Tout sur Sciensano

En se basant sur des données extraites dans une douzaine de maisons médicales bruxelloises et wallonnes, le Service étude et recherches de la Fédération des maisons médicales s'inquiète de l'augmentation des cas suspects et avérés de Covid. Pour éviter de mettre en péril les autres missions de la première ligne de soins, les maisons médicales pressent les autorités de décharger les médecins généralistes de la prescription des tests de dépistages et de la communication des résultats et d'affiner la définition même d'un cas suspect nécessitant la réalisation d'un test.

Le 1er octobre, Sciensano lancera un nouveau baromètre Covid-19 auprès de tous les médecins généralistes belges. " Cet instrument de mesure permettra de répertorier les consultations des généralistes pour des problèmes respiratoires, dont le Covid-19, sur la base du dossier médical électronique. Cela devrait permettre une approche adaptée des soins dans les cabinets des généralistes et mener à une meilleure reconnaissance du rôle important qu'ils jouent. Les MG participants au Baromètre pourront compter sur une compensation financière. " Entretien avec le Dr Bénédicte Vos (Sciensano).

C'est ce qui ressort d'une étude menée par Sciensano, l'Institut belge de santé, qui a enquêté sur l'effet des trajets de soins entre 2009 et 2016 à la demande de l'Inami1. Après l'entrée dans un trajet de soins, les patients ont des contacts plus fréquents avec les prestataires de soins et leur santé s'améliore.

Expert nommé par les députés pour les éclairer, l'épidémiologiste de l'ULB enchaîne les griefs : " La pandémie a " testé" notre capacité à faire front à un élément imprévu et inhabituel. Nous nous en sommes bien moins sortis que d'autres ". Sciensano est particulièrement épinglé...

La moyenne de nouveaux cas de contamination au Covid-19 entre le 28 juin et le 4 juillet est de 85,1. Un chiffre qui stagne par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres actualisés mercredi de l'Institut de santé publique Sciensano.