Tout sur MG

Les consultations infirmières "donnent des résultats au moins aussi bons - et parfois meilleurs - qu'une approche standard, ou une consultation avec un médecin. Et leur sécurité est démontrée", ressort-il d'une revue de littérature réalisée par le KCE. L'initiative pourrait être développée chez nous, sous certaines conditions. À commencer par un bon encadrement...

Alors qu'un nombre inquiétant de jeunes médecins généralistes quittent la profession, d'aucuns préparent l'instauration d'une évaluation de leurs compétences tous les cinq ans, dont la réussite conditionnerait leur droit de continuer à exercer.

La répartition des votes pour les élections syndicales de 2023 ne varie pas en sièges par rapport à 2018. L'Absym conserve ses sept sièges en médico-mut (cinq pour les Sp et deux MG), le Cartel ses trois sièges (deux MG et un Sp) et AADM ses deux sièges (deux MG et pas de Sp). En pourcentage, le Cartel se tasse en médecine générale et gonfle un peu en médecine spécialisée. L'Absym baisse chez les médecins spécialistes et monte chez les MG. L'AADM progresse un peu.

Vendredi dernier, Frank Vandenbroucke a proposé au Conseil des ministres de renforcer le statut social des prestataires de soins (dont les médecins) conventionnés. Les médecins en formation (MG et spécialistes) reçoivent 542 euros de plus, portant leur statut social à 7.465 euros par an.

Les élections syndicales médicales débuteront mardi. Vous avez jusqu'au 26 juin pour déposer votre voix électronique. Pour clôturer notre série dédiée aux 11 dossiers importants de ce scrutin au regard de deux principaux syndicats francophones (Absym et Cartel), nous replongeons un instant dans l'histoire et la genèse de ce suffrage. C'était il y a un quart de siècle, déjà.

Le 17 juin dernier, Frank Vandenbroucke sortait le New Deal de son chapeau. Partant du constat que les soins de santé primaires sont submergés et que les médecins généralistes sont trop peu nombreux pour assumer de trop nombreuses tâches, le ministre fédéral de la Santé a plaidé pour un changement de paradigme. Un groupe de réflexion New Deal a été mis sur pied autour des Prs Belche (ULiège) et Van den Bruel (KU Leuven). Neuf mois plus tard, le rapport final de ce groupe de réflexion est sur la table. Éclairage sur les conclusions de ce rapport.

Jacques de Toeuf souligne à quel point le report des élections médicales est purement politique pour permettre à AADM, le syndicat essentiellement flamand, qui partage l'approche sanitaire de Frank Vandenbroucke, de rencontrer les critères d'éligibilité. De Toeuf regrette également le "à-quoi-bonisme" des médecins-électeurs de moins en moins nombreux.

Jacques de Toeuf souligne à quel point le report des élections médicales est purement politique pour permettre à AADM, le syndicat essentiellement flamand, qui partage l'approche sanitaire de Frank Vandenbroucke, de rencontrer les critères d'éligibilité. De Toeuf regrette également le "à-quoi-bonisme" des médecins-électeurs de moins en moins nombreux.

Anne Gillet met en garde les autorités fédérale et bruxelloise sur la pénurie de MG qui pointe à Bruxelles alors que la grille de répartition des quotas sont basés sur le nombre d'élèves dans l'enseignement francophone et néerlandophone, un critère peu valable à la lumière du peu d'intérêt des jeunes MG flamands pour la Capitale.

Le Dr Roland Lemye, ancien président de l'Absym, publie un plaidoyer pour la vaccination contre le covid-19, soulignant qu'elle augmente notre liberté de mouvement plutôt que le contraire. MG à Charleroi, le Dr Lemye s'étonne de ce que ceux-là même qui refusent un vaccin pourtant administré à plusieurs milliards de gens sans conséquence néfaste acceptent de leur médecin traitant des médicaments aux effets secondaires bien plus importants. "C'est le virus qui est responsable des contraintes, pas le gouvernement."

La prime d'encouragement de 985 euros bruts pour les médecins généralistes en formation va enfin être versée suite à la publication de l'arrêté royal au Moniteur belge.

Les pertes subies par les médecins en 2020 n'ont été apurées que partiellement. Explications avec Philippe Devos, président de l'Absym.

C'est sans doute l'accord médico-mut qui a été signé dans les plus étranges circonstances pour des dispensateurs de soins à cran face à la plus grande crise pandémique depuis 1918. Et l'argent qui ne tombe plus des arbres...

Les jeunes et les personnes fragilisées socio-économiquement ont davantage réduit leurs contacts avec le médecin généraliste pendant la période de confinement, ressort-il mercredi d'une enquête réalisée par Solidaris. La mutualité socialiste craint un accroissement des inégalités sociales de santé à la suite de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de coronavirus.

Des généralistes qui prennent en charge des patients inscrits dans une maison médicale dans leur zone de soins ont du mal à percevoir leurs honoraires lorsque le patient est bénéficiaire d'une intervention majorée et qu'il y a obligation d'appliquer le tiers-payant. L'Absym estime que la maison médicale doit payer. La Fédération des maisons médicales propose au contraire que les mutuelles remboursent le médecin... mais reconnaît que cette situation doit cesser.

Le MG a une importance cruciale en gestion de la santé mentale pour des raisons notamment sociales : beaucoup de patients souffrant de troubles mentaux ne peuvent ou ne veulent pas aller vers la 2e ligne. Les MG ont besoin de soutien, du lien avec cette première ligne, et de formation. Les déshospitalisations (projets 107) ne peuvent rayer la MG du paysage, plaide le Dr Alain Devaux de la FAMGB (Fédération des associations de médecins généralistes de Bruxelles). Qui prépare pour mars un Livre noir de la santé mentale en médecine générale, sur base d'un sondage mené, auprès des MG bruxellois. Douze recommandations en sortiront. Petit aperçu.

En 2016, l'Inami comptabilise 125.221 consultations oncologiques multidisciplinaires (COM) et surtout, le nombre de suivis de COM augmente. De plus en plus, le patient reçoit des explications lors de ces COM mais ce sont surtout des spécialistes qui facturent ces prestations, quasiment pas les MG.

Thomas Orban reprend l'héritage de Luc Lefebvre à la tête de la SSMG. Autre temps, autre tempérament. Voici un fringant MG de 44 ans, plein de projets et d'enthousiasme qui devrait donner un coup de fouet au secteur. Rencontre ping-pong (interview intégrale).

Auditionnés à la Chambre hier, des ostéopathes sont revenus sur leur ancienne revendication de demeurer des acteurs de première ligne et de pouvoir délivrer des soins sans passage préalable par le médecin généraliste, en contradiction avec la volonté de la ministre De Block, rapporte L'Echo. Les écologistes sont furax.

Médecine

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.