Tout sur Collège de médecine générale

Le 13 mars dernier, une session de " questions-réponses " pour la presse de la Task force vaccination a semé le doute. Une phrase est en cause : " En cas de refus de la vaccination, le citoyen ne recevra plus d'invitation et il ne pourra plus bénéficier de la vaccination dans le cadre de la campagne. " La levée de bouclier du Collège de médecine générale (CMG) ne s'est pas faite attendre, ce dernier jugeant cette philosophie du " maintenant ou jamais " inacceptable. Heureusement, la vérité semble plus nuancée.

Le Collège de médecine générale organisait le 19 février dernier un webinaire dédié aux questions éthiques qui entourent la vaccination. Jean-Michel Longneaux, docteur en philosophie, chargé de cours à l'UNamur et rédacteur en chef de la revue Ethica Clinica, a abordé le sujet de la désobéissance du corps médical aux injonctions à la limite de la légalité des autorités.

Le Collège de médecine générale en Belgique francophone propose des webinaires aux médecins généralistes et à la première ligne pour répondre à leurs questions sur la vaccination. Ces outils rencontrent un franc succès. Le CMG réitère sa demande d'intégrer la Task force vaccination pour y apporter l'expertise de la médecine générale.

Le Collège de médecine générale (CMG) et le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) ont mis au point un arbre décisionnel en collaboration avec la SSMG, Domus Medica et l'AFMPS. Il permet la prise en charge intensifiée à domicile des patients atteints de Covid-19 dans un contexte de saturation des hôpitaux belges.

Le 16 décembre, quatorze cabinets de médecine générale et six centres de test et de triage lanceront des projets pilotes sur les tests antigéniques. L'objectif est d'optimiser l'utilisation correcte des tests rapides sur le terrain et de déployer en 2021 ces tests chez tous les généralistes et centres de dépistage et de triage du pays.

Responsable au sein de la task force fédérale "opérationnalisation de la stratégie de vaccination" de la communication et du débat sociétal, le Dr Yvon Englert explique au jdM comment il compte collaborer avec le corps médical pour promouvoir la vaccination auprès de la population. Ce lundi, le délégué général Covid de la Wallonie a déjà rencontré les représentants du Collège de médecine générale.

Des patients à domicile ne peuvent actuellement pas bénéficier d'oxygène en raison d'une forte tension sur l'approvisionnement. Le Collège de médecine générale invite à " rationaliser, ne pas stocker et sevrer les patients à temps " !

Le niveau de surcharge administrative est devenu dangereux dans les cabinets de médecine générale. Le Collège de médecine générale demande aux autorités de prendre d'urgence les mesures qui s'imposent en matière de communication pour que la population, les directions d'école et de crèche et les employeurs soient correctement informés sur les tâches administratives qui incombent réellement aux MG.

Le Collège de médecine générale a désigné mardi passé son nouveau président. Christophe Barbut remplace Thomas Orban, qui est toujours président de la SSMG. " Cela a été une formidable aventure de mettre cela sur pied ", confie le Dr Orban, qui demande à ses confrères de soutenir le CMG en payant leurs cotisations.

Le niveau de surcharge administrative est devenu dangereux dans les cabinets de médecine générale. Le Collège de médecine générale demande aux autorités de prendre d'urgence les mesures qui s'imposent en matière de communication pour que la population, les directions d'école et de crèche et les employeurs soient correctement informés sur les tâches administratives qui incombent réellement aux MG.

Le Collège de médecine générale a désigné mardi son nouveau président. Christophe Barbut remplace Thomas Orban. "Cela a été une formidable aventure de mettre cela sur pied", confie le président de la SSMG, qui demande à ses confrères de soutenir le Collège en payant leurs cotisations.

En tant que jeune médecin, la gestion de l'incertitude constitue un défi de taille : ai-je bien exclu certaines urgences ? Ma prise en charge est-elle correcte ? etc. Le cadre de consultation, une bonne anamnèse, un examen clinique approfondi, la prise des paramètres et les caractéristiques propres au patient en face de nous, voilà ce qui nous permet de nous orienter et de poser un diagnostic, tout en s'étant assuré de l'absence de red flags, de contre-indications à la mise en route de certains traitements ou conseils.

En tant que jeune médecin, la gestion de l'incertitude constitue un défi de taille: ai-je bien exclu certaines urgences ? Ma prise en charge est-elle correcte ? etc. Le cadre de consultation, une bonne anamnèse, un examen clinique approfondi, la prise des paramètres et les caractéristiques propres au patient en face de nous, voilà ce qui nous permet de nous orienter et de poser un diagnostic, tout en s'étant assuré de l'absence de red flags, de contre-indications à la mise en route de certains traitements ou conseils.

L'épidémie de coronavirus a un impact majeur sur l'ensemble des secteurs du pays. Les soins de santé ne sont pas épargnés. L'Inami compte analyser l'impact du Covid-19 sur les remboursements des soins de santé via des rapports réguliers, dont le premier vient de sortir.

Bien que le cadre de financement ait été convenu avec l'Inami il y a quelques semaines, le Collège de médecine générale (CMG), Domus Medica, Wachtpost Vlaanderen et les trois syndicats de médecins (l'Absym, le Cartel ASGB/GBO/Modes et AADM) constatent que la majorité des centres de tri n'a jusqu'à présent reçu aucun financement. Et aucun des centres de tri n'a reçu le financement de démarrage promis. En attendant, les coûts augmentent.

La conférence interministérielle Santé publique (CIM) du 4 mai s'est penchée sur les stratégies de testing (dépistage) et de tracing (suivi de contacts) qui ont débuté le même jour. Une concertation provoquée par l'ensemble des médecins généralistes du pays, jusqu'alors dans le flou sur le rôle concret qu'ils devaient jouer dans ces phases cruciales d'accompagnement du déconfinement.