Tout sur Jean-Luc Demeere

Fort de ses 8.500 membres cotisants, le Groupement belge des unions professionnelles des médecins spécialistes (GBS) adresse aux candidats aux futures élections son mémorandum pour la politique de santé en Belgique. Les Drs Donald Claeys, secrétaire général du GBS, et Jean-Luc Demeere, président, proposent huit balises. Nous les publions ci-dessous.

Loquace sur les réseaux, le GBS l'est tout autant sur les soins à basse variabilité, la formation et la pratique médicale. Avec toujours, en fond, la crainte que les affaires courantes hypothèquent le système de santé dans les six prochains mois.

Donald Claeys est depuis le 2 février le nouveau secrétaire général du Groupement belge des spécialistes (GBS). Nous l'avons rencontré pour évoquer avec lui plusieurs thèmes d'actualité.

"Quand la représentativité d'un organisme est discutée lors d'une négociation c'est que l'interlocuteur n'a plus d'arguments et qu'il faut remettre tout le système démocratique en question ", a rétorqué samedi dernier, lors du colloque du GBS (lire en page 8 et 9), Jean-Luc Demeere à l'adresse de Maggie De Block qui dans le journal flamand De Tijd avait déclaré que " les syndicats médicaux sont à la limite de la représentativité ".

Demain, lors de l'assemblée générale du Groupement belge des spécialistes, qui suivra le symposium consacré à la mutation du paysage hospitalier, les membres du groupement éliront leur nouveau secrétaire général.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.