En Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, trois nouvelles venues (lire ci-contre), Christie Morreale, Bénédicte Linard et Valérie Glatigny, sont en train de prendre possession de leur bureau et de former leur cabinet. La santé n'étant qu'une de leurs nombreuses compétences, il va falloir - elles ne s'en cachent pas - que les trois ministres se plongent dans leurs dossiers.

Certains partis politiques (le PS en tête, suivi du CDH) ont plus l'habitude de gérer les matières liées à la santé et disposent d'un nombre plus important d'experts. Ecolo est davantage en territoire inconnu, même si le parti vert compte dans ses rangs une ancienne présidente de la commission Santé publique de la Chambre, Muriel Gerkens.

Les représentants des médecins (syndicats médicaux, associations professionnelles et scientifiques), les mutuelles, fédérations hospitalières, associations de patients... vont devoir rapidement mettre leur carnet de (bonnes) adresses à jour et se jeter sur leur agenda pour fixer un rendez-vous avec les nouveaux ministres et leurs cabinets afin de faire part de leurs doléances et de présenter leurs priorités. Certains décrocheront plus rapidement un rendez-vous. D'autres ne les verront peut-être jamais durant toute la législature...