Le ministre Vandenbroucke estime qu'il faut réfléchir à l'utilisation du Covid Safe Ticket dans les hôpitaux et les maisons de repos en Flandre et en Wallonie. La fédération bruxelloise Gibbis, plaide pour la mise en place du Covid Safe Ticket à Bruxelles et la vaccination obligatoire du personnel des institutions de soin

Plus de 90% des adultes vivant en Flandre sont désormais complètement vaccinés contre le coronavirus, indique jeudi le baromètre de la vaccination publiée par l''agence sanitaire du nord du pays (Agentschap Zorg en Gezondheid).

Article du magazine

Alors que la variante delta déferle sur les États-Unis, les médecins constatent une nouvelle tendance: des femmes enceintes jeunes et en bonne santé se retrouvent hospitalisées sous ventilateurs, accouchent prématurément et meurent parfois de Covid-19. Cette tendance alarmante, non observée lors des vagues précédentes, est probablement attribuable à une statistique américaine: trois quarts des femmes enceintes ne sont pas vaccinées.

Qui succédera à Philippe Devos à la tête du syndical médical ? Il est encore trop tôt pour le dire. Le généraliste Luc Herry est pressenti. Le nouveau président de l'Absym sera désigné le 29 septembre.

Entre le 6 et le 12 septembre, une moyenne de 1.956 infections a été enregistrée chaque jour, un chiffre stable par rapport à la période précédente, selon les derniers chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour jeudi en fin de matinée.

La Commission communautaire commune de Bruxelles (Cocom) a annoncé le retour d'une quarantaine obligatoire à partir de vendredi 17 septembre pour les personnes revenant d'un pays en zone rouge, qui ne présentent pas une couverture vaccinale complète ou un certificat de rétablissement du Covid-19. Le retour de vacances marque une légère augmentation de la vaccination, après deux semaines consécutives de baisse de fréquentation des centres de vaccination bruxellois.

Article du magazine

L'Association belge des hôpitaux a chargé Dedicated de sonder, en mai 2021, 2.000 Belges de 18 à 75 ans sur ce qu'ils pensent et attendent des hôpitaux. Ce premier "baromètre de l'image du secteur hospitalier dans la population belge", qui sera réalisé tous les deux ans, va permettre au secteur hospitalier de mieux connaître ses usagers, et, peut-être, de s'adapter à leurs véritables attentes.

Il y a deux semaines, les autorités fédérales et régionales se mettaient d'accord sur le Covid Safe Ticket. La Région bruxelloise a immédiatement - et fort logiquement - pris ses dispositions, notamment pour l'Horeca. La Région wallonne, quant à elle, attend. Le CHU Ambroise Paré a pourtant pris la décision d'utiliser ce Covid Safe Ticket, se plaçant dans l'illégalité vis-à-vis de la Région.

Le Moniteur a publié la liste des membres de la Commission fédérale Droits du patient. Jacqueline Herremans, avocate et présidente de l'Association pour le Droit de mourir dans la dignité (ADMD), siègera comme présidente suppléante. Parmi les représentants des praticiens, on retrouve, en suppléant, le président du GBO, Paul De Munck.

Le tribunal correctionnel de Termonde a entendu mardi les plaidoiries des avocats des parties civiles et de la défense dans le dossier concernant l'euthanasie de Tine Nys, en 2010. La famille soutient que le Dr Van Hove, à nouveau jugé pour empoisonnement, a violé les termes de la loi sur l'euthanasie. Le conseil de ce dernier dénonce, pour sa part, "un procès injuste et inutile".

À partir de ce mercredi, les médecins peuvent délivrer une ordonnance de médicaments sans aucune trace écrite. Grâce à l'identification électronique, le numéro de registre national ou une preuve de la prescription sur smartphone, les pharmaciens sauront exactement quel médicament prescrire. Ceux qui le souhaitent peuvent également obtenir un reçu sur papier. Les pharmacies acceptaient déjà depuis le 1er juin des prescriptions dématérialisées. Cette technique est aujourd'hui déployée à grande échelle. Le logiciel destiné aux prescripteurs (médecins, dentistes et sages-femmes) devait en effet être prêt au plus tard le 15 septembre.

Dès mercredi, les hôpitaux du pays ne doivent plus réserver un quart de leurs lits en soins intensifs aux patients Covid-19. Le SPF Santé publique a confirmé mardi la décision prise par le Comité Hospital & Transport Surge Capacity (HTSC) .