Fort d'un diagnostic mesurable basé sur des données objectivées nationales et des comparaisons internationales, l'Inami, ensemble avec les commissions de convention, prévoit un plan pluri-annuel mesurable. Et vous pouvez y participer via appropriatecare@riziv-inami.fgov.be. Explications avec le Dr Pascal Meeus, un de ses artisans, conseiller général à l'Inami.

Depuis le premier cas officiel de Covid-19 détecté en décembre 2019 à Wuhan, en Chine, il n'aura fallu qu'un peu plus de trois mois pour que la Belgique fasse elle-même l'expérience unique des mesures strictes et du confinement mis en place à partir du 17 mars 2020 pour lutter contre le coronavirus. Un an plus tard, les restrictions sont toujours d'application, mais le vaccin redonne l'espoir d'un retour à la normale à moyen terme.

La fracture numérique et l'inégalité d'accès aux soins s'est accentuée pendant la crise pandémique Covid-19. Le comité de l'assurance de l'Inami a donc validé un projet de convention entre l'Inami et le Collège intermutualiste national (CIN) pour déployer 50 agents de santé communautaires (" Community Health Workers " - CHW). Ils se déploieront par quartier pour aider les patients en difficulté. Le recrutement de ces 50 CHW débutera dès le mois prochain. Une enveloppe de 3 millions d'euros est libérée pour ce projet.

Article du magazine
Dr Jean Creplet

Partout dans le monde, les fonctions généralistes ont été transformées en disciplines académiques rattachées aux sciences humaines. Elles ont ainsi débouché sur une efflorescence de diplômes et de métiers diversement accueillis. En Belgique, l'État leur a donné des rôles légalement définis au point de les rendre indispensables dans de nombreux secteurs, dont les soins de santé.

Le ministre de la santé publique, Frank Vandenbroucke (sp.a.), a prévu un budget de 162 millions d'euros pour donner de l'"oxygène" aux médecins généralistes. Plus concrètement, les médecins généralistes recevront un supplément de 20 euros pour chaque DMG qu'ils ont signé en 2019. Pour le budget de l'Inami, c'est plus facile de le verser cette année.

Un différend opposant un médecin en formation et le CHU de Liège à propos d'heures supplémentaires prestées " sous la pression " et jugées par le Tribunal " insuffisamment rémunérées " s'est conclu récemment par une condamnation de l'hôpital universitaire liégeois par le tribunal du Travail de Liège. Le Dr Sid, le médecin en formation en question, a été indemnisé à hauteur d'environ 14.000 euros.

D'après la dernière enquête annuelle de Solidaris auprès de 1.000 Belges francophones sur les reports de soins médicaux, dentaires, mentaux, etc., la situation ne s'améliore guère. " Les inégalités dans l'accès aux soins augmentent car le coût de ceux-ci est plus en plus difficile à supporter pour une proportion grandissante de la population belge francophone. "

Dr Jean Creplet

Que faut-il entendre par à l'hôpital et pourquoi parler de bâtons? Comme toute organisation, l'hôpital a besoin d'optimaliser les moyens médicaux, tirer les leçons des retours d'expériences et des résultats, garantir les supports logistiques, prévoir les fournitures et veiller à des finances saines tout en favorisant de bonnes relations humaines.

Article du magazine

Jacques de Toeuf, président honoraire de l'Absym, a bien connu Frank Vandenbroucke lorsqu'il était ministre des Affaires sociales au début de ce siècle. "C'est un homme avec qui on pouvait discuter." Il n'y a aucune raison dès lors de lui faire un procès d'intention. "Il faut regarder les bons côtés d'un homme qui va gérer la santé publique pendant les 4 ans qui restent. C'est avec les bons côtés qu'on va travailler."