Bronchoscopie chez le patient immunocompromis

La bronchoscopie apporte-t-elle une valeur ajoutée dans l'identification de la cause d'une insuffisance respiratoire aigüe hypoxémique chez le patient immunocompromis ? Sans cause connue, le pronostic de ces patients n'est pas bon. Les méthodes diagnostiques non invasives ne peuvent pas suffire. Mais, d'autre part, la bronchoscopie comporte aussi des risques.

Que nous apprend la charge bactérienne dans les bronchiectasies ?

La raison d'être d'un traitement par antibiotiques inhalés dans les bronchiectasies est que la charge bactérienne dans les voies respiratoires favorise l'inflammation et que, de ce fait, une antibiothérapie peut soulager les symptômes. Les auteurs ont mené trois études.

Le risque d'exacerbations de BPCO est-il plus élevé chez les femmes ?

Historiquement, la BPCO est plutôt une maladie d'hommes âgés, fumeurs ou anciens fumeurs. Mais dernièrement, la prévalence et la mortalité de la BPCO ont progressivement augmenté parmi les femmes. En quoi l'expression de la BPCO diffère?t?elle entre les hommes et les femmes qui consultent leur médecin généraliste au Royaume-Uni ?

Les mucolytiques dans la bronchite chronique et la BPCO

Les patients atteints de bronchite chronique et de BPCO produisent davantage de sécrétions et/ou des sécrétions plus purulentes lors d'une exacerbation. Les mucolytiques peuvent-ils, en liquéfiant les sécrétions et en facilitant dès lors leur expectoration, réduire le nombre d'exacerbations ?

L' action sans tabac continue au Chirec

Après la journée sans tabac de vendredi, le Chirec poursuit l'action. Ce lundi, des tabacologues étaient à l'écoute des patients dans le hall d'entrée et répondaient aux différentes questions. Quand le rôle du tabacologue peut être bénéfique dans le sevrage.

Pas d'approche qualité sans les médecins

L'accréditation qualitative des hôpitaux se fait aujourd'hui, pour 80% des hôpitaux belges francophones, via le système canadien ACI. Les processus qualité peinent toutefois encore à entraîner l'adhésion et l'engagement des médecins qui n'ont que peu ou pas de formation à la qualité dans leur cursus médical. Ils ont donc l'impression d'être soumis à des normes étrangères, technocratiques, éloignées de leur pratique quotidienne et attentatoires à leur liberté thérapeutique. Lors d'une matinée d'étude, les Chambres syndicales de Bruxelles ont tenté de rapprocher les points de vue.

Rôle de l'histamine dans l'asthme

Dans un article de synthèse, les auteurs traitent plus en détail du rôle de l'histamine dans la physiopathologie de l'asthme et de ce que cela implique pour le traitement.

Le revers de l'irradiation thoracique

La radiothérapie peut provoquer des lésions pulmonaires radio-induites : la forme aiguë est la pneumopathie radique et, à long terme, on observe une fibrose pulmonaire résultant de l'irradiation. Le nombre de patients traités par radiothérapie augmente. Qu'en est-il des lésions pulmonaires radio-induites ?

Hommes et femmes ne sont pas égaux devant l'asthme

La prévalence de l'asthme est plus élevée chez les garçons, mais une inversion se produit à l'adolescence et, à l'âge adulte, elle est plus élevée chez les femmes. Le fait que le changement intervienne à la puberté a déjà conduit à supposer que les fluctuations des hormones sexuelles jouent un rôle, mais ceci n'est pas prouvé.

Meilleure utilisation de la réponse post-bronchodilatateur en cas de BPCO

L'American Thoracic Society/la European Respiratory Society définissent une réponse positive à un bronchodilatateur (BDR) comme un composite de réponse au niveau du VEMS et/ou de la CVF ≥ 12 % et 200 ml . Les deux composantes de la réponse diffèrent-elles en cas de BPCO, et que pouvons-nous en conclure ?

Valeurs normales pour le sommeil

Pour avoir des valeurs polysomnographiques normales, il faut un échantillon comptant un grand nombre d'individus, d'où l'utilité de cette méta-analyse d'études chez des adultes, qui ont utilisé les critères récents (2007 ou 2012), corrigés pour l'âge et le sexe.

Quel traitement pour les carcinoïdes pulmonaires ?

Le traitement des carcinoïdes pulmonaires a évolué au cours des dernières décennies. Bien que la résection chirurgicale reste la référence, on dispose désormais d'alternatives épargnant le parenchyme, comme les interventions endobronchiques mini-invasives, y compris pour les tumeurs des voies respiratoires centrales. Mais sur quelle base choisir la stratégie de traitement optimale ?

Les caractéristiques des TNE broncho-pulmonaires

Les tumeurs neuroendocrines (TNE) broncho-pulmonaires sont subdivisées en carcinoïdes typiques, carcinoïdes atypiques, carcinomes neuroendocrines à grandes cellules et cancer du poumon à petites cellules. Comment ces différentes tumeurs sont-elles représentées dans une banque de données danoise ?

Cigarettes électroniques et arômes nocifs

Maintenant que les cigarettes électroniques gagnent en popularité, que ce soit comme aide au sevrage tabagique ou comme alternative à la cigarette, la question de leur sécurité est plus souvent soulevée. À cet égard, on fait référence aux arômes chimiques ajoutés.