Consommer deux portions de poisson gras deux fois par semaine diminuerait d'environ un sixième le risque de problème cardiovasculaire majeur chez les personnes à haut risque, comme celles qui ont fait une crise cardiaque ou un AVC par le passé. C'est la présence d'oméga-3 dans ces poissons qui apporterait cet effet préventif.

Selon une étude américaine, le fait d'avoir des cycles menstruels irréguliers et longs tout au long de la vie reproductive est associé à un risque plus élevé de diabète de type 2, en particulier chez les femmes en surpoids ou obèses, avec un régime alimentaire de mauvaise qualité et de faibles niveaux d'activité physique.

Selon une étude suédoise, les hommes ayant eu recours à des techniques d'assistance médicale à la reproduction ont un risque significativement plus élevé de développer un cancer de la prostate que les autres. Ce constat renforce l'hypothèse selon laquelle ces deux problèmes de santé pourraient avoir des causes communes.

Des chercheurs portugais ont constaté que la consommation de caféine est associée à une réduction du risque de décès chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale chronique.

Pour la première fois, des chercheurs ont identifié une variation génétique partiellement responsable de la dysfonction érectile. Cette découverte est très intéressante car elle pourrait contribuer à améliorer les traitements disponibles.

Plus les testicules respirent, mieux ils fonctionnent et donc, pour optimiser leurs chances de devenir père, les hommes ont tout intérêt à porter un caleçon ample plutôt qu'un slip moulant. C'est en tout cas ce que suggèrent des chercheurs de Harvard.

Dr Jean-Claude Lemaire

Le combat de Jean Jacques Amy pour un accès large et libre à la contraception et pour un droit des femmes à interrompre une grossesse non désirée remonte à plusieurs décennies. L'analyse actuelle de la situation indique que l'objectif est loin d'être atteint, y compris en Europe, et que la tendance est même à une restriction de ces droits. Il plaide donc pour que l'European Society for Contraception and Reproductive Health étende son action au-delà du domaine scientifique et envisage de mettre en oeuvre des actions "militantes" pour la défense de ces droits.

Dr Jean-Claude Lemaire

A la lumière des dernières données scientifiques, des travaux fondamentaux les plus récents et des études cliniques en cours, Kristina Gemzell Danielsson nous laisse entrevoir les progrès à attendre en matière de contraception dans les années à venir. Efficacité améliorée, innocuité renforcée, voies d'administration multipliées sont bien sûr au rendez-vous, mais pointent également le nez des moyens contraceptifs générant conjointement d'autres bénéfices sanitaires et une attention de plus en plus grande est portée au bien être et à l'amélioration de la qualité de vie qui doit aller de pair avec la liberté de procréer.

Les traitements symptomatiques de la migraine ne suffisent pas toujours. Quand les patients n'y repondent pas ou face a des formes refractaires OU particulieres, la strategie therapeutique merite etre revue.