Tout sur Conseil Supérieur de la Santé

Personne ne sait encore très bien, à ce stade, quand ou comment une éventuelle vaccination complémentaire contre le Covid-19 pourrait être organisée plus tard dans l'année. Il est par contre bien établi que les vaccins contre la grippe pour la saison 2022/2023 sont en préparation... et il ne faut pas oublier non plus l'importance de la vaccination des groupes à risque contre le pneumocoque. Le point avec le Dr Pascal Van Bleyenbergh, pneumologue à l'UZ Leuven.

La commission de la Santé a approuvé mardi en deuxième lecture, majorité contre opposition, le projet de loi qui instaure l'obligation vaccinale des soignants contre le covid-19. Très controversée cette mesure n'entrera toutefois pas en vigueur pour le moment. Dans un avis diffusé lundi, la Taskforce vaccination a jugé que dans le contexte épidémiologique actuel, cette obligation n'était pas proportionnelle.

Une Conférence interministérielle de la Santé se réunira ce mercredi 20 avril, a confirmé vendredi le cabinet du ministre fédéral, Frank Vandenbroucke. La Taskforce Vaccination conseillera aux ministres des différents niveaux de prévoir rapidement une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 pour les personnes de plus de 80 ans, a indiqué le chef de la taskforce, Dirk Ramaekers.

Le Conseil supérieur de la santé publie une recommandation actualisée sur la prochaine saison de grippe. Les groupes qui bénéficient d'un vaccin annuel contre la grippe restent inchangés. Nouveauté : cette année, un vaccin contre la grippe avec une dose quatre fois plus élevée sera également disponible sur le marché belge. Ce vaccin ne sera actuellement remboursé que pour les personnes de plus de 65 ans qui séjournent dans un établissement de soins.

La santé mentale est la marotte de ces dernières semaines. Après les annonces fédérales et régionales sur de nouvelles mesures (lire nos précédentes éditions), c'est au tour du Conseil supérieur de la Santé (CSS) d'alimenter le débat avec dix leçons retenues pendant les deux ans de crise sanitaire.

La santé mentale est la marotte de ces dernières semaines. Après les annonces fédérales et régionales sur de nouvelles mesures (lire nos précédentes éditions), voici maintenant le Conseil supérieur de la Santé (CSS) qui alimente le débat avec dix leçons retenues pendant les deux ans de crise sanitaire.

En cette période de débats parlementaires sur l'obligation vaccinale, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) publie des pistes de réflexions sur l'utilisation, la nécessité et l'efficacité du "Covid Safe Ticket" (CST) et de l'obligation vaccinale dans la lutte contre le coronavirus.

En cette période de débats parlementaires sur l'obligation vaccinale, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) publie des pistes de réflexions sur l'utilisation, la nécessité et l'efficacité du " Covid Safe Ticket " (CST) et de l'obligation vaccinale dans la lutte contre le coronavirus.

En hiver, la question de la ventilation des bâtiments est particulièrement importante pour diminuer le risque de la propagation du Covid-19 par aérosol. Une Taskforce Ventilation a été mise sur pied et a publié des recommandations. Le Conseil supérieur de la Santé (CSS) et le Collège de médecine générale (CMG) ont emboîté le pas avec quelques conseils supplémentaires pour lutter contre le variant Omicron. Petit état des lieux.

Le Conseil supérieur de la Santé a émis un avis favorable à la sortie du nucléaire en Belgique. Raison: "L'énergie nucléaire, telle qu'actuellement déployée, ne répond pas, sur le plan environnemental, éthique et sanitaire, aux principes du développement durable." L'avis a déclenché une tempête, plusieurs experts s'en désolidarisant et le MR demandant de ne pas en tenir compte pour décider de la prolongation des deux réacteurs nucléaires dans notre pays. Les deux ministres Ecolo-Groen concernées se réjouissent du rapport. Le CSS aurait-il dû s'abstenir de mettre le pied dans un champ politiquement miné? Il ne faudrait en aucun cas que ses avis sur le Covid-19 soient désormais entachés de suspicion.

Sur la base des études récentes et des expériences antérieures de vaccination simultanée, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) considère que l'on peut vacciner simultanément les personnes contre la grippe saisonnière et le COVID-19 ainsi d'ailleurs que d'autres vaccins simultanément. Cependant, pour les adolescents, " la priorité est toujours donnée aux vaccins du schéma vaccinal de base ".

"Lors de pics de concentration de l'air en carbone noir, dioxyde d'azote et ozone, les besoins en soins de santé augmentent chez les personnes qui souffrent de maladies chroniques", pointe une étude des Mutualités libres menée en collaboration avec la KU Leuven. "En parallèle, on observe que le nombre de personnes déclarées en incapacité de travail croit également."

Le Conseil supérieur de la santé (CSS) recommande de vacciner rapidement tous les adolescents de 16 à 17 ans avec comorbidité(s). Les autres jeunes de cette catégorie doivent être vaccinés "selon les modalités prévues par la Taskforce pour la population générale", sachant que plus on descend dans les tranches d'âge, plus le bénéfice individuel de la vaccination est faible.

Le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) a déjà fait l'objet de deux avis du Conseil supérieur de la Santé (CSS), un premier au sujet de la sécurité et des effets secondaires des stimulants (publié en 2011) et un deuxième concernant les bonnes pratiques cliniques en matière de reconnaissance, de diagnostic et de traitement du TDAH (publié en 2013). Suite à une demande du SPF Santé publique, le CSS a actualisé ses recommandations sur les interventions, et les ont élargies aux adultes. Dans l'ensemble, on peut dire que la Belgique n'a pas fait suffisamment d'efforts pour améliorer la prise en charge du TDA/H.

Pour le Conseil supérieur de la santé et la Task force vaccination, il faut continuer en Belgique à administrer deux doses des vaccins de Pfizer et Moderna afin d'assurer une meilleure protection contre les variants.

Pour la 21e année, nous présentons les six candidats au Prix du Généraliste, co-organisé avec la SSM-J, et en collaboration avec l'UCLouvain, l'ULB et l'ULiège. Ce challenge met en compétition amicale six jeunes généralistes qui ont remis des travaux de fin d'études présentant des qualités particulièrement remarquables. Les prix des lecteurs du jdM, avec le soutien d'Amonis, et du jury de la SSM-J seront remis le 10 septembre 2022 lors d'une grande journée "jeunes médecins" organisée par la SSM-J.