Tout sur Cliniques Saint-Luc

En médecine de première ligne, les troubles psychologiques/psychiatriques ne sont pas toujours simples à (bien) repérer et prendre en charge chez l'enfant. La professeure Delphine Jacobs, pédopsychiatrie aux Cliniques Saint-Luc (UCL) aborde cette question, notamment au travers des conséquences de la pandémie de Covid-19.

Les Cliniques universitaires Saint-Luc ont implémenté durant le dernier week-end de novembre leur "trajet patient intégré et informatisé", produit par Epic. Près de 400 "anciennes" applications informatiques ont migré vers une unique plateforme. Un énorme investissement pour l'hôpital académique: 65 millions d'euros et le travail interne de 120 personnes depuis deux ans.

Les Cliniques universitaires Saint-Luc ont implémenté durant le dernier week-end de novembre leur "trajet patient intégré et informatisé", produit par Epic. Près de 400 " anciennes " applications informatiques ont migré vers une unique plateforme. Un énorme investissement pour l'hôpital académique: Un énorme investissement pour l'hôpital académique: 65 millions d'euros et le travail interne de 120 personnes depuis deux ans.

Candidat au Prix du Spécialiste, Pierre Scalliet, Français né dans les Pyrénées, dirige le Service de radiothérapie des Cliniques Saint-Luc depuis plus de 20 ans. Marié à une infirmière, il a très tôt goûté à l'approche multidisciplinaire. Manager respecté, il est passionné par la qualité et l'humanité des soins. Il a publié de nombreux ouvrages sur cette première thématique. Il préside également une association d'aide aux jeunes enfants laissés pour compte depuis 20 ans : les Cerfs-volants.

Chef de service d'urologie en ville, gille de Binche en Hainaut et professeur invité dans le monde entier, sans oublier une triple paternité. Une vie trépidante que celle du Dr Bertrand Tombal, Binchois d'origine et Bruxellois de coeur. Et une réussite qu'il doit "à 50%" à son épouse. Car sans les femmes de gilles, il n'y aurait pas de carnaval de Binche.

Alors que de nombreux hôpitaux retirent les médicaments de leur blister avant de les distribuer au chevet du patient dans des conditionnements individuels, les Cliniques universitaires Saint-Luc ont choisi une voie différente comme quelques rares hôpitaux. Ici, ce sont en effet les plaquettes de médicaments qui sont découpées en doses unitaires, les médicaments étant fournis aux malades de façon individualisée... mais toujours dans leur conditionnement d'origine.

Il fallait évidemment tester l'application qui a défrayé les chroniques tout l'été. Oui, on trouve des pokémons aux Cliniques Saint-Luc (CUSL), mais aucun incident n'a été répertorié, nous indique Renaud Mazy, administrateur-délégué.

Les Cliniques Saint-Luc n'ont pas vocation à être un "avaloir" à patients étrangers fortunés. Toutefois, l'hôpital universitaire a créé une Cellule internationale chargée de proposer son know-how médical à des patients du monde entier qui ne bénéficient pas, chez eux, du dernier cri en matière de thérapie. C'est le cas notamment des transplantations de foie avec donneur vivant et des cardiopathies congénitales. La Cellule s'occupe également des patients belges sans couverture sociale.

Les grands hôpitaux sont de véritables paquebots sanitaires - et les Cliniques Saint-Luc ne dérogent pas à la règle. Quand on tente de chiffrer leur activité frénétique de nuit comme de jour, on découvre des chiffres renversants. Petit aperçu non exhaustif mais néanmoins frappant.

A partir de ce 1er septembre, Le journal du Médecin se plonge pendant une semaine au coeur des Cliniques Saint-Luc à Bruxelles, un des plus gros hôpitaux francophones du pays. L'ensemble de la rédaction y passera l'essentiel de ses journées.