Tout sur Israël

C'était dans l'air il y a quelques semaines déjà, mais les récentes données épidémiologiques ont accéléré la procédure: la population devrait recevoir une troisième dose d'ici fin février, selon les scénarios retenus par la Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale.

Paradoxe: au coeur des conflits, les progrès de la médecine ont parfois été fulgurants à cause de l'urgence et... de nombreux cobayes. Mais même en temps de paix, les progrès effectués pour permettre aux armées d'être performantes peuvent être utilisés pour améliorer les soins portés à tous.

Alors que les pays riches arrivent à des taux de vaccination oscillant entre 60 et 70% (68% en Belgique), la hausse du taux de contamination incitent certains pays à inoculer une troisième dose de vaccin à leurs citoyens. Une décision jugée non nécessaire par l'OMS, qui prône l'équité de l'accès aux vaccins, afin de permettre aux habitants des pays du tiers-monde d'être également vaccinés.

Le rapport à l'autorité influence la capacité à désobéir. C'est une des clés découvertes par Émilie Caspar au terme d'une étude durant laquelle elle s'est intéressée à la génération apparue après le génocide au Rwanda de 1994. En étudiant les mécanismes cérébraux à l'oeuvre quand on se soumet à un ordre, la jeune chercheuse fait figure de pionnière.

Depuis des jours, le Chili connait une recrudescence des infections, en dépit d'une campagne de vaccination contre le coronavirus bien avancée. Et ce, après une deuxième vague qui a débuté en mars et qui a conduit les autorités à décréter la quarantaine pour plus de 90 % de la population.

Certains pays, comme l'Australie, appliquent la tolérance zéro face à chaque nouvelle poussée de Sars-Cov-2 et passent au lockdown dès que la situation dégénère. Cette situation est intenable sur le long terme, mais qu'avons-nous comme autre choix?

Les Américains vaccinés contre le Covid-19 n'ont plus besoin de porter de masque lorsqu'ils sont en extérieur, mis à part lorsqu'ils se trouvent dans des foules, ont annoncé mardi les autorités sanitaires. Une décision que pourrait prendre la Belgique prochainement, mais deux questions se posent : bloque-t-on réellement la transmission avec les vaccins et qu'advient-il des variants ?

Qui l'aurait cru? Après une période de méfiance absolue envers les vaccins anti-Covid à propos desquels on a à peu près tout entendu (en plus d'une puce traçant nos plus étroits faits et gestes, leur ARN messager nous transformerait bientôt en mouton à cinq pattes), l'engouement de la population ne se dément pas.

En tête du nombre de vaccinations covid-19 dans le monde, Israël fait figure de laboratoire. Mais quel est l'impact de cet important taux de vaccination sur les courbes de mortalité et d'hospitalisations? Our World in Data propose une analyse totalement dédiée à ce pays, signée Edouard Mathieu et Hannah Ritchie(1). Après une hausse ininterrompue, on constate depuis le 19 décembre, date du démarrage de la vaccination, une baisse nette des cas covid-19 confirmés et des hospitalisations. Mais le pays a également imposé déjà trois confinements. Une étude parue dans le NEJM confirme la tendance: la vaccination semble fonctionner.

Un Israélien de 78 ans, atteint de cécité bilatérale progressive, a pu reconnaître à nouveau ses proches et lire des chiffres suite à l'implantation d'une cornée artificielle qui s'intègre directement dans la paroi de l'oeil. Conçue pour pallier le manque de dons de greffons cornéens, elle pourrait potentiellement redonner la vue à des millions de personnes.

En tête du nombre de vaccinations covid-19 dans le monde, Israël fait figure de laboratoire. Mais quel est l'impact de cet important taux de vaccination sur les courbes de mortalité et d'hospitalisations ? Our World in Data propose une analyse totalement dédiée à ce pays, signée Edouard Mathieu and Hannah Ritchie[1]. Après une hausse ininterrompue, on constate depuis le 19 décembre, date du démarrage de la vaccination, une baisse nette des cas covid-19 confirmés et des hospitalisations. Mais le pays a également imposé déjà trois confinements. Une étude parue dans le NEJM confirme la tendance : la vaccination fonctionne.

Les ministres de la Santé ont pris mercredi une série de décisions qui permettront d'enclencher la phase 1B de la campagne de vaccination contre le covid-19. Les premières convocations pour les personnes âgées pourraient partir à la fin de la semaine et la semaine prochaine. La Flandre commencera par les plus de 85 ans, Bruxelles par les plus de 75 ans et la Wallonie par les plus de 65 ans. Les personnes avec co-morbidité devront encore un peu patienter.

Quel est le rôle du nerf vague dans la prédiction et la prise en charge des maladies chroniques sévères? Lors du 54e Congrès de l'AMUB, le Pr Yori Gidron a présenté les atouts du nerf vague comme outil thérapeutique en pratique courante.

Un récent article paru dans France-Soir, par le Dr Gérard Delépine, s'inquiète des poussées de contaminations Covid-19 suite à la vaccination Pfizer précoce et massive en Israël et en Grande-Bretagne. La France, beaucoup plus lente au démarrage en la matière observe une baisse constante des contaminations. Faut-il y voir un lien de cause à effet ? Pas forcément. Le journal du Médecin fait le point... en voulant donner sa chance aux vaccins.

Selon les chiffres de Our World In Data qui calcule notamment le nombre de doses de vaccins covid19 administrées par 100 habitants, la Belgique n'est pas la mieux placée en Europe (0,46 doses/100). Mais on remonte vite. Le trio de tête (Israël, Barhein, Emirats Arabes Unis) place le Proche-Orient " moderne " à la tête du monde en termes d'efficacité, suivi de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis. La France fait encore moins bien que nous. Le bout du tunnel en Belgique est pour septembre-octobre 2021.

Avocat israélien, Michael Sfard fait dans "Le mur et la porte: Israël, Palestine, 50 ans de bataille judiciaire pour les droits de l'homme", le bilan édifiant de cinquante d'occupation des Territoires occupés.

INTERNATIONAL : La Cour suprême iranienne a confirmé la peine de mort prononcée à l'encontre de l'universitaire irano-suédois Ahmadreza Djalali pour espionnage au profit d'Israël, a affirmé dimanche son avocat en Belgique, Me Zouhaier Chichaoui, à l'agence Belga.

Après le parlement flamand et le Sénat, le parlement wallon a approuvé mercredi, en urgence et à l'unanimité, une résolution protestant contre la condamnation à mort par l'Iran du Dr Ahmadreza Djalali, professeur invité à la Vrije Universiteit Brussel (VUB). La Chambre, le parlement bruxellois et celui de la Communauté française examinent aussi des textes similaires ou s'apprêtent à le faire.