Tout sur Corée du Sud

En Europe, parmi les pays les plus peuplés, c'est l'Allemagne qui compte le moins de morts par habitant du nouveau Coronavirus : au 30 avril, autour de 75.05/million d'habitants contre 524.93 pour l'Espagne, 369.02 pour la France (et même 647.22 pour la Belgique, première mondiale). À quoi est due cette insolente réussite ? Peut-elle perdurer ? Depuis le 27 avril, les magasins d'une surface inférieure à 800 mètres carrés peuvent rouvrir leurs portes, ainsi que les concessionnaires, librairies et même les zoos. On s'inquiète donc d'une deuxième vague...

En Europe, parmi les pays les plus peuplés, c'est l'Allemagne qui compte le moins de morts par habitant : au 19 avril, autour de 52,5/million d'habitant contre 428 pour l'Espagne par exemple et 279 pour la France (et 452 pour la Belgique, première mondiale). À quoi est due cette insolente réussite ? Peut-elle perdurer ? Les maisons de repos allemandes risquent-elles aussi de subir bientôt une hécatombe ? Depuis lundi, les magasins d'une surface inférieure à 800 mètres carrés peuvent rouvrir leurs portes, ainsi que les concessionnaires, librairies et même les zoos. Angela Merkel est inquiète...

Les Tigres asiatiques (Corée du Sud, Taïwan, Singapour) affichent des taux de mortalité dus au Covid19 très enviables. En Europe, c'est l'Allemagne qui tient la dragée haute avec dix fois moins de décès que l'Italie pour une population un quart plus nombreuse. La raison pourrait être l'offre importante qu'elle a pu maintenir en nombre de lits en soins intensifs, trois fois plus que la France, l'Italie ou le Royaume-Uni. En la matière, la Belgique n'est pas la plus mal lotie.

Le Dr Blonda et le Pr Coppieters ont réalisé des projections mathématiques pour estimer l'évolution de l'épidémie. En se basant sur un taux de mortalité entre 5 et 10%, ils estiment la mortalité théorique cumulée en Belgique entre 1.250 et 2.500 personnes. Explications.

Nous sommes un groupe pluridisciplinaire et international d'experts qui concluent que la négligence de la transmission du COVID 19 par aérosol est à l'origine de la différence entre les pays qui contrôlent ou ne contrôlent pas la propagation du nouveau coronavirus. La distanciation sociale de 1 m est largement insuffisante. Soyons adultes et acceptons la réalité du risque de transmission par aérosol, limitons toutes activités non essentielles, utilisons tous les moyens de protection de nos voies respiratoires, du FFP2 à l'humble châle, en attendant de développer les outils pour retourner à la pleine activité, à savoir une capacité de dépistage nucléique et sérologique massive de ce virus associé a un confinement des personnes infectées, et une capacité de production locale de masques de FFP2 pour toute la population.

Désormais porteur du Covid-19, le Dr Philippe Devos, président de l'Absym et chef du service des soins intensifs du CHC de Liège, demande une nouvelle fois de la clarté aux autorités. Ce dont médecins et soignants ont le plus besoin, c'est du matériel de protection. "Il faut qu'on nous rassure sur les solutions trouvées aux risques de pénuries de matériel de ventilation et aux risques de pénuries de médicaments. Actuellement, les réponses qu'on reçoit sont trop vagues." Il rappelle que l' hydroxychloroquine est distribuée actuellement à tous les hospitalisés qui en ont besoin.

Désormais porteur du Covid-19 et placé en quarantaine à son domicile, le Dr Philippe Devos, président de l'Absym, demande une nouvelle fois de la clarté aux autorités. Ce dont médecins et soignants ont le plus besoin, c'est du matériel de protection. "Actuellement, les réponses qu'on reçoit sont trop vagues. " Le Dr Devos rappelle que l' hydroxychloroquine est distribuée actuellement à tous les hospitalisés qui en ont besoin. "J'espère que l'Etat va trouver des solutions pour cela. Je n'ai toujours pas compris pourquoi on ne pourrait pas réorienter notre industrie chimique et pharmaceutique pour devenir producteurs !"

Boris Johnson et, encore davantage Mark Rutte, premiers ministres respectivement de Grande-Bretagne et des Pays-Bas, misent sur la dispersion du COVID-19 à des fins "d'immunité collective". Boris Johnson a été immédiatement averti par ses experts qu'il risquait des centaines de milliers de morts. Le consultant en virologie Marc G. Wathelet explique ici, dans une lettre aux députés et commissaires européens, l'erreur de suivre cette voie. Il préconise ce qui a marché partout ailleurs en Asie : confinement, hygiène stricte, quarantaine le cas échéant, limitation des trajets au strict minimum et fabrication rapide de masques pour port systématique.

Sont regroupées soue le vocable de 'Particulate Matter' un ensemble de matériaux solides et liquides qui se trouvent en suspension dans l'air ambiant. Ces particules sont classiquement divisées en deux catégories en fonction de leur diamètre maximum exprimé en micromètre (µm) les PM10 et les PM2,5 que le 'dieselgate' a récemment remis sur le devant de la scène.