Tout sur Liège

Le jugement par le Tribunal du travail de Liège sera rendu le 8 septembre, le temps pour le juge d'étudier le dossier et les conclusions des parties. En attendant, il a été décidé que les patients atteints de mucoviscidose pouvaient poursuivre leur prise en charge par leur équipe médicale du MontLégia.

À l'heure actuelle, le suivi des enfants de 0 à 6 ans se fait au travers plusieurs intervenants. En Belgique, le libre choix du médecin prenant en charge le suivi de l'enfant est laissé aux parents. Dans ce contexte, se croisent souvent divers acteurs dont le médecin de l'ONE, le pédiatre généraliste et le médecin généraliste. L'objectif du TFE est d'explorer le rôle de chaque intervenant dans la continuité des soins pédiatriques des enfants de 0 à 6 ans en s'axant essentiellement sur la prévention et la promotion de la santé. Nous tenterons également d'approfondir la collaboration entre ces divers prestataires de soins.

La livraison des vaccins augmente bon train. Pour absorber le nombre de doses reçues et distribuées - la Région parle de près de 400.000 injections par semaine, soit quasi le double de la cadence actuelle - la Wallonie activera, dès fin mai, un nouveau levier pour augmenter la capacité de ses centres de vaccination.

L'étude ENVI-EHS vise à améliorer les connaissances sur les liens possibles entre l'exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes de l'électrosensibilité. Des volontaires sont recherchés pour passer des tests de provocation.

Fin mars, le Groupe Santé CHC ne pourra plus prendre en charge les patients atteints de la mucoviscidose qu'il traite depuis une quinzaine d'années (lire ici). Ce mercredi, devant le palais de justice de Liège, les patients et leurs familles ont de nouveau manifesté pour réclamer le maintien de leur prise en charge par l'équipe soignante de la Clinique CHC MontLégia. Le Groupe santé CHC, de son côté, a introduit une action devant le tribunal du travail, à laquelle se sont associés une soixantaine de patients et de parents, afin d'obtenir la suspension de la décision de l'Inami de concentrer l'ensemble de l'activité du centre " muco " liégeois sur le seul site du CHR de la Citadelle.

à la Cité Miroir, le Centre d'action laïque de la Province de Liège joue les illusionnistes, mais de manière scientifique...

Si le Mad Musée de Liège a remis en valeur les vestiges du côté château-folie originel de l'édifice qui l'accueille, son propos reste bien de mettre en exergue les artistes que l'on disait à la marge...

Il a manqué énormément de choses à la Belgique pour affronter la crise : pas de plan pandémique, pas d'unité de commandement, des politiciens hors-sol engoncés dans leur sous-régionalisme, un système sanitaire qui ressemble à un rubik's Cube multicolore, pas de communication centralisée, une population et des médecins paumés... Et ça continue, hélas. Le président de la SSMG a livré un diagnostic sévère à la Chambre.

Une équipe de Liège lance une étude clinique inédite sur les effets de l'apprentissage de la transe chez les patients en oncologie. La transe est-elle aussi efficace que l'hypnose sur les symptômes tels que la fatigue, la détresse émotionnelle, la douleur...?

Le marché immobilier n'a pas échappé aux conséquences de la crise du coronavirus. Selon le baromètre immobilier des notaires réalisé par la Fédération du notariat (Fednot), le nombre de transactions immobilières a diminué de 2,7% l'année dernière, par rapport à 2019. En baisse en Flandre et Bruxelles, l'activité a par contre légèrement augmenté en Wallonie.

On imagine mal que l'année qui vient de commencer ne soit pas bien meilleure que la précédente. Mais encore? Quel tableau les économistes nous brossent-ils et que doit en retenir l'investisseur?

Durant la crise sanitaire, les violences conjugales et intrafamiliales ont vu leur nombre exploser. Et elles touchent aussi les enfants, victimes directes ou exposées, tant au niveau physique, psychologique que sexuel. Le nombre de signalements de maltraitance infantile est par contre étrangement en baisse durant ce confinement, signale l'ONE. Mais selon des experts, cette maltraitance reste certainement plus dans l'ombre avec l'isolement causé par le confinement. Ce sujet encore peu connu et tabou demeure une préoccupation pour la santé et le bien-être de la population

Le 4 décembre une assemblée générale extraordinaire a validé les nouveaux statuts de l'Absym Wallonie - syndicat des médecins généralistes et spécialistes wallons. Cette structure regroupe les deux anciennes chambres syndicales de Wallonie.

Le 4 décembre une assemblée générale extraordinaire a validé les nouveaux statuts de l'Absym Wallonie ' syndicat des médecins généralistes et spécialistes wallons. Cette structure regroupe les deux anciennes chambres syndicales de Wallonie.