Tout sur Cancer de la prostate

L'étude STAMPEDE a montré un avantage significatif en termes de survie chez les patients oligométastatiques, traités par radiothérapie et par les soins classiques. Le Pr Sooriakumaran a indiqué que, partant de cette constatation, les auteurs ont voulu étudier si un effet similaire pouvait être observé chez des patients oligométastatiques subissant une prostatectomie radicale. Selon le sondage auprès des participants, 59 % d'entre eux envisageraient également ce traitement chez les patients oligométastatiques.

Les troubles érectiles et l'incontinence peuvent toujours constituer un effet secondaire (persistant) du traitement du cancer de la prostate. L'impact sur la qualité de vie du patient pouvant être très important, il est indispensable de lui fournir des informations adéquates et suffisantes en temps voulu sur les complications possibles. Le suivi est également important, afin de détecter les troubles et de les éliminer. En Belgique, un besoin insatisfait se fait malheureusement toujours souvent remarquer et trop de patients en souffrent encore.

CANCER DE LA PROSTATE La réunion annuelle de l'ASCO a notamment était marquée par la présentation de deux nouvelles études randomisées de phase III qui ont questionné la place à donner aux inhibiteurs du récepteur des androgènes de nouvelle génération dans le traitement du cancer de la prostate métastatique sensible à la castration et chez qui, pour la plupart, les métastases venaient juste d'être diagnostiquées.