Tout sur Maxime Prévot

Mars 2016, une habitante de Cortil-Wodon s'inquiétait de la recrudescence de cancers et de pathologies neurologiques dans son quartier. Après une étude menée par l'Aviq jugée infructueuse, une équipe d'experts indépendants est mise sur pied. Mais l'enquête n'avance pas, faute d'autorisations manquantes et d'un mauvais suivi. Près de quatre ans plus tard, force est de constater l'échec de la Wallonie à répondre aux questionnements de la population locale, mais aussi des médecins.

Dans Jeudi en prime, Maxime Prévot, président du cdH, regrettait la décision de l'actuel gouvernement de supprimer l'assurance autonomie. Une mesure " impayable " pour les partenaires de l'actuelle majorité, le MR et le PS faisant pourtant partietour à tour de l'ancien gouvernement qui a adoubé cette mesure.

Le dossier de la suspicion d'un cluster de cancers dans la commune hesbignonne a commencé en 2016. D'abord entre les mains de Maxime Prévot, l'affaire est aujourd'hui sur le bureau de la ministre de la Santé wallonne, Alda Greoli. Qui n'aura pas les résultats de l'étude lancée en début 2017, fin de législature oblige.

Réseaux hospitaliers, postes de garde médicaux en médecine générale, révolution digitale, approche qualité, réforme de la nomenclature: la liste des chantiers ouverts par Maggie De Block n'est ici pas exhaustive. Et amène cette réflexion lancinante: bonne chance pour celui ou celle qui devra implémenter tout cela et poursuivre "l'oeuvre" du Dr De Block.