Tout sur Qaly

Le KCE (Centre fédéral d'expertise) a adopté et "belgicisé" l'instrument de mesure de la qualité de la vie en bonne santé dit "EQ-5D-5L". Il mesure cinq dimensions importantes de la santé couplées avec cinq degrés de sévérité. Il permet aux autorités de déterminer dans quelle mesure le coût d'un nouveau traitement se justifie par une amélioration de l'espérance de vie, de la qualité de vie, ou des deux. Explications avec Sophie Gerkens, experte Senior en analyse économique au KCE.

Le KCE (Centre fédéral d'expertise) a adopté et "belgicisé" l'instrument de mesure de la qualité de la vie en bonne santé dit " EQ-5D-5L ". Il mesure cinq dimensions importantes de la santé couplées avec cinq degrés de sévérité. Il permet aux autorités de déterminer dans quelle mesure le coût d'un nouveau traitement se justifie par une amélioration de l'espérance de vie, de la qualité de vie, ou des deux. Explications avec Sophie Gerkens, expert Senior en analyse économique au KCE.

10.000 personnes ont été tirées au sort à partir du Registre national pour constituer un échantillon représentatif de la population belge. On leur demandera dans quelle mesure des problèmes de santé tels que des difficultés à se déplacer ou le fait de ne plus pouvoir faire sa toilette ou s'habiller seul(e) pèseraient-ils sur la manière dont elles perçoivent leur bien-être. C'est à ce type de questions que va tenter de répondre la grande enquête KCE qui démarre cette semaine.

Notre société n'est pas prête à absorber le choc du vieillissement démographique. Je le répète depuis des années et ce constat se révèle être vrai comme en attestent des reportages sur les conditions parfois déplorables dans certains centres d'hébergement et de soins.

Dans notre pays, la question de la vaccination contre le pneumocoque fait moins l'actualité des médias que la vaccination contre la grippe malgré la virulence redoutable d'une bactérie qui cause pneumonies, méningites et septicémies. La mortalité dépasse 20% chez les plus de 85 ans. Le KCE (centre d'expertise des soins de santé) et l'Université d'Anvers ont comparé le PPV23 (Pneumovax 23®), qui existe depuis les années 1980 et qui protège contre 23 sérotypes (31,93 euros), et le PCV13 plus récent.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !