Tout sur Belgique

Le ministre de la Santé publique compte proposer aux médecins généralistes des formations pour la détection et la prise en charge plus précoces de l'alcoolisme chez leurs patients. Il souhaite aussi sensibiliser le milieu hospitalier. Des projets pilotes sont en cours.

Les députés réformateurs David Weytsman, Alexia Bertrand et David Leisterh estiment qu'il est urgent d'instaurer un plan stratégique "santé mentale" en Région bruxelloise. "De très nombreux Bruxellois vivent un état d'auto-confinement psychique", alertent-ils.

Les proctologues belges ont élaboré une directive de consensus qui résume de manière claire les recommandations relatives aux affections hémorroïdaires, mais qui s'intéresse également dans une large mesure au traitement de première intention. Cet alignement est le bienvenu, car la prise en charge présente à l'heure actuelle de nombreuses variations qui ne reposent pas toujours sur des preuves médicales.

Le Registre du Cancer constate que le nombre de nouveaux diagnostics d'hémopathies malignes a augmenté entre 2004-2018, mais que la survie des patients s'est améliorée durant cette période. Le journal du Médecin a pris connaissance des nouveaux chiffres en exclusivité. Et des projections de leur incidence jusqu'en 2025.

Personne n'oserait encore douter aujourd'hui de l'impact direct de la pollution et du cadre de vie sur notre santé. Pourtant, les actions concrètes restent timides. L'Europe tente de montrer la voie aux États-Membres, comme récemment avec son nouveau plan d'action à l'objectif clair: le zéro pollution. En la matière, il manque à la Belgique une réelle motivation et de l'inspiration, comme le montre un récent rapport de l'OCDE. Le sens de l'urgence en matière de santé doit résonner jusque dans les politiques belges.

Le consortium regroupant Médecins du Monde, Médecins sans Frontières, le Samusocial et la Croix-Rouge de Belgique a décidé de mettre en place des équipes mobiles pour la vaccination des personnes sans-abri, des personnes migrantes et les personnes sans papiers "qui ne sont pas couvertes par les plans déployés jusqu'à ce jour et qui n'ont pas accès aux centres de vaccination habituels en raison de leur statut ou de leur situation sociale". Ils seront provisoirement vaccinés avec le Johnson&Johnson. Mais le consortium espère dans un avenir proche disposer d'autres vaccins préférablement unidose. 5.000 patients sont concernés.

Mon travail a pour objet d'explorer différentes facettes de l'invalidité. L'objectif est de partager un début de réflexion basée sur la question suivante: le travail dans notre société actuelle est-il en partie la cause de l'augmentation de l'invalidité? Quelle est notre place en tant que médecin généraliste dans cette problématique?

Pour le Dr Gilbert Bejjani, anesthésiste et secrétaire général de l'Absym, le chômage ne guette pas nécessairement les anesthésistes si les réformes et les corrections nécessaires se font. Il faut une rémunération équitable et proportionnelle à l'investissement en temps et au risque encouru.

Personne n'oserait encore douter aujourd'hui de l'impact direct de la pollution et du cadre de vie sur notre santé. Pourtant, les actions concrètes restent timides. L'Europe tente de montrer la voie aux États-Membres, comme récemment avec son nouveau plan d'action à l'objectif clair: le zéro pollution. En la matière, il manque à la Belgique une réelle motivation et de l'inspiration, comme le montre un récent rapport de l'OCDE. Le sens de l'urgence en matière de santé doit résonner jusque dans les politiques belges.

En 2020, il n'y avait que 353 anesthésistes en formation en Flandre, ressort-il d'une enquête du GBS à la demande de l'Association professionnelle belge des médecins spécialistes en anesthésie- réanimation (APSAR). Mais selon une enquête menée auprès des hôpitaux flamands, seuls 179 postes seront vacants entre cette année et 2025. Dans les hôpitaux francophones, 341 plans de formation ont été soumis par des anesthésistes pour 149 postes vacants au cours des cinq prochaines années. Faut-il s'en inquiéter? Pas vraiment car une série de nouvelles missions attendent les futurs anesthésistes.

La CIM Santé publique a pris connaissance du décès d'une personne de moins de 40 ans habitant en Belgique suite à l'administration du vaccin Janssen. Les ministres de la Santé maintiennent néanmoins la décision d'utiliser ce vaccin pour la vaccination à domicile des personnes âgées et des groupes vulnérables.

Parallèlement à l'exposition inédite que les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) consacrent à Pierre Alechinsky, figure majeure de l'art contemporain en Belgique, un magnifique beau livre vient compléter ou remplacer la visite de cette rétrospective qui court jusqu'au mois d'août.

Stocker ses documents importants de manière très sécurisée et pouvoir les consulter à tout instant. Mais aussi les mettre automatiquement à disposition de ses héritiers et du notaire en cas de décès: c'est le but d'Izimi, le coffre-fort virtuel lancé par la Fédération des notaires (Fednot), qui reste promis à de nouveaux développements.

Plus que jamais, la crise du coronavirus a montré l'importance de la profession infirmière. Cependant, un certain nombre de mythes tenaces subsistent et ne rendent pas service à la profession. Voulons-nous des infirmiers bien formés et en effectif suffisant à l'avenir? Dans ce cas, une conception plus correcte de la profession infirmière est plus que jamais nécessaire.