Tout sur Irak

Il est sans doute assez ironique que ceux et celles qui prennent soin de la vie et de la santé aient tant à apprendre de ce qui sème la destruction et la mort, mais le fait est que la guerre mobilise des moyens financiers et une motivation considérables qui forment un terrain propice à l'accumulation de connaissances. La traumatologie est par excellence l'une des disciplines où les conflits armés offrent des occasions d'apprendre. Lors d'un récent symposium, le Pr Peter De Paepe (chef du service des urgences de l'UZ Gent) a évoqué quelques grands principes d'une traumatologie efficace et la contribution qu'y a apporté la médecine militaire.

Un des assauts les plus importants contre les villes pour déloger DAESH en Syrie et en Irak entre dans son sixième mois. Les différentes coalitions qui se sont constituées autour de cet objectif promettent une libération totale à tout moment. Dans ce conflit, les parties bombardent de façon régulière, voire constante, des zones d'habitation où non combattants (civils, enfants, personnes déplacées) et combattants se mêlent.

Le débat sur la prise en charge des réfugiés en Europe et le contrôle des couloirs d'accès agite souvent la sphère publique ces derniers mois. Les flux importants d'il y a quelques mois ont été tributaires de plusieurs circonstances et évènements tels que les conditions climatiques en méditerranée, des mesures politiques entre certains pays concernés par lesquels les personnes transitent ainsi que le déplacement des couloirs de transitions vers d'autres régions.

Les conflits chroniques qui touchent le Moyen-Orient aujourd'hui mettent les systèmes de soins de santé et les professionnels de la santé devant des défis sans précédent. L'objectif de ce manifeste consiste à mettre en avant la nécessité de mieux comprendre les différents modes de blessure et de surinfection dans l'écologie de la guerre, qui ne cesse d'évoluer. Le manifeste est co-écrit par Ghassan Abu-Sittah et Omar Dewachi (Centre médical de l'Université américaine de Beyrouth), Vinh-Kim Nguyen (Ecole de santé publique de l'Université de Montréal) et Jonathan Witthall (Médecins sans frontières).

Pour la 21e année, nous présentons les six candidats au Prix du Généraliste, co-organisé avec la SSM-J, et en collaboration avec l'UCLouvain, l'ULB et l'ULiège. Ce challenge met en compétition amicale six jeunes généralistes qui ont remis des travaux de fin d'études présentant des qualités particulièrement remarquables. Les prix des lecteurs du jdM, avec le soutien d'Amonis, et du jury de la SSM-J seront remis le 10 septembre 2022 lors d'une grande journée "jeunes médecins" organisée par la SSM-J.