Article du magazine
Laurent Zanella

Il y a trois mois, Antarès Consulting et Unessa réalisaient une étude prospective sur la formation des réseaux wallons. Sept réseaux et non huit, et cinq réseaux " prêts ", tel était le constat de l'étude. Trois mois plus tard, on repasse à huit réseaux - sauf surprise de dernière minute - et quelques hôpitaux ont changé de crèmerie. Analyse de la situation par province au lendemain du lancement officiel des réseaux, le 1er janvier 2020.

Article du magazine
Carole Stavart

L'association " Femmes en milieu rural " a publié récemment une étude sur le ressenti des Wallons en milieu rural quant à leur état de santé " médicale " mais aussi physique, mentale et sociale. Ce sondage a été réalisé sous forme de discussion de groupes auprès d'une majorité de femmes mais aussi de quelques hommes d'une moyenne d'âge de 67 ans.

Article du magazine

La Wallonie a mis les bouchées doubles pour permettre la mise sur pied des réseaux en janvier 2020. Deux décrets ont été adoptés fin novembre pour permettre la collaboration entre hôpitaux privés et publics. Un autre décret, adopté début décembre, pose une base légale à l'agrément des réseaux. La Région attend un arrêté du gouvernement pour compléter ce cadre légal.

Suite à l'échec des négociations entre l'ISPPC et le GHDC, deux réseaux hospitaliers se dessinent dans le bassin de soins carolorégien (lire ici pour de plus amples informations). La Fédération des associations de médecins généralistes de la région de Charleroi (FAGC) a cependant voté "à une très large majorité" le soutien à la création d'un réseau unique pour Charleroi métropole.

Avec l'offre de soins actuelle, 98% des femmes âgées entre 20 et 45 ans sont en mesure d'accéder à une maternité en maximum 30 minutes. Le critère de proximité est respecté pour quasi l'ensemble de cette population, estime Sirius-Insight, spécialiste de Géomarketing. Toutefois, certaines régions du pays sont moins pourvues en maternité. Pour 80% des femmes étudiées, le temps de trajet se limite même à 17 minutes.

Le Prix Generet pour les Maladies rares est décerné au neurologue Steven Laureys, connu pour ses travaux consacrés aux personnes qui ont survécu à un coma. Géré par la Fondation Roi Baudouin, ce Prix du Fonds Generet, d'un montant d'un million d'euros, récompense ses recherches sur les états de conscience altérée causés par de graves lésions cérébrales. Le Prix a été remis au Professeur Dr. Laureys par son Altesse Royale la Princesse Astrid.

Les Fédérations représentantes du secteur hospitalier, Gibbis, Santhea et Unessa expriment leur déception face au constat de blocage des discussions sur l'accord social qui se sont poursuivies tard dans la nuit du 13 au 14 janvier. Les hôpitaux estiment avoir dépensé beaucoup d'énergie pour mettre sur la table des " propositions équilibrées ". Les fédérations sectorielles " sont préoccupées par les exigences de plus en plus importantes et le manque d'ouverture au compromis de certaines organisations syndicales ". Mais elles espèrent tout de même régler le problème principal : le manque de personnel infirmier.

Laurent Zanella

Dix-sept petites maternités sur les 104 que compte la Belgique pourraient être fermées, estime le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) dans un rapport publié jeudi. Pour arriver à une telle conclusion, le centre de recherches s'est basé sur trois critères principaux: l'efficience de ces structures hospitalières, la qualité des soins et l'accessibilité.

La Fédération Wallonie-Bruxelles va comme la Flandre se doter de sa propre commission de planification. Cette commission permettra de déterminer le nombre d'étudiants qui seront autorisés à entamer des études de médecine et de dentisterie au sud du pays, a annoncé mardi la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR).

Une famille a décidé de déposer plainte contre l'ancien médecin du CHR de Huy inculpé pour plusieurs assassinats, survenus entre 2017 et 2018, rapportent lundi les éditions de Sudpresse. Le praticien est soupçonné d'être sorti du cadre légal régissant l'euthanasie, alors qu'il exerçait dans le service en charge des soins de fin de vie au CHR de Huy.

Une réunion entre employeurs et syndicats des soins de santé s'est tenue hier soir. Les douze heures de négociations n'ont pas été suffisantes pour arriver à un accord, regrette la CSC. "Il est apparu clairement que les fédérations patronales restent dans une logique de win-win. Tout ce qu'elles concèdent doit être compensé", note le syndicat chrétien. Aucun accord n'a dès lors pu être dégagé et la CSC envisage de nouvelles actions.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté jeudi un arrêté qui ajoute la mucoviscidose au programme de dépistage gratuit proposé à tous les nouveau-nés pour déceler précocement d'éventuelles anomalies congénitales.

Pour rappel : la Commission nationale médico-mutualiste a signé un accord le 19 décembre 2019 dans des circonstances assez exceptionnelles. D'une part, le budget des soins de santé proposé par le Comité de l'Assurance a été rejeté par le gouvernement et de ce fait, le " contexte budgétaire " proposé par le gouvernement est arrivé tardivement (deuxième moitié de novembre). D'autre part, en l'absence de nouveau gouvernement fédéral, on n'en connaît pas les principales orientations. Voici le rappel du contenu de l'accord.

Le niveau de littératie en santé, soit la capacité d'une personne à comprendre les informations relatives à sa santé et d'en tirer les enseignements pour améliorer sa santé, semble problématique, selon le KCE qui a mené des comparaisons internationales. Ce " niveau de littératie " poserait problème pour 30 à 45% de la population belge. D'où la nécessité de poser les premiers pas d'un véritable plan d'action belge d'amélioration de cette littératie.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.