Tout sur Marnix Denys

beMedTech, la fédération belge de l'industrie des technologies médicales, instaure auprès de ses membres l'interdiction du soutien financier des prestataires de soins de santé individuels pour leur participation à des conférences scientifiques. L'interdiction s'applique à tous les membres de beMedTech, qui représentent ensemble 80% du marché belge. "Nous affaiblissons peut-être notre position concurrentielle par rapport à d'autres entreprises avec cette initiative, mais tous nos membres sont conscients que c'est la seule chose à faire", affirme Marnix Denys, directeur de beMedTech.

La semaine dernière, le Comité de l'assurance a donné son feu vert pour le remboursement des applications mobiles santé. Pour que l'Inami rembourse une application, il faut que celle-ci respecte la pyramide de validation de mHealthBelgium (voir jdM 2634). 25 applications sont, pour l'heure, concernées. Mais une seule voit son utilisation remboursée.

La pandémie de Covid-19 est une opportunité pour définir plus clairement les pouvoirs et les responsabilités, estime Marnix Denys de beMedTech, la Fédération belge de l'industrie des technologies médicales.

A partir du 1er janvier 2017, Marnix Denys (50 ans) reprendra la direction journalière de beMedTech, la fédération belge de l'industrie des technologies médicales. Il remplacera progressivement Richard Van den Broeck, qui en a assuré la direction pendant plus de 15 ans. Richard Van den Broeck assurera en effet la transition à ses côtés, avant de quitter l'association définitivement fin 2016.