Tout sur CHU Saint-Pierre

Les organisations syndicales du réseau hospitalier Iris organisent, mercredi, une action pour dénoncer le manque de considération de la part du Comité C, le gestionnaire et régulateur. Elles réclament des négociations au plus vite avec les directions des cinq hôpitaux faisant partie du réseau public de santé bruxellois, annoncent-elles mardi en front commun dans un communiqué.

À Bruxelles, les personnes rentrant dans les critères et souhaitant se faire vacciner à titre préventif contre la variole du singe peuvent désormais le faire, sur rendez-vous, au centre Pacheco, en plus des quatre hôpitaux qui proposaient déjà cette vaccination (le CHU Saint-Pierre, les Cliniques Universitaires Saint-Luc, l'Hôpital Universitaire Erasme, l'UZ Brussel).

Que sait-on sur la protection immunitaire après une infection par Sars-CoV-2 ou après la vaccination? Faut-il faire une sérologie Covid? La Pr Charlotte Martin (CHU Saint-Pierre) a fait le tour de ces questions lors du 56e congrès de l'AMUB.

Un prisonnier a-t-il autant le droit aux soins de santé qu'un citoyen lambda? Si la réponse est oui, et nous pensons que c'est le cas, alors il est urgent de trouver une solution pour les 506 détenus atteints d'une hépatite C - souvent non diagnostiqués - dans nos prisons belges. Ils sont traités autrement que les autres personnes dans notre pays, alors qu'il y a presque sept fois plus de personnes infectées en détention provisoire ou sous condamnation que dans le reste de la population.

Un prisonnier a-t-il autant le droit aux soins de santé qu'un citoyen lambda ? Si la réponse est oui, et nous pensons que c'est le cas, alors il est urgent de trouver une solution pour les 506 détenus atteints d'une hépatite C - souvent non diagnostiqués - dans nos prisons belges. Ils sont traités autrement que les autres personnes dans notre pays, alors qu'il y a presque sept fois plus de personnes infectées en détention provisoire ou sous condamnation que dans le reste de la population.

En avoir fini avec le Covid-19 après la guérison? Grâce à des données d'imagerie cérébrale, des chercheurs ont identifié des séquelles importantes dans la matière grise des patients, y compris ceux pourtant qualifiés de "cas bénins". Pour le Dr Nicolas Dauby, chef de clinique adjoint maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre, cela doit inciter à étendre d'urgence la couverture vaccinale, y compris chez les plus jeunes.

Dans le hall d'entrée du CHU Saint-Pierre sur le site de la Porte de Hal, un cube suspendu sur sa pointe colore les bâtiments. Cette oeuvre imaginée par Charles Kaisin, est une composition originale d'origamis, pliés et assemblés par des membres du personnel, des patients et des centaines de bénévoles, et articulés ensemble par la suite. Dédié au personnel médical, ce Cube est le reflet de la diversité et de la richesse culturelle du CHU Saint-Pierre et de ses patients.

Les médecins du CHU Saint-Pierre ont manifesté leur mécontentement en faisant le jeudi 3 juin à 16h30 une marche devant leur hôpital. Ils dénoncent le manque d'écoute et de respect de la part des autorités politiques dans l'élaboration du projet de réseau hospitalier XXL. Ils menacent de mener d'autres actions s'ils ne sont pas entendus.

Une étude entend monitorer les grossesses de mères vaccinées contre le Covid-19. D'ores et déjà, les premiers constats indiquent que les mères vaccinées selon les recommandations produisent les mêmes quantités d'anticorps et protègent ainsi le bébé à naître.

Le comité "Hospital & Transport Surge Capacity" a demandé aux hôpitaux généraux de repasser en phase 1B ce lundi 22 mars 2021. 50% des lits de soins intensifs - soit 1.000 sur 2.000 - devront être réservés aux patients Covid-19. Le jdM a contacté quelques hôpitaux pour voir comment ils parviennent à soigner les patients Covid tout en conservant les interventions essentielles programmées pour les patients non-Covid.

Le comité "Hospital & Transport Surge Capacity" a demandé aux hôpitaux généraux de repasser en phase 1B ce lundi 22 mars 2021. 50 % des lits de soins intensifs - soit 1.000 sur 2.000 - devront être réservés aux patients Covid-19. Le jdM a contacté quelques hôpitaux pour voir comment ils parviennent à soigner les patients Covid tout en conservant les interventions essentielles programmées pour les patients non-Covid.

Les Conseils médicaux du CHU Brugmann, du CHU Saint-Pierre et de l'Hôpital Érasme appuient la création de deux réseaux loco-régionaux affiliés à l'ULB, sous une coupole commune. À l'inverse, Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles, et Annemie Schaus, rectrice de l'ULB, défendent le projet d'un seul réseau hospitalier ULB.

La Centrale for contemporary art présente le projet piKuur. Pour la première fois, le centre d'art contemporain de la Ville de Bruxelles s'associe avec une institution du monde médical, l'Hôpital Saint-Pierre, pour y proposer un espace d'exposition hors de ses murs. Tous les deux mois, l'artiste belge Vincen Beeckman y présentera de nouvelles séries de photographies, véritables radiographies de la vie au sein de l'hôpital, tout en proposant une lecture de son histoire.

Le CEO du CHU Saint-Pierre de Bruxelles, Philippe Leroy, a lancé un cri d'alarme, mardi passé au sujet de la lourdeur de la procédure administrative et du manque de moyens humains et financiers entourant le testing du coronavirus en Belgique. Il a souligné qu'un courrier adressé aux autorités dans ce sens le 19 août dernier était jusqu'ici demeuré lettre morte.

Habiller le plus célèbre des Bruxellois d'une blouse et d'un masque pour rendre hommage aux soignants qui se sont mobilisés durant la pandémie est une chouette idée. Mais pourquoi remercier par cette attention sympathique seulement les travailleurs des hôpitaux du réseau Iris ?

Médecine

Porté par le Pr Natzi Sakalihasan, du service de chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique du CHU de Liège, le centre "Raymond Limet Liège Aortic Center" va proposer une structure multidisciplinaire unique en Fédération Wallonie-Bruxelles et reconnue internationalement.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.