Tout sur David Weytsman

Le législateur devra tôt ou tard améliorer la loi dépénalisant l'euthanasie pour répondre à deux questions posées récemment, la première, par la CEDH, sur l'indépendance réelle de la Commission fédérale d'évaluation et de contrôle de l'euthanasie et la seconde, par la Cour constitutionnelle, sur les sanctions à prévoir lorsque le médecin ne respecte pas l'une des modalités prévues. Pour le moment, c'est le vide juridique.

La papesse de la dépénalisation de l'euthanasie, Me Jacqueline Herremans, a "fêté" les 20 ans de la Loi euthanasie en comité restreint la semaine dernière au Théâtre de Poche en présence de tous les partis politiques francophones excepté Les Engagés. La loi a bien vieilli mais reste à la merci d'arguties juridiques de gros calibre.

Les députés réformateurs David Weytsman, Alexia Bertrand et David Leisterh estiment qu'il est urgent d'instaurer un plan stratégique "santé mentale" en Région bruxelloise. "De très nombreux Bruxellois vivent un état d'auto-confinement psychique", alertent-ils.

Le déconfinement s'accélère depuis ce 9 juin, mais l'impact du Covid sur la santé mentale de la population ne disparaîtra pas rapidement. Trois députés bruxellois MR estiment que la Région de Bruxelles-Capitale doit se doter en urgence d'une véritable stratégie pour soutenir les personnes en détresse.

David Weytsman, député bruxellois, détaille pour le jdM le programme santé du Mouvement réformateur. Pour lui, le bilan du gouvernement Michel est largement positif : l'accès aux soins de santé a été favorisé notamment avec le tiers-payant obligatoire chez le MG, la diminution du prix de 4.000 médicaments et un travail sur la transparence des soins. Il pointe aussi la baisse des coûts du transport urgent et le démarrage de la mise en réseau des hôpitaux ainsi que le remboursement forfaitaire pour les interventions à basse variabilité. Côté remboursement de nouvelles thérapies, M. Weytsman pointe un meilleur remboursement de l'oncofreezing, de la détection de la trisomie 21, de l'immunothérapie du cancer du poumon, des traitements de l'hépatite C, du traitement du VIH à titre préventif ainsi que le remboursement de huit séances de soins psychologiques en 1ère ligne.

En tant que médecin généraliste, vous jouez un rôle essentiel dans leur prise en charge. Quels sont les "red flags" d'une maladie rare ? Existe-t-il des centres spécialisés ? Où trouver des informations sur les maladies, les possibilités de soutien et les associations de patients ? Vous trouverez des réponses en cliquant sur l'image. Enregistrez la page web dans vos favoris !

Le rôle délétère des mauvais scripts - Le cercle vicieux de l'angoisse - Des trains toujours en avance - Faire l'amour autrement