Tout sur Conseil supérieur de la santé

Le nouveau projet de loi approuvé par la Chambre ne va pas assez loin. L'efficacité de ces mesures repose sur des bases scientifiques et profitera à la société dans son ensemble.

En juin, le Conseil supérieur de la santé a rendu un avis sur la vaccination contre le covid et la grippe. Dans la foulée, le gouvernement a décidé de ne plus organiser de vaccination de masse, la laissant aux mains des généralistes et des pharmaciens. A l'époque, la législation relative au cadre financier n'était pas encore en place, mais elle était censée suivre.

Le Conseil supérieur de la santé (CSS) a communiqué sur les derniers cas de figure où un test PCR est recommandé. Comme annoncé dans le numéro précédent, le jdM a condensé ces situations dans un mini-format.

Compte tenu de l'évolution favorable de la pandémie, tant en termes de circulation du virus, d'infections, que d'hospitalisations, la Conférence interministérielle de Santé publique (CIM) a décidé d'adapter la stratégie de dépistage du Covid-19.

COVID-19 Compte tenu de l'évolution favorable de la pandémie, tant en termes de circulation du virus, d'infections, que d'hospitalisations, la Conférence interministérielle de Santé publique (CIM) a décidé d'adapter la stratégie de dépistage du Covid-19.

Les filtres à cigarette font plus de mal que de bien, selon un avis du Conseil supérieur de la santé (CSS) publié à la demande de la ministre fédérale de l'Environnement Zakia Khattabi. Les filtres ne réduisent pas les effets néfastes du tabac, ils n'offrent aucun avantage en termes de santé publique et ils représentent une pollution pour l'environnement.

Deux nouveaux vaccins antipneumococciques sont disponibles sur le marché depuis quelques mois. Quelle est la place de ces produits dans l'avis1 du Conseil supérieur de la Santé (CSS) qui encadre la vaccination contre les infections à pneumocoques?

Médecine

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.