Tout sur Fédération Wallonie-Bruxelles

Les syndicats des enseignants sont mécontents. Le front commun syndical de l'enseignement déplore "amèrement" les décisions prises en matière de priorisation à la vaccination. Il dénonce aussi "les faux espoirs" nés des déclarations des gouvernements de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Région wallonne et marque sa colère face "au manque de considération à l'encontre des professionnels de l'enseignement alors que ces derniers ont continué à encadrer les élèves et les étudiants malgré des conditions sanitaires souvent précaires et aléatoires". Et de réclamer au monde politique "une reconnaissance des risques pris au quotidien par les personnels de l'enseignement".

Durant la semaine du 19 au 25 octobre, le nombre de cas de Covid-19 dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a continué à augmenter, comme dans l'ensemble de la population.5.271 cas de Covid-19 ont été signalés aux équipes PSE (Promotion de la Santé à l'Ecole) pour 900.000 élèves en FWB, ce qui représente 0,58% des élèves.

Beau livre Un très beau livre qui met en exergue l'architecture moderne et contemporaine, souvent ignorées, des pays de châteaux que sont les provinces de Namur et de Luxembourg.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté jeudi un arrêté qui ajoute la mucoviscidose au programme de dépistage gratuit proposé à tous les nouveau-nés pour déceler précocement d'éventuelles anomalies congénitales.

Les médecins coordinateurs et conseillers en maisons de repos et de soins (MRS) ont leur association professionnelle : l'Aframeco. Trop peu connue, l'association défend et représente la profession dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une représentation nécessaire tant les enjeux - pénurie, informatisation, accès aux données patient - sont paroxystiques par rapport à la profession médicale en général. Entretien avec le président de l'Aframeco, le Dr Jean-François Moreaux.

Une proposition de loi pour lutter contre la pénurie des médicaments relance le débat sur un droit de substitution systématique accordé aux pharmaciens. L'Absym s'y oppose catégoriquement. Thomas Orban, président de la SSMG, estime qu'il faut éviter le dogmatisme et appelle au pragmatisme.

DROIT La Cour constitutionnelle s'est récemment prononcée sur une demande en annulation de la loi insérant des nouveaux critères d'exclusion temporaire des candidats aux dons homologues de sang et de composants sanguins1.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, les matières relatives à la santé sont confiées à Bénédicte Linard (Ecolo) et Valérie Glatigny (MR). Deux jeunes femmes politiques relativement peu connues du grand public.

Déjà présent dans cinq communes en Fédération Wallonie-Bruxelles, le dispositif " Sport sur ordonnance " permet aux médecins généralistes de prescrire de l'activité physique à leurs patients atteints d'une affection de longue durée. Il tend à encourager à large échelle le développement de l'" exercise medicine " en dehors des structures hospitalières.

1.152 personnes non-résidentes sur 3.906 ont été tirées au sort ce 26 août pour accéder aux filières (para)médicales contingentées de l'enseignement supérieur francophone. " Les candidates et candidats avaient, selon le cursus, environ une chance sur trois ou une chance sur quatre d'être sélectionnés ", communique l'Ares.

1.152 personnes non-résidentes sur 3.906 ont été tirées au sort ce 26 août pour accéder aux filières (para)médicales contingentées de l'enseignement supérieur francophone. "Les candidates et candidats avaient, selon le cursus, environ une chance sur trois ou une chance sur quatre d'être sélectionnés", communique l'Ares.

L'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) a renouvelé les marchés publics d'achat des vaccins du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces marchés entrent en application le 1er septembre 2019 pour une période de 4 ans, soit jusqu'en 2023. Ils impliquent quelques ajustements, notamment au niveau des fournisseurs (firmes pharmaceutiques), "mais la plupart des vaccins restent identiques", peut-on lire sur le site vaccination-info.be.

A l'invitation du 54e Cycle de perfectionnement en sciences hospitalières de l'UCL, les partis politiques ont présenté leurs visions pour le secteur de la santé, et particulièrement pour celui des hôpitaux. Le jdM publiera dans ces prochaines éditions les priorités des différents partis pour l'après 26 mai, jour des élections régionale, fédérale et européenne. Nous commençons par le cdH, représentée par Catherine Fonck, députée fédérale et ancienne ministre de la Santé de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Il est de coutume de dire que lorsque la France a froid, la Belgique éternue. Pourtant, alors que nos voisins du sud sont en bonne route pour se débarrasser du système de Numerus Clausus, voilà que l'épineuse problématique resurgit à nouveau sur le devant de la scène politique belge.

Loquace sur les réseaux, le GBS l'est tout autant sur les soins à basse variabilité, la formation et la pratique médicale. Avec toujours, en fond, la crainte que les affaires courantes hypothèquent le système de santé dans les six prochains mois.