Tout sur hôpital Erasme

Cette maladie représente la cause la plus fréquente de troubles du rythme, voire d'arrêts cardiaques chez les jeunes sportifs, rappelle la Ligue cardiologique belge, qui en fait le thème de sa nouvelle campagne.

Pour la première fois depuis la crise sanitaire, l'Hôpital des enfants reine Fabiola a pu à nouveau organiser son opération "hôpital des nounours". Pas moins de 175 enfants ont répondu présents.

Le Laboratoire hospitalier universitaire de Bruxelles (LHUB) a de nombreuses ambitions. Pour les atteindre de manière efficiente, il est un problème que le laboratoire ne peut occulter: le statut des biologistes cliniciens. Une grève a d'ailleurs eu lieu en début d'année. Anne Janssen, directrice du LHUB, a accepté de répondre aux questions du journal du Médecin.

Les cardiologues belges réclament un plan national "Maladies cardiovasculaires", à l'instar ce qui existe depuis 2008 pour le cancer. Ils adressent plusieurs recommandations aux autorités et leur demandent de débloquer des moyens pour l'éducation thérapeutique, la prévention, l'accès aux traitements et la prise en charge multidisciplinaire.

Les cardiologues belges réclament un plan national Maladies cardiovasculaires, à l'instar ce qui existe depuis 2008 pour le cancer. Ils adressent plusieurs recommandations aux autorités et leur demandent de débloquer des moyens pour l'éducation thérapeutique, la prévention, l'accès aux traitements et la prise en charge multidisciplinaire.

La crise du coronavirus a été un choc sans précédent... et, si cela ne dépend que de Pierre Van Damme (Universiteit Antwerpen) et Arnaud Marchant (ULB), on ne nous y reprendra pas à deux fois. Les deux chercheurs ont fondé ensemble l'European Plotkin Institute, dont l'objectif est d'étudier l'efficacité et la sécurité des vaccins en s'appuyant sur des méthodes actuelles et sur une expertise intégrée, l'idée étant à l'avenir d'être "biopréparés".

Il est amusant de se rendre compte que mon exposé à l'académie de médecine il y a exactement sept ans - cinq ans avant le début de la pandémie-, laissait présager bon nombre d'éléments auxquels nous avons été confrontés ces deux années. Dans le domaine des soins intensifs, nous pouvons structurer ces éléments en quatre groupes représentés par la lettre P.

L'Institut Jules Bordet, qui ouvrira ses portes aux patients le 27 novembre, change radicalement tout en conservant l'expertise de ses équipes, nettement mieux installées et équipées.

L'Hôpital Erasme, les Cliniques Saint-Luc et le CHU De Liège expriment leur incompréhension face au rejet par les représentants des Macs de l'accord validé par les fédérations hospitalières, les syndicats médicaux et le ministre de la Santé. Et de regretter une grève qui pénalise tous les acteurs de l'hôpital.

Même si la pandémie n'est pas terminée, nous pouvons déjà dresser un premier bilan du point de vue de l'intensiviste. Nous pouvons discuter certains éléments que nous avons appris, en tirer des leçons et envisager des ameliorations pour l'avenir. Il ne s'agit pas de se limiter à la situation belge, puisque les mêmes problèmes se sont posés partout dans le monde. Nous pouvons considérer une douzaine de points qui méritent l'attention.

FertitlitéCes dernières années, les avancées technologiques, les tests génétiques et une meilleure connaissance des conditions optimales d'implantation ont permis d'augmenter légèrement les taux de grossesse et d'accouchement par FIV. Mais un obstacle demeure: l'âge des patientes.

L'imprimante 3-D, qui permet de fabriquer un objet dont on entre les dimensions dans un calculateur, est plus souvent un gadget pour fanas de la miniature qu'un instrument utile, sauf dans la phase de prototypage de nouveaux objets. Mais elle se trouve souvent inapte à être rentable dans la fabrication de série, notamment à cause des restrictions liées au matériau de base que les imprimantes peuvent utiliser.

Le MR a proposé de désigner Jacques Brotchi à la présidence du Sénat, a annoncé lundi le président des libéraux francophones, Olivier Chastel.

La Plate-forme de concertation pour la santé mentale en région de Bruxelles-Capitale s'inquiète de la forte augmentation du nombre de mises en observation et demande aux autorités politiques de pouvoir les rencontrer pour trouver rapidement une solution. Nous publions ci-dessous les arguments des responsables de cette structure.

Surpris en 1e doc de médecine par les mouvements contestataires de 1968, le jeune Alain De Wever va se lancer dans le militantisme étudiant et la gestion hospitalière en réclamant aux autorités facultaires de l'ULB la création de l'Hôpital Erasme.

Le Pr Jean-Louis Vincent estime qu'il faut une loi pour autoriser la sédation terminale dans les hôpitaux belges. Il a plaidé pour cette évolution législative lors de l'ouverture du 38e International Symposium on Intensive Care and Emergency Medicine, ce 20 mars

Médecine

Gestion