Tout sur INNTI

Une étude, menée au Lesotho, nous informe sur l'évolution de l'efficacité virologique en cas de transition d'un traitement antirétroviral encré sur un INNTI vers un traitement antirétroviral basé sur le dolutégravir. Cette étude de cohorte est d'autant plus intéressante que, fait rare, elle a inclus 60% de femmes ce qui nous apporte d'intéressantes données sur l'efficacité virologique au sein de ce groupe de patients peu représentés dans les études cliniques traditionnelles.

Seconde étude de substitution après TANGO, SALSA confirme, après 48 semaines de suivi, la non infériorité sur le plan virologique ainsi que l'absence d'échecs virologiques d'un switch vers une thérapie duale associant dolutégravir et 3TC par rapport à la poursuite d'une tri- ou quadrithérapie classique.

Lors de l'édition 2021 virtuelle de la CROI, Chloé Orkin (Queen Mary University of London) a présenté les résultats d'analyses complémentaires des études GEMINI 1&2 portant, cette fois, sur différents sous-groupes en fonction de caractéristiques initiales démographiques ou liées à l'affection, des résultats qui montrent une efficacité virologique élevée et persistante à 3 ans sur ces différents sous-groupes.

De nouvelles données de l'étude TANGO démontrent qu'un switch d'une trithérapie antirétroviral basée sur TAF vers une thérapie duale associant dolutégravir et 3TC est efficace pour maintenir la suppression virologique sur le long terme (96 semaines) et ce, indépendamment du type de traitement antirétroviral ou bien des caractéristiques démographiques ou liées l'infection lors de l'initiation du switch vers la thérapie duale.

Présentés lors du congrès d'Amsterdam, les résultats à 2 ans (S48) de l'étude DAWNING confirment ceux à S24 présentés lors de la CROI à Boston ce qui fait de la combinaison dolutégravir + 2 INTI un bon candidat pour le traitement des patients en échec d'une première ligne.

Le 21 novembre 2017 aura marqué une nouvelle avancée majeure, très attendue par des millions de patients, dans le traitement de l'infection par le VIH. C'est en effet à cette date que l'association fixe de dolutégravir et de rilpivirine a obtenu son autorisation de mise sur le marché de la part de la FDA. Il s'agit de la première thérapie duale destinée au traitement d'entretien de patients infectés par le VIH dont l'infection est contrôlée depuis six mois au moins par une trithérapie classique.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.