Tout sur Agence fédérale des médicaments et des produits de santé

La pénurie de ce médicament devrait durer au moins jusqu'à la fin du mois de juin, selon le fabricant Novo Nordisk. Un délai plus long qu'initialement prévu, rapporte Het Laatste Nieuws.

La veille des vacances d'été est souvent l'occasion de l'adoption de textes législatifs "fourre-tout" et notamment en matière de santé. Juin 2023 n'aura pas fait exception puisque, le 9 juin, la Chambre des représentants adoptait en première lecture un projet de loi portant des dispositions diverses en matière de santé.

Notre santé de demain sera numérique ou ne sera pas, cela ne fait aucun doute. Mais par quel chemin? Et que peuvent faire aujourd'hui les hôpitaux et les autres acteurs de la santé, confrontés comme ils sont aux pénuries de financement et de personnel?

La veille des vacances d'été est souvent l'occasion de l'adoption de textes législatifs " fourre-tout " et notamment en matière de santé. Juin 2023 n'aura pas fait exception puisque, le 9 juin, la Chambre des représentants adoptait en première lecture un projet de loi portant des dispositions diverses en matière de santé.

Voici quelques semaines que l'automne s'est installé et, avec lui, une irrésistible nostalgie de l'été. Un seul traitement efficace: une rétrospective des principales nouveautés réglementaires que la saison estivale nous a apportées.

Xavier De Cuyper est à la tête de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé depuis 15 ans. L'administrateur général retrace les grandes évolutions de l'AFMPS et déclare au jdM, à la veille de céder son poste à son futur remplaçant - pour lequel une procédure de sélection est en cours - que la crise sanitaire a permis aux citoyens de mieux connaître le travail de l'agence.

La Taskforce Covid Therapeutics, chargé par le gouvernement fédéral de se pencher sur l'achat de traitements contre le coronavirus, recommande d'acheter 10.000 doses du médicament Paxlovid. Mais elle reste prudente en l'absence d'une autorisation officielle sur le marché européen.

Une étude conjointe Inami/SPF santé publique et AFMPS indiquent que la seule première vague du coronavirus a entraîné le report d'environ la moitié des soins essentiels. Encore aujourd'hui, les patients restent méfiants et reportent des examens essentiels à leur survie en bonne santé de peur d'attraper le virus. Par ailleurs, l'Inami constate une chute des consultations des MG de 11,6% et des visites de 12,5% entre janvier et mars 2021 par rapport à la même période en 2020.

La panne de courant qui a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi au centre de vaccination de Gand n'a finalement pas de conséquence fâcheuse pour les vaccins qui y étaient conservés. Les plus de 20.000 doses qu'on craignait devoir jeter sont encore utilisables, indiquent vendredi après-midi les autorités locales gantoises.

" Nous savons que lorsque nous changeons un système de financement, nous modifions le comportement des acteurs qui bénéficient de ce financement ", commente Mickael Daubie. Il est donc indispensable de suivre de près le nouveau système.

L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a été victime d'une usurpation de son identité. L'usurpateur a tenté d'obtenir une copie de l'agrément d'une entreprise pour pouvoir faire usage de précurseurs de drogue, des matières qui peuvent être utilisées pour la production illégale de stupéfiants. "Nous avons ouvert une enquête en collaboration avec le parquet fédéral et les services de police", a indiqué mercredi un porte-parole de l'institution, Olivier Christiaens.

Le Rapport annuel 2018 de l'Agence des médicaments montre un résultat comptable en équilibre et traduit en chiffres le contexte national et international tel que la lutte contre les médicaments falsifiés et le Brexit.