Tout sur chimiothérapie

Le 30 septembre 2021, le Belgian Multidisciplinary meeting on Urological Cancers (BMUC) organisait un Post Conference Meeting national afin de présenter quelques temps forts des congrès ASCO, EAU, ESMO et ESTRO de cette année. Le congrès était présidé par les Prs Wouter Everaerts et Sylvie Rottey, et résumé par un panel d'experts. Le congrès se déroulait à Bruxelles et pouvait également être suivi en streaming.

La présentation des résultats de l'étude KEYNOTE-826, menée chez des femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique qui n'ont pas reçu de chimiothérapie systémique précédemment et qui n'entrent plus en compte pour des traitements curatifs, a marqué le symposium présidentiel de cet ESMO 2021.

La présentation des résultats de l'étude KEYNOTE-826, menée chez des femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique qui n'ont pas reçu de chimiothérapie systémique précédemment et qui n'entrent plus en compte pour des traitements curatifs, a marqué le symposium présidentiel de cet ESMO 2021.

Le huitième Belgian Multidisciplinary meeting on Urological Cancers (BMUC) s'est tenu de manière virtuelle le samedi 6 mars 2021, ce qui a permis à d'éminents orateurs internationaux de prendre également part à la réunion. Avec plus de 300 participants en ligne, cette édition fut un grand succès. Le présent compte rendu se limite à résumer les sessions consacrées aux cancers du rein, de la vessie et des testicules.

Trois jours durant (25-27 mars 2021), l'European Lung Cancer Congress (ELCC 2021) a offert une plateforme virtuelle multidisciplinaire pour un partage exclusif des connaissances et compétences dans le domaine du cancer du poumon. Le format virtuel a permis de rassembler plus de 3300 spécialistes mondiaux de ce cancer. La présidence était confiée à David Planchard (France) pour l'ESMO et Enriqueta Felip (Espagne) pour l'IASLC. Nous vous proposons ci-dessous une sélection de la vaste offre de sessions scientifiques.

Lors de la réunion du BGDO consacrée aux " Updates on lower GI tumours ", le Pr Marc Peeters (UZ Antwerpen) a évoqué les différents facteurs à prendre en compte lors du choix d'une chimiothérapie adjuvante dans le carcinome colique (CCR) de stade II-III.

Le congrès annuel du BGDO, dont l'édition virtuelle s'est déroulée le 9 janvier dernier, a été l'occasion pour une série d'experts belges et étrangers d'aborder divers aspects du cancer du rectum. Le congrès a été introduit par le président du BGDO, le Pr Marc Peeters de l'UZ Antwerpen.

Comme chaque année, nous attendions tous avec impatience, malgré la crise de la Covid-19, les nouvelles du symposium annuel de San Antonio sur le cancer du sein. Comme presque tous les congrès de l'année passée et de cette année, le congrès annuel ayant lieu habituellement en live dans la charmante ville texane a été remplacé par un congrès virtuel. Comme d'habitude, le San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS), en collaboration avec l'Institut Bordet, a organisé le dernier samedi de janvier un "Best of SABCS", également à visionner en ligne. Et pour la deuxième année consécutive, les hôpitaux d'Anvers ont également organisé un meeting post-San Antonio, avec comme groupe cible supplémentaire les infirmières des cliniques du sein, qui ont profité volontiers de cette occasion.

La Pr Els Wauters (UZ Leuven) a présenté l'étude KEYNOTE-024, qui a évalué un traitement de 1re ligne par pembrolizumab vs chimiothérapie (CT) dans le NSCLC métastatique avec une expression de PD-L1 ≥ 50% (1).

La prise en charge thérapeutique en 1re intention des NSCLC avec atteinte des ganglions (N2) médiastinaux homolatéraux ou sous-carénaires reste sujette à discussion. Trois spécialistes donnent leur avis: un chirurgien, un radiothérapeute et un oncologue.

Nous abordons ici une sélection de nouvelles données dans le domaine du cancer de la prostate, de la vessie et du rein, présentées et commentées en direct lors du congrès virtuel 2020 de l'ESMO.

Lors du congrès virtuel de l'ESMO 2020, une attention soutenue a été portée aux nouvelles données relatives au cancer du poumon. Ci-dessous figure une sélection des temps forts présentés lors des différentes séances live, essentiellement axées sur le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Parmi les nombreuses présentations passionnantes de ce congrès, épinglons les résultats d'études sur l'association d'inhibiteurs de points de contrôle immunitaire et de (chimio)radiothérapie dans les tumeurs de la tête et du cou localement avancées, ainsi qu'une mise à jour de l'étude Debio 1143. Sans oublier d'impressionnants résultats dans le domaine de l'immunothérapie néoadjuvante.

Le 7e Belgian Multidisciplinary meeting on Urological Cancers (BMUC) s'est tenu le samedi 3 octobre 2020. Un nombre limité de participants a eu la chance d'assister à cette réunion hybride au Dolce, à La Hulpe, avec retransmission en direct pour tous les autres. Le congrès a été ouvert par la Pr Sylvie Rottey, présidente du BMUC, visiblement soulagée qu'une édition 2020 " allégée " du BMUC ait tout de même pu avoir lieu en ces temps difficiles, marqués par le coronavirus. Voici un compte-rendu des trois séances plénières dans le domaine du cancer de la prostate, de la vessie et du rein.

RECHERCHE La Fondation contre le Cancer nous a invités à visiter le laboratoire où se déroule l'un des projets qu'elle finance en exclusivité. À l'UZ Leuven, nous avons visité le labo où le Pr Frédéric Amant et son équipe étudient les effets d'une chimiothérapie administrée pendant la grossesse sur le matériel génétique de l'enfant à naître.

CANCERS COLIQUES La chimiothérapie néoadjuvante est largement utilisée dans plusieurs types de tumeurs. Mais elle est superbement ignorée dans les cancers coliques, même localement avancés, où l'exérèse d'emblée reste la première sanction thérapeutique.

PNEUMOLOGIE Des analyses exploratoires cherchent à mieux cerner l'efficacité de l'immunothérapie dans les essais cliniques. Elles utilisent des modèles permettant d'estimer la part qui revient aux traitements administrés après arrêt des traitements alloués par la randomisation afin de pouvoir ensuite prendre en compte cette part et tenter de l'annihiler.