Tout sur Immunothérapie

L'objectif de la politique en matière de santé est triple: la qualité des soins, la solidarité et la durabilité. La durabilité signifie également que les soins de santé doivent rester abordables. Le système de santé doit investir judicieusement le budget disponible, afin d'obtenir le rendement maximal en termes de santé. Le Pr Lieven Annemans a fait une présentation sur le sujet lors de l'assemblée annuelle du BGDO.

Le Pr Bob Löwenberg (Erasmus MC, Rotterdam) a été invité à la 37e réunion annuelle de la Belgian Hematology Society, dans le cadre de la Pierre Stryckmans Lecture. Il y a exposé les nouvelles possibilités de traitement des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (AML).

Le 3 février dernier, Bayer a organisé une conférence post ASCO-GI. Après un tsunami de données en 2021, le congrès 2022 de l'ASCO n'a pas rapporté d'avancées majeures pour les tumeurs oesophagiennes/gastriques, pancréatiques et colorectales où l'année a été assez calme. Cette année, les projecteurs étaient braqués sur le cholangiocarcinome et le carcinome hépatocellulaire.

Le 15 février 2022, le BGDO organisait une table ronde sur les tumeurs gastro-intestinales en partenariat avec Roularta HealthCare. Chaque membre du panel y a présenté l'un des temps forts des 12 mois écoulés, sous la modération du Pr Van Cutsem (UZ Leuven).

En dehors d'une faible fraction d'entre eux, les cancers colorectaux ne bénéficient ni de l'immunothérapie ni de thérapies ciblées. De récents travaux menés à la KULeuven montrent que la manière dont la littérature a décrit jusqu'à présent la transformation maligne dans ces tumeurs laisse à désirer. De nouvelles données font état d'une subdivision entre deux grands types de cancers: I2 et I3.

2021 est l'année de la percée de l'immunothérapie en oncologie digestive. Il n'est donc pas étonnant que le congrès annuel du BGDO, qui s'est tenu virtuellement le 15 janvier, ait traité ce sujet.

Une étude de phase I menée par des chercheurs de l'UZ Brussel a donné des résultats encourageants avec une immunothérapie administrée par injection intracérébrale à des patients atteints d'un glioblastome récidivant1. Le pronostic de ces patients est particulièrement sombre. Le besoin de nouveaux traitements efficaces est dès lors criant.

La 15e édition de la réunion d'oncologie thoracique en Belgique, organisée sous les auspices de la Belgian Respiratory Society et présidée par le Pr Johan Vansteenkiste, s'est déroulée le samedi 16 octobre sous une forme hybride permettant aux participants d'y assister en présentiel ou en distanciel, grâce à un livestream diffusé depuis les studios de Roularta à Zellik.

La réunion Update meeting sur le mélanome s'est tenue le 4 octobre 2021. Le Pr Bart Neyns (UZ Brussel) et le Dr Annemie Rutten (GZA) ont modéré les sessions. Les Drs Gil Awada, Justine Lauwyck et Yannick van Herck ont présenté leurs recherches pendant le Junior Talk.

Le 30 septembre 2021, le Belgian Multidisciplinary meeting on Urological Cancers (BMUC) organisait un Post Conference Meeting national afin de présenter quelques temps forts des congrès ASCO, EAU, ESMO et ESTRO de cette année. Le congrès était présidé par les Prs Wouter Everaerts et Sylvie Rottey, et résumé par un panel d'experts. Le congrès se déroulait à Bruxelles et pouvait également être suivi en streaming.

Alors que les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire (ICPI) sont de plus en plus utilisés dans divers types de cancers, leur rôle dans le traitement des sarcomes reste peu clair. Vu le pronostic médiocre du sarcome (métastatique) et du besoin de traitements efficaces, une équipe de l'UZ Gent, sous la direction du Dr Lore Lapeire, oncologue médical, a publié récemment 1 la première revue systématique sur les immunothérapies dans ces cancers rares, accompagnée d'une méta-analyse.

Cette année encore, les organisateurs de l'ESMO - principal congrès oncologique européen depuis quelques années - ont décidé de tenir leur congrès annuel de manière virtuelle. Les conférenciers ont toutefois été invités dans un lieu central, ce qui a permis aux participants regardant le streaming d'avoir tout de même l'impression d'assister à une réunion en direct.

La présentation des résultats de l'étude KEYNOTE-826, menée chez des femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique qui n'ont pas reçu de chimiothérapie systémique précédemment et qui n'entrent plus en compte pour des traitements curatifs, a marqué le symposium présidentiel de cet ESMO 2021.

La présentation des résultats de l'étude KEYNOTE-826, menée chez des femmes atteintes d'un cancer du col de l'utérus récidivant ou métastatique qui n'ont pas reçu de chimiothérapie systémique précédemment et qui n'entrent plus en compte pour des traitements curatifs, a marqué le symposium présidentiel de cet ESMO 2021.

De nouvelles données ont été publiées au sujet du traitement des patients souffrant d'un mélanome métastatique, qui présentent une progression solitaire après une bonne réponse précédente à l'immunothérapie et un arrêt électif du traitement (1). Le Pr Bart Neyns, oncologue médical, et son équipe de l'UZ Brussel ont collaboré à cette analyse rétrospective mondiale, avec 17 autres centres universitaires de 9 pays.

La stratégie de traitement du mélanome a considérablement changé depuis l'avènement de l'immunothérapie anti-PD1. Des données ont été publiées sur l'efficacité à long terme et l'impact sur la qualité de vie du pembrolizumab en traitement adjuvant d'un mélanome avancé. Les informations sur le passage du placebo au pembrolizumab en cas de récidive sont uniques.

Le Pr Marc Peeters, chef du service d'Oncologie médicale à l'UZ Antwerpen, a sélectionné pour nous une série d'infos glanées au fil de l'ASCO 2021 dans le domaine de l'oncologie digestive.