Les écologistes insistent pour que les autorités fédérales prennent le temps d'écouter le ras-le-bol de tous les acteurs de la première ligne. Tant les médecins généralistes - qui alertent depuis le début de la semaine sur la saturation, entre autres, via notre journal - que les pharmaciens et les infirmiers/infirmières.

Bruco Tracq " trace " deux médecins spécialistes de l'anesthésie par hypnose. Un documentaire passionnant.

Le premier rapport mondial de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'état septique indique que les efforts déployés pour faire face aux millions de décès et des handicaps imputables à cette affection sont entravés par de graves lacunes en matière de connaissances. L'état septique est à l'origine de 11 millions de décès et entraîne un handicap chez des millions de personnes.

Entre le 6 et le 12 septembre, 779 cas de coronavirus ont été détectés par jour en moyenne en Belgique, a indiqué mercredi Yves Van Laethem, porte-parole francophone interfédéral Covid-19, lors d'une conférence de presse du SPF Santé publique et du Centre de crise. Il s'agit d'une augmentation de 52% par rapport aux sept jours précédents. Le nombre de tests réalisés est de l'ordre de 28.000 par jour. Un nombre qui a augmenté et qui pourrait expliquer les chiffres cités. Mais "il faut dire en même temps que le pourcentage de tests positifs par rapport aux tests effectués au total n'a pas diminué", nuance Yves Van Laethem. "On est ainsi passés d'environ 2,4% à 3% au niveau national", précise-t-il. On déplore 3 morts par jour.

Le nouveau centre de protonthérapie Particle, situé à Louvain, a accueilli ses premiers patients atteints du cancer pendant l'été 2020, a annoncé mercredi l'UCLouvain, qui exploite l'unité avec l'UZ Leuven. C'est la première fois que des patients sont soignés par protonthérapie en Belgique. Sept personnes ont pu en bénéficier. Les traitements se sont bien déroulés.

Hugues Malonne, n°2 de l'Agence fédérale du médicament, en charge de l'achat de millions de tests essentiels pour la Belgique, a été mis sur le grill par les députés de la Commission santé et par la presse, soupçonné de collusion et de conflit d'intérêts. Un audit le blanchit aujourd'hui en grande partie.

"Nous avons l'impression de nous retrouver au début du mois de mars", interpelle Thomas Orban, président du Collège de médecine générale. " Il y a le même sentiment d'urgence avec l'impression que le monde politique et que l'administration sont encore léthargiques. Ils risquent de se réveiller encore une fois trop tard."

L'association belge des syndicats médicaux et le Cartel veulent un contrat pour les médecins spécialistes en formation avec un salaire mensuel brut de départ de 3.782 euros, allant jusqu'à 6.243 euros en septième et dernière année. Les deux organisations veulent également que ces médecins puissent bénéficier d'une indemnité pour les services de garde et d'avantages extra-légaux, expliquent-ils dans une lettre envoyée au directeur général du SPF Santé publique, Pedro Facon.