Tout sur Hainaut

La biotech wallonne Univercells, basée à Jumet (Hainaut), s'est alliée à Serum Institute of India (SII), le plus grand fabricant de vaccins au monde, afin d'améliorer considérablement l'accès aux soins personnalisés contre le cancer, annoncent les deux entreprises jeudi. L'objectif des deux partenaires est de "mettre des traitements de pointe à la portée de millions de personnes dans le monde".

Le Comité de l'assurance de l'Inami a approuvé 48 candidatures de médecins généralistes pour le New Deal. Cela ne représente qu'un quart du nombre qui pourrait pratiquer le New Deal lors de la première phase prévue en avril prochain. Quiconque souhaite encore adhérer peut désormais le faire spontanément.

L'Esprit Village se blottit au coeur du Hainaut, pour une proposition aussi mignonne que la petite commune qui l'abrite.

Couvrir la santé au pays de Magritte, c'est parfois avoir l'impression d'évoluer dans un film de Mel Brooks, ce génie de la parodie. À l'instar de La Folle Histoire de l'espace, pastiche de Star Wars, on a l'impression, lorsque l'on suit les atermoiements du 1733, d'en être à l'épisode 26 d'une saga qui n'en comporte que neuf...

Parallèlement aux problématiques rencontrées par le 1733 par les médecins généralistes, les médecins urgentistes de l'Ouest de la Wallonie devront dorénavant se passer d'un service du 112. La centrale ne notifie plus les services d'urgences des hôpitaux du Brabant wallon, du Hainaut et de Namur de l'arrivée d'une ambulance ou d'un Smur.

L'UMons plaide résolument pour la mise en place d'un master en médecine, après que la ministre de tutelle, Valérie Glatigny (MR), a rejeté l'idée. Alors que la ministre n'a pas été suivie par son gouvernement, le recteur Philippe Dubois explique au jdM à quel point ce master serait nécessaire pour la santé publique et la prospérité dans la province du Hainaut.

Le MR et sa ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny, sont apparus isolés mercredi lors du débat thématique sur les "habilitations" en médecine lors de la séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Tous les partis de la majorité, à l'exception donc des libéraux, ont en effet dénoncé le refus de la ministre de permettre à l'UMons et l'UNamur d'organiser un master en médecine. Les partis de l'opposition ont partagé leurs critiques.

Les arguments du recteur de l'UMons pour la création d'un master en médecine dans son université sont convaincants mais il n'est pas encore sûr que les autorités académiques arrivent à leurs fins malgré la gifle reçue par la ministre de tutelle.

La direction d'Epicura et les représentants des travailleurs se sont rencontrés mercredi pour se pencher sur les revendications du personnel qui, tous services confondus, avait marqué lundi son mécontentement par une action de grève sur les sites de Hornu et de Baudour (Hainaut) du groupe hospitalier. Les militants voulaient, notamment, mettre en cause le non-maintien de deux travailleurs en poste pendant la nuit dans les unités de soins, le manque de bras généralisé dans les différents sites du groupe Epicura, et la charge de travail qui ne cesse d'augmenter.

D'une étude de l'Agence intermutualiste, il apparaît que l'échelonnement est à peine utilisé par rapport à son potentiel. En 2019, on a puisé seulement 1,4% du budget initialement prévu.

La Chambre a adopté jeudi en séance plénière un projet de loi porté par le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit) qui définit la procédure de fixation des quotas de numéros Inami octroyés en médecine et dentisterie. Le texte a été approuvé majorité contre opposition.

Ancien hôpital transformé en hôtel quatre étoiles, le Royal Hainaut est une adresse toute désignée pour les accros de la cardio cupidonesque dans la chef-lieu du Hainaut français: entre "Val-anciennes" et modernité.

Le CA de l'Absym a élu le 29 octobre au soir Luc Herry comme président du syndicat médical. Il succède à Philippe Devos qui a démissionné au début du mois. Le Dr Herry, médecin généraliste à Chaudfontaine, achèvera la dernière année de son mandat.

C'est bon. 18 mois après la date butoir du 1er janvier 2020, fixée initialement par l'ancienne ministre de la Santé publique Maggie De Block, la Wallonie a enfin ses huit réseaux hospitaliers locorégionaux. Du moins, les alliances ont été publiquement présentées pour Namur, Charleroi, Liège, le Hainaut et le Luxembourg.

Des contrôles non annoncés ont été effectués dans plusieurs hôpitaux du pays, vendredi, par le Contrôle des lois sociales, à l'initiative des auditorats du travail du Brabant wallon, de Bruxelles, du Hainaut, de Hal-Vilvorde et de Liège. Le but de cette vaste opération est de vérifier l'application correcte de la loi du 12 décembre 2010 sur la durée du travail des médecins.

La livraison des vaccins augmente bon train. Pour absorber le nombre de doses reçues et distribuées - la Région parle de près de 400.000 injections par semaine, soit quasi le double de la cadence actuelle - la Wallonie activera, dès fin mai, un nouveau levier pour augmenter la capacité de ses centres de vaccination.

Médecine

Porté par le Pr Natzi Sakalihasan, du service de chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique du CHU de Liège, le centre "Raymond Limet Liège Aortic Center" va proposer une structure multidisciplinaire unique en Fédération Wallonie-Bruxelles et reconnue internationalement.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.