés. " Pourquoi " reviendra des centaines de fois... Mais l'ambiance était rarement agressive. Maggie De Block s'en sort bien. Et les députés restent un peu sur leur faim.