Tout sur GBO

Pénurie de médicaments : GBO et APB veulent que MG et pharmaciens travaillent ensemble

" Les relations de travail entre les médecins généralistes et les pharmaciens sont capitales car ces deux prestataires de soins sont les points de contact les plus fréquents pour les patients ", soulignent les deux organisations. " Mieux collaborer entre professionnels de la santé génère des gains d'efficience. Le patient en tire bien sûr profit essentiellement en termes de qualité des soins. "

Budget : indexation sauvée mais où sont les 101 millions ?

Maggie De Block a dû déposer ce vendredi en conseil des ministres une proposition de budget 2020 pour les soins de santé " à l'équilibre grâce notamment à des économies dans le secteur pharmaceutique ". " Les prestataires de soins recevront l'indexation à laquelle ils ont droit et nous ne transmettons pas de dettes au prochain gouvernement ", a précisé Maggie De Block, ministre de la Santé publique en affaires courantes. L'Absym, tout en restant prudente, accueille cette proposition positivement. Le GBO est beaucoup plus circonspect. Le 2 décembre, le Comité de l'assurance devrait se pencher sur la proposition gouvernementale.

Le Budget 2020 ne passe pas

Fait relativement rare : le Conseil général de l'Inami n'a pas approuvé ce lundi la proposition budgétaire du Comité de l'assurance, votée en choeur, il y a 15 jours, par les médecins et les mutuelles. Par rapport aux 21 membres du CG, il a manqué une voix sur les 11 nécessaires, le gouvernement s'abstenant car la proposition " ne met pas suffisamment le patient au centre des priorités ". Les réactions outrées des prestataires et des mutuelles ont fusé : camouflet, hypocrisie et irresponsabilité.

Journée jeunes médecins : l'ouverture d'esprit au programme

Par un samedi radieux, une soixantaine de jeunes généralistes sont venus se former à l'invitation de la Société scientifique de médecine générale (SSMG) et de la SSM-J, en collaboration avec le Collège de la médecine générale et du jdM. Des jeunes curieux de discuter avec des confrères et experts dans des domaines allant des perturbateurs endocriniens au syndicalisme médical en passant par la responsabilité sociale en santé.

Plus de moyens : le monde à l'envers

Le sujet est à la mode, " plus de moyens " est le mot qu'on entend sur toutes les lèvres. Si cela ne se justifie pas pour tous, il y a des thèmes et des domaines où les besoins sont bien réels, et cela même au-delà des besoins dans les soins ou dans la rétribution de l'activité clinique.

Plus de moyens : le monde à l'envers

Le sujet est à la mode, " plus de moyens " est le mot qu'on entend sur toutes les lèvres. Si cela ne se justifie pas pour tous, il y a des thèmes et des domaines où les besoins sont bien réels, et cela même au-delà des besoins dans les soins ou dans la rétribution de l'activité clinique.

Le ministre Maron demande une rallonge d'un million d'euros

PRIMES IMPULSEO Impulseo est victime de son succès. En raison de l'augmentation de la demande, boostée par le travail des structures d'appui, les budgets 2018 et 2019 se révèlent insuffisants. Le nouveau ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron (Ecolo) demande un budget supplémentaire à la Cocom pour répondre aux attentes des médecins.

GBO : Les patients aux urgences de moins en moins référés par les MG

Les relations et la coordination entre les postes de garde en médecine générale et les Urgences hospitalières ne coulent pas de source. L'Observatoire bruxellois du social et de la santé a enquêté (lire jdM n°2599). Dans cette deuxième partie de notre interview, le Dr Paul De Munck et Jean-Noël Godin, respectivement président et directeur du GBO commentent, notamment, cette enquête.

GBO : pour faire vivre la concertation, il faut des moyens

Dans un entretien exclusif avec le jdM, le Dr Paul De Munck, président du GBO et son nouveau directeur, Jean-Noël Godin, soulignent que la poursuite de la professionnalisation de leur organisation dépend de moyens financiers qui ne suivent pas. La qualité de la concertation en dépend.

" Nous n'avons pas les moyens suffisants "

Dans un entretien exclusif avec le jdM (dont l'intégralité vous est proposée sur internet), le Dr Paul De Munck, président du GBO et son nouveau directeur, Jean-Noël Godin, soulignent que la poursuite de la professionnalisation de leur organisation dépend de moyens financiers qui ne suivent pas. La qualité de la concertation en dépend.

Médecins en formation : témoignez sur Lesendocs.be !

Un site internet, www.lesendocs.be, démarre ce vendredi pour aider les assistants en médecine générale et en médecine spécialisée à témoigner des difficultés qu'ils rencontrent lors de leur stage hospitalier ou en ambulatoire. L'anonymat leur est garanti. Le site est également ouvert aux maîtres de stage. Le GBO, qui encadre l'initiative, veut faire avancer la cause des médecins en formation en évitant tout règlement de compte. Il a donc pris toutes les précautions juridiques.

Les médecins en formation invités à témoigner

À l'initiative de jeunes médecins et fruit d'une longue gestation, le site internet de témoignages " lesendocs.be " est en ligne ce vendredi. Le GBO, qui encadre l'initiative, a pris toutes les précautions juridiques pour assurer son succès. Le syndicat de MG, associé au Modes (le Monde des spécialistes), espère faire avancer les choses et améliorer le statut et la vie de tous les jours des MG et des spécialistes en formation. Explications avec Alexia Orban, une des fondatrices, et Paul De Munck, président du GBO.

Le GBO se dote d'un directeur expérimenté

Le GBO vient de désigner son directeur, Jean-Noël Godin. L'expert en soins de santé travaillera en étroite collaboration avec le Dr Paul De Munck, président du syndicat médecin, et le bureau exécutif. Cette nouvelle fonction devrait renforcer le syndicat.

Jean-Noël Godin va renforcer le GBO

Le GBO vient de désigner son directeur, Jean-Noël Godin. L'expert en soins de santé travaillera en étroite collaboration avec le Dr Paul De Munck, président du syndicat médecin, et le bureau exécutif. Une nouvelle fonction qui devrait renforcer le syndicat médical.

" L'Ordre des médecins est indispensable "

SUITE DE LA PAGE 3 De son long passage (trois mandats de six ans), au Conseil provincial du Brabant wallon/Bruxelles, Jacques de Toeuf retient les bons côtés (l'éthique, le sevrage des toxicomanes...) et les mauvais côtés (le disciplinaire et le fait de côtoyer les brebis galeuses de la profession médicale). Il en a vu des vertes et des pas mûres.

Le GBO solidaire des blouses blanches

Ils sont décidément tous solidaires puisqu'hôpitaux, organisations syndicales (voir pages 7 à 9) et désormais syndicat médical, avec le GBO, soutiennent le mouvement de grève des blouses blanches.

Les priorités du GBO pour les élections

A l'approche des élections législatives, régionales et européennes du 26 mai 2019, le GBO fixe dix priorités nécessaires à l'évolution de l'exercice de la profession de médecin généraliste.