Tout sur PTB

Mercredi dernier, la Commission santé fédérale a organisé une audition relative à la suppression du ticket modérateur chez le médecin généraliste et la généralisation du régime du tiers payant. L'Absym, qui n'est pas en faveur de la gratuité totale des visites chez le médecin, n'a pas été conviée à l'audition et demande d'avoir voix au chapitre dans le débat.

Mercredi dernier, la Commission santé fédérale a organisé une audition relative à la suppression du ticket modérateur chez le médecin généraliste et la généralisation du régime du tiers payant. L'Absym, qui n'est pas en faveur de la gratuité totale des visites chez le médecin, n'a pas été conviée à l'audition et demande d'avoir voix au chapitre dans le débat.

L'agence Belga annonce que la commission spéciale Covid du parlement bruxellois a validé lundi soir à l'unanimité les 183 recommandations sur la manière dont le gouvernement bruxellois et la Commission Communautaire Commune devraient faire face à une crise telle que celle liée à la pandémie actuelle de Covid.

Le journal du médecin a suivi les résultats des médecins s'étant présentés aux élections, mais aussi des élus en charge de la santé que ce soit au niveau fédéral, régional et communautaire. Impossible d'être exhaustif, évidemment, mais on peut dire que la profession a bien presté au niveau des scrutins.

Le Dr Sofie Merckx (44 ans), conseillère communale à Charleroi depuis 2012 et MG pour " Médecine pour le peuple ", est tête de liste du PTB carolo aux élections communales du 14 octobre.Le combat politique est pour elle le moyen de défendre la santé pour tous. Son inspiration, elle la trouve souvent chez ses patients.

Le Dr Sofie Merckx (44 ans), conseillère communale à Charleroi depuis 2012 et MG pour " Médecine pour le peuple ", est tête de liste du PTB carolo aux élections communales du 14 octobre.Le combat politique est pour elle le moyen de défendre la santé pour tous. Son inspiration, elle la trouve souvent chez ses patients.

Le PTB affirme que le modèle Kiwi pourrait faire économiser "480 millions à la ministre De Block". Sa porte-parole rappelle que Rudy Demotte s'y est cassé les dents. Elle préfère les quotas de médicaments bon marché.

Le parlement bruxellois a donné son feu vert vendredi dernier à la création d'Iriscare, l'organe qui gérera les compétences de Santé et d'Aide aux personnes sensiblement amplifiées dans le cadre de la dernière réforme de l'Etat.

La ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block, cible depuis le début de l'année de menaces et d'insultes, a lancé sur les réseaux sociaux un appel à stopper les messages haineux et grossiers. Certains ont été relayés par des militants du PTB (Parti des travailleurs belges) qui a lancé une campagne sur ce thème. Le parti d'extrême gauche et son pendant sanitaire, Médecine du peuple, condamnent ces propos haineux et les a retirés de son site internet. La porte-parole de Maggie De Block regrette non seulement la désinformation sur le prix des médicaments mais aussi la haine à l'égard de la ministre et des étrangers.

Ces dernières semaines, une polémique a enflé sur la possibilité que les maisons médicales sous l'égide de Médecine du Peuple, proche du Parti des travailleurs belges, ne recrutent de futurs électeurs parmi les patients. La Nouvelle Gazette est allée vérifier dans celle de Marcinelle où officie Sofie Merckx, MG et conseillère communale PTB à Charleroi.